dimanche 23 avril 2017

Mãn

Auteur : Kim Thuy
Genre : Contemporaine
Edition : France Loisirs
254 pages
Prix : 8.50
Synopsis :
mãn est une histoire d'amour entre une femme et celles qui l'ont, tour à tour, fait naître, allaitée, élevée. Elle a été déposée dans le potager d'un temple bouddhiste sur le bord d'un des bras du Mékong par une adolescente. Une moniale l'a recueillie et nourrie d'eau, de riz et du lait des seins d'une mère voisine, avant de la confier à une autre femme - enseignante de jour, espionne en tout temps.
mãn parle de l'amour à l'envers, celui qui doit se taire, celui qui ne peut être vécu, celui qui ne doit pas s'inscrire dans le temps en souvenirs, en histoires. Or, juste avant la fin, ou au milieu d'un nouveau début, ailleurs, loin de la chaleur tropicale, près du corps, dans la lenteur aérienne des flocons de neige, il y a eu un amour à l'endroit, c'est-à-dire un amour ordinaire né d'une rencontre ordinaire, avec un homme ordinaire, ce qui était pour elle l'extraordinaire, l'improbable. 
mãn, c'est l'apprentissage du mot « aimer » pour donner suite à la définition du verbe « vivre » de À toi et à la conjugaison de « survivre » de Ru.

Mon avis :

J'avais beaucoup d'attente concernant ce roman. Pour sa critique élogieuse, pour son résumer qui m'inspirait et pour mon imagination frétillante envers une lecture poétique... J'espérais que cette histoire serait à la hauteur de mon envie, je désirais lire un roman bouleversant, touchant et attendrissant. Je souhaitais pouvoir voyager à travers les mots de cet auteur intriguant...

Malheureusement, mon voyage initiatique s'est arrêté dès les premières pages...

Une grosse déception, pour moi qui est attendue si longtemps de pouvoir le découvrir. J'avais peut-être trop imaginé une trame dramatique... me rapprochant de mes auteurs asiatiques préférés. 
Cherchant cette alchimie dépaysante, qui n'est jamais venu m’appâter. 
J'aurais aimé pouvoir m'imprégner des senteurs de cette culture exotique, plonger dans ce monde qui ne m'est pas familier, pour ressentir et vivre à travers cette femme pourtant intéressante... 

Je suis passée à côté. 

Cela m'a semblé décousue, sans réelle point de départ. J'aurais peut-être aimé plus de détails, une histoire étoffée, qui ne m'aurait pas laissé sur ma faim. J'ai pourtant eu le sentiment, à plusieurs moments, de toucher du doigt un instant important, mais très vite, on passait à autre chose.

Pourtant le passif de la mère n'était pas sans intérêt et aurait mérité plus de quelques chapitres. 
Le déracinement de la jeune femme me semblait accrocheur, mais les détails émotionnels manquaient à l'ensemble de l'oeuvre. Sans doute, auraient-ils pu m'inciter à trouver un quelconque intérêt au personnage principal.

Bien sûr, ce n'est que mon avis, et je vous laisse juger par vous même de ce roman. Vous trouverez sans doute qu'il mérite plus d'attention que moi.


Ma note : 12/20

lundi 17 avril 2017

Gardiens des cités perdues

tome 1
Auteur : Shannon Messenger
Genre : Jeunesse Fantasy
Edition : Lumen
510 pages
Prix : 15 euros
Synopsis :
Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? Un premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !

Mon avis :

Cela fait un moment, maintenant, que cette saga me fait de l’œil. J'aime énormément la couverture de toute l'oeuvre, et les notes et appréciations des nombreux lecteurs ne pouvaient que me convaincre de le lire.

C'est donc chose faite, et si je dois vous avouer mon engouement pour cette histoire je n'aurais qu'à dire qu'il me tarde de pouvoir lire la suite !

La trame est faite de telle sorte que je ne pouvais que succomber à mon tour. Un personnage principal simple et adorable, pour une fois une fille, des événements qui vont chambouler sa vie et l'amener vers un destin qu'elle n'attendait pas, voilà qui sert à mon imagination !
Sophie pense être humaine mais une rencontre avec un jeune garçon  bien mystérieux va lui prouver le contraire. Elle... une elfe ! Comment est-ce possible ? Comment peut-elle y croire ? Et quel va être son avenir désormais ?

J'ai vraiment apprécié cette immersion dans ce monde elfique. Pouvoir découvrir, comme Sophie, les codes, les règles et les obligations de cette communauté qui gravite autour de nous. 
Perdue dans ce monde, nous évoluons au grès de la jeune fille, qui va se rendre compte, bien vite, que tout n'est pas rose dans ce monde qui se vente pourtant d'être parfait et sans problème...

Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, alors que ma crainte était un peu justifiée. découvrir un livre jeunesse n'est jamais très évidant, au premier abord. Me voilà rassurée, ce roman a été dévoré et adoré ! Je pense lire très prochainement la suite, car il me tarde de comprendre toute les révélations faites dans ce premier tome. Car bien qu'il s'agisse d'une amorce dans l'univers créé par l'auteur, on en a pour notre argent. Nous avons le droit à nos multiples péripéties, à nos rebondissements et à quelques touchants bouleversements. 

Si vous n'avez pas encore été contaminer par cette saga, je vous conseille de foncer, je ne pense pas que vous serez déçu de ce moment passé en compagnie de Sophie et de ses nouveaux amis.

Ma note : 17/20

lundi 10 avril 2017

Et soudain tout change


Auteur : Gilles Legardinier
Genre : Contemporaine

Edition : Pocket 
388 pages 
Prix :
Synopsis :
Camille et ses amis se connaissent depuis la maternelle. Leur dernière année de lycée les a enfin tous réunis dans la même classe. A quelques mois du bac, en compagnie de sa meilleure amie, Léa, d'Axel, Léo, et toute sa petite bande, la jeune fille découvre joyeusement la vie. Tous se demandent encore quels chemins ils vont prendre. Ils ignorent encore que d'ici l'été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie. Du meilleur au pire, avec l'énergie de leur âge et leurs espoirs, entre convictions et doutes, entre illusions et réalité, ils vont expérimenter, échanger et affronter. Leur histoire est la notre.


Mon avis :

Quel plaisir de retrouver cet auteur. C'est le troisième roman que je découvre et bien qu'il ne s'agisse pas de mon préféré, j'ai retrouvé la fraîcheur qui me plait temps chez Legardinier.
Pourtant, le sujet n'était pas évidant. 

Camille est une jeune fille des plus ordinaires, qui comme toute adolescente à des amis, des conflits avec ses parents, et des problèmes existentiels tel que les études. Dans son monde bien ordonné, l'injustice est pourtant sa plus grande bataille. Forte de cette conviction, Camille voudrait que le monde soit plus juste pour elle et son entourage, et c'est avec cette fougue qui lui ait propre qu'elle s'engage dans des missions périlleuses pour sauver la veuve et l'orphelin.
Mais quand il s'agit de sa meilleure amie, comment faisons nous face à la cruauté de la vie ? Quelles sont nos choix pour préservé cette équilibre précaire ? Comment trouvé le courage d'affronter la réalité ?
C'est ce que la jeune fille, ainsi que ses acolytes de toujours, vont devoir surmonter... pour le meilleur et pour le pire...

Bien que la trame de l'histoire soit assez délicate, j'ai trouvé cette lecture légère et plaisante. Camille est adorable, et j'ai vraiment eu l'impression que l'auteur était une femme tant la psychologie de la jeune fille est bien détaillée. C'est d'ailleurs toute la force de Gilles Legardinier, qui s'est si bien se mettre dans la peau de ses personnages. 
Toutefois, je ne dirais pas que ce livre me marquera, contrairement à "Complètement cramé" qui est mon livre préféré. J'ai d'ailleurs déjà quelques flous dans l'histoire, alors que ma lecture ne s'est terminée que très récemment. 
Je ne pense pas, non plus, que ce fut une perte de temps. Comme souvent, la lecture de ce romancier m'apporte la sérénité recherchée à l'instant précis où j’entame son roman. Je ne m'attends pas à un livre "prise de tête", je ne souhaite qu'une détente confortable, allongée sous ma couette.

L'émotion est présente tout au long de cette histoire, les personnages sont touchants et valeureux. J'ai plusieurs fois souris, attendrie, face à cette amitié si sincère et profondes entre Camille et ses amis. 
J'ai trouvé la jeune fille courageuse, face aux décisions qu'elle prend ; face à ses sacrifices ; face à son acharnement. 
C'est une histoire qui rend hommage au dépassement de soit pour les êtres qui nous sont chers. 


Ma note : 16/20

mercredi 5 avril 2017

Lectures de Printemps 2017


Bonjour à tous, amis lecteurs ou de passages,

Les beaux jours arrivent enfin, les bourgeons apparaissent, les couleurs changent et annonce le printemps.
Quelle saison merveilleuse ! C'est sans doute, avec l'Automne, ma saison préférée. Le soleil nous redonne l'énergie dépensée pendant l'hiver, et après les couettes et le thé brûlant, quoi de mieux qu'un roman dans les mains, allongée dans l'herbe ou sur un banc, à lézarder...
Vous vous y voyez déjà ? Moi totalement !

C'est partie pour mes objectifs de lecture ! 

Parce que cela fait un petit moment qu'il prend la poussière, alors que j'ai très envie de lire.
Synopsis :
Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l'un de l'autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l'école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d'échanger du courrier...




Parce que la couverture me parle énormément, et que j'espère lire un roman à la auteur de Jane Austen...
Synopsis :
Jeune femme déterminée, Kate Worthington souhaite ne jamais se marier.
Afin d'échapper à une famille qu'elle abhorre, elle projette de partir pour les Indes. Malheureusement, sa mère a d'autres projets pour elle et l'oblige à conclure un marché : elle sera libre de s'y rendre si elle parvient à refuser trois demandes en mariage. Kate se rend alors au manoir de Blackmoore et retrouve son cher ami d'enfance, Henry Delafield. Au coeur des landes sauvages, Kate doit faire face à la vérité qui a maintenu son coeur captif.

Cette demande en mariage la libérera-t-elle vraiment ?

Parce que j'avais adoré son premier roman, et qu'il me faut une nouvelle expérience de cette auteur.
Synopsis :
Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée.
Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire…

Parce que j'avais beaucoup aimé le premier tome, et qu'il est encore dans ma tête.
Synopsis :
À Perdido Beach, les enfants vivent depuis trois mois sans adultes, piégés à l'intérieur de la Zone. La famine menace, les dissensions éclatent et surtout, une créature inquiétante se réveille. Et elle a faim…
Cela fait trois mois que les enfants de la petite ville californienne de Perdido Beach sont piégés dans une bulle qu'ils ont baptisée la Zone. Trois mois que tous les habitants de plus de 15 ans ont disparu. La nourriture commence à manquer, la famine s'annonce et personne n'a de solution.
Bientôt des dissensions éclatent entre les « mutants », qui développent des pouvoirs surnaturels, et les « normaux ». Le chaos s'installe en ville.

Sans compter qu'un danger bien plus terrible menace les habitants de la Zone. L'Ombre, une créature inquiétante terrée dans les collines, appelle ses serviteurs. Elle s'est réveillée. Et elle a faim.

Parce que ce livre m'attire depuis des années, et qu'enfin, je trouve le bon moment pour le dévorer.
Synopsis :
mãn est une histoire d'amour entre une femme et celles qui l'ont, tour à tour, fait naître, allaitée, élevée. Elle a été déposée dans le potager d'un temple bouddhiste sur le bord d'un des bras du Mékong par une adolescente. Une moniale l'a recueillie et nourrie d'eau, de riz et du lait des seins d'une mère voisine, avant de la confier à une autre femme - enseignante de jour, espionne en tout temps.
mãn parle de l'amour à l'envers, celui qui doit se taire, celui qui ne peut être vécu, celui qui ne doit pas s'inscrire dans le temps en souvenirs, en histoires. Or, juste avant la fin, ou au milieu d'un nouveau début, ailleurs, loin de la chaleur tropicale, près du corps, dans la lenteur aérienne des flocons de neige, il y a eu un amour à l'endroit, c'est-à-dire un amour ordinaire né d'une rencontre ordinaire, avec un homme ordinaire, ce qui était pour elle l'extraordinaire, l'improbable.
mãn, c'est l'apprentissage du mot « aimer » pour donner suite à la définition du verbe « vivre » de À toi et à la conjugaison de « survivre » de Ru.

Parce que je l'ai reçu à Noel, offert par ma tante, et que j'en entends beaucoup parler.
Synopsis :
En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

Parce que j'aime beaucoup cet auteur
Synopsis :
Camille et ses amis se connaissent depuis la maternelle. Leur dernière année de lycée les a enfin tous réunis dans la même classe. A quelques mois du bac, en compagnie de sa meilleure amie, Léa, d'Axel, Léo, et toute sa petite bande, la jeune fille découvre joyeusement la vie. Tous se demandent encore quels chemins ils vont prendre. Ils ignorent encore que d'ici l'été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie. Du meilleur au pire, avec l'énergie de leur âge et leurs espoirs, entre convictions et doutes, entre illusions et réalité, ils vont expérimenter, échanger et affronter. Leur histoire est la notre.


Cela promet de belles lectures en perspective ! Et vous ? Les avez-vous déjà lu ? Quand pensez-vous ?
Je vous souhaite une saison printanière fleuris de doux moments, où les romans feront partis intégrantes de votre vie !

lundi 3 avril 2017

Book Haul


Bonjour à tous, amis lecteurs ou de passage...

Le mois dernier, je n'ai pas fait de Book Haul. L'explication est simple et pourtant surréaliste quand on me connait... Je n'avais rien acheté ! 
Remise de ce constat affligeant, je me suis promis que ce mois-ci je ferais l'effort de me concentrer un peu sur mes achats ! Non mais c'est vrai ! Une passionnée de lecture qui n'achète plus de livre ! Où va le monde !

Ce point éclaircis, j'ai donc dévalisé (avec parcimonie) les librairies qui se trouvaient sur ma route. Pas une ne m'a échappé, et voici ce que j'ai récolté :

Le Livre trouvé :


Bizarrement, je vais vous parler de ce livre que je n'ai pas acheté. C'est en me promenant que je l'ai trouvé... Il existe dans certains lieux publics des sortes de box qui regorgent de livres en tout genres, laissés par des lecteurs anonymes qui souhaitent partager leurs lectures, ou tout simplement s'en débarrasser intelligemment. J'adore cette idée d'échange. J'y met de temps en temps certains romans, et parfois je trouve mon bonheur en fouinant. Cette fois-ci, j'ai déniché un livre d'Amélie Nothomb, en parfaite état, et que je n'avais pas encore lu. Je suis ravie ! 

Des suites :


Si j'ai déjà lu les onze premiers tomes de l'épouvanteur, je n'ai pas encore commencé les deux autres sagas qui attendent bien sagement leur heure. Mais maintenant que j'ai l'intégralité de ces deux histoires, je pense qu'ils ne tarderont pas à se retrouver dans mes mains...

Et d'autres :


On peut le dire, je suis extatique ! Enfin je me procure les premiers tomes de deux sagas qui me font de l’œil depuis bien trop longtemps à mon goût. J'ai très envie de les commencer maintenant, bien que j'ai encore pas mal de livres à lire d'abord. La torture n'est pas terminé !

Et voilà pour mes achats du mois de Mars ! J'ai très envie dans débuter certains, mais j'attendrais avec patience... enfin, je vais essayer.
Avez-vous déjà lu ces romans ? Et qu'en pensez-vous ?

Je vous souhaite à tous de belles lectures et de magnifique achat !