vendredi 16 février 2018

Book Haul


Bonjour à tous amis lecteurs ou de passage...

Ce fut un mois de Janvier assez énorme concernant mes achats livresque. On peut le dire, j'ai plus ou moins craqué. Mais, acheter des romans, et toujours un plaisir, sauf pour mon porte-monnaie...
Sans plus attendre, parce qu'il y en a quand même pas mal, voici mes achats du mois de Janvier :

Les cadeaux :


J'ai eu la chance de pouvoir aller au salon du livre jeunesse de Saint Orens de Gameville. Si vous ne connaissez pas ce salon, je vous invite à y aller, il est vraiment très bien fait et les auteurs sont vraiment disponible. 
J'ai donc eu un petit cadeau, à l'occasion de ce salon, Basho, un conte poétique avec des illustrations tellement belles ! J'en parlerais plus dans ma futur chronique.
Et puis, il y a eu les cadeaux de dernière minutes, ceux que l'on n'a pas pu m'offrir pour Noël, 
- Thomas Ward l'épouvanteur, le tome 14 J'ai tellement hâte de pouvoir le débuter, mais il me reste le tome 13 à lire avant celui-ci... cela ne serait tarder...
- La pâtissière de Long Island, un livre girly, qui me donnait très envie. J'aime beaucoup le titre...

Les achats :


Je continue avec mes achats du salon :
- Pef était présent, et je l'adore tellement que je n'ai pas pu résister à une petite discussion. Je l'avais déjà croisé lors du premier salon de Saint O, mais je n'avais jamais vraiment tenté de lui parlé. Timidité quand tu nous tiens, mais après tout, c'est l'un des auteurs de mon enfance...
Je n'ai pu résister devant Rendez-moi mes poux, et je me le suis fais dédicacer, bien évidement. C'est un livre qui, dans mon enfance, avait provoqué une vive jalousie entre mon frère et moi. Lui avait eu la chance d'avoir des poux et moi j'en voulais désespéramment, à cause de ce livre... (le livre va être adapté en film ! Pas pour tout de suite, mais l'argent à été récolté, et certains acteurs déjà  trouvé comme Cécile de France...)
- Un autre auteur à attiré mon attention avec cette couverture verte fluo, Le bonheur est un déchet toxique, j'adore la quatrième de couverture, et j'ai hâte de pouvoir le lire et vous en dire un peu plus.
- Et puis, le livre France Loisirs incontournable. La fiancée au corset rouge, J'avais très envie de me le procurer, c'est chose faite !


- Des petit Contes de Perrault, cela faisait longtemps que je n'en n'avais pas lu. 
- Le Noëlosaure m'a été vivement conseillé, et j'avoue que ce livre est très beau. J'ai hâte de pouvoir le lire, bien que je pense le débuter au Noël prochain, il va donc un peu dormir.
- Rêver n'est pas un vilain défaut, est tombée par hasard, dans mes mains. J'ai adoré sa couverture, et mon côté fleur bleu ma ravis en lisant la synopsis. Je pense que je vais passé un excellent moment avec ce roman, et il ne serait tardé dans mes lectures à venir...
- Et puis, j'ai enfin craqué ! Le livre de poche me tendait les bras, et qui suis-je pour résister à Harry Potter ! Je viens de le terminé, et je l'ai dévoré ! Ma chronique est ici.


- J'ai adoré le premier tome de Nausicaä, du coup, il me fallait la suite, c'est chose faite. Je trouve les détails des illustrations tellement sublime ! Et l'histoire également est très attachante.
- Le premier tome d'Orange me tentait énormément. J'adore la  couverture, et rien que pour cela, il me le fallait. J'attends de terminer un autre manga, et je m'y mets...
- Et pour finir, je n'ai pu résister au tome 3 de Maxime & Constance. Et bien que je dois vous avoué que je n'ai toujours pas le premier tome, je pense essayer de me le procurer rapidement.




Je ne suis pas capable de me refréner lorsqu'il s'agit de cette histoire. Et en plus, faite par la BBC, elle ne pouvait qu'être parfaite (ce qu'elle est après visionnage). Guerre & paix est pour moi un classique incontournable.

Je vous souhaite à tous de belles lectures et de beaux achats pour le mois de Février...

jeudi 15 février 2018

Harry Potter et l'enfant maudit



Auteurs : J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany
Edition : Folio Junior
Genres : Théâtre ; Fantasy
434 pages
Prix : 8.90
Synopsis :
Etre Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.



Mon avis :

Enfin je l'ai lu ! 
Si vous ne le savez pas encore, je suis une grande fane d'Harry Potter, comme beaucoup d'entre nous, et la fin du tome 7, m'avait pas mal déçue et surtout frustrée.
On en disait pas assez, j'en voulais plus, et j'aurais aimé en savoir d'avantage sur le futur d'Harry et ses amis. 
Du coup, lorsque j'ai entendu parlé de cette "suite", deux sentiments ont émergés. La première, j'étais ravis ! Enfin nous allions en savoir plus ! Enfin nous pourrions découvrir l'avenir de ses personnages qui m'ont tant plus ! Et la deuxième, aïe... une pièce de théâtre....

L'appréhension de ne pas aimer ce livre m'a faite reculer, et alors que j'aurais du être l'une des premières à acheter ce nouveau roman, j'ai fait la sourde oreille, et j'ai attendu encore, et encore... 
Les critiques étaient mitigées, mais la pièce, jouée en Angleterre remportait un vive succès... alors, j'ai encore attendu... encore et encore...
Et puis je me suis spoiler.

Oui je n'ai pas résiter, j'ai voulu savoir de quoi parlait cette histoire... j'ai joué ma curieuse et...j'ai adoré ce que l'on m'a raconté...
du coup, je l'ai acheté...

... et dévoré.

Car, contrairement à beaucoup, j'ai aimé que cette histoire soit une pièce de théâtre. Rien ne m'a dérangé dans ma lecture, je me suis laissée embarquer dans les aventures d'Albus, et j'ai adoré ce personnage, ainsi que celui de Scorpus. 
J'ai aimé que cet enfant ne soit pas comme son père, et les conflits entre Harry et lui, apportent au livre un côté écorché qui ne m'a pas déplus.
Bien sûr, je connaissais l'histoire, mais j'ai vraiment aimé la découvrir avec les mots de ses auteurs. J'ai imaginé chaque scène avec précision, et engouement. 

J'ai vraiment aimé la trame, c'est une idée excellent, qui a nourrit ma passion pour cet univers.
Et puis j'ai adoré retrouver Harry, Ginny, Hermione et Ron un peu plus vieux et un peu plus adulte. J'ai apprécié Harry et ses faiblesses, son incapacité à comprendre son fils l'ont rendu touchant à mes yeux, et bien que nous l'ayons vu grandir, assister à ces échecs en tant que père, m'a aidé à appréhender ce personnage qui m'est si familier.

Je n'ai qu'un seul regret, que la pièce ne soit pas adapté (pour le moment) en France, j'aurais vraiment pris plaisir à aller la voir...

Ma note : 17/20 

mardi 13 février 2018

Les étoiles de Noss Head

Tome 1 : Vertiges

Auteur : Sophie Jomain 
Genre : Fantastique jeunesse
Edition : France Loisirs
Prix : 14.50 euros
489 pages

Synopsis :

Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d'imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont se transformer en véritable conte de fées, puis en cauchemar... Tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l'inimaginable, car les légendes ne sont pas toujours ce qu'on croit.

Leith, ce beau brun ténébreux, mystérieux, ne s'attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l'esprit a choisi : c'est elle, son âme sœur. Pourra-t-il lui cacher ses sentiments encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu'il n'est pas tout à fait humain ?

Il le devra, elle est en danger et il lui a juré de la protéger, toujours...

Mon avis :

Cela fait un long moment que j’ai envie de découvrir cette saga. Parce que j’en avais entendu beaucoup de bien, et parce que j’adorais déjà, la couverture des éditions Rebelle. Alors, quand est venue l’heure de me trouver mon livre trimestriel à France Loisirs, j’ai vu Les étoiles de Noss Head en devanture, je n’ai pas hésité.

Parlons couverture :

Si j’ai aimé la couverture de la maison d’édition de la saga, celle de France Loisirs est certainement plus judicieuse et attrait à l’histoire.
Une terre d’Ecosse, un phare qui éclaire au loin et cette lune juste au-dessus. Je l’adore tout simplement. Elle m’attire bien plus encore que la précédente et je suis ravie de l’ajouter à ma bibliothèque.

Parlons contenu :

Après tous ses éloges, ce livre DEVAIT être à la hauteur de mes attentes. Je DEVAIS apprécier chaque mot, chaque péripétie, chaque personnage. Cela DEVAIT être évidant. Et du coup, j’avais une appréhension de ne pas être comblée. D’être déçue, d’en avoir trop attendu…

C’est d’ailleurs l’une des raisons qui ont fait que ma lecture a été remise à plus tard. J’avais une probable déception à amoindrir.

Ne tournons pas autour du pot.

Si je devais résumer mon ressenti après lecture, je ne cacherai pas mon plaisir. J’ai apprécié, avec un certain soulagement, cette histoire dans son ensemble. Cohérente, agréable à lire, à multiple rebondissement et révélation. J’en ai eu pour mon argent.

Mais si l’on va dans le détail… Je dirais que certains faits mon un peu agacé…
En étant plus pointilleuse, je ne peux que constater que le personnage d’Hannah m’a un peu, beaucoup, horripilé. Son comportement un peu trop innocent, ses réactions trop immature, le fait qu’elle plonge tête baissé dans des (et je dis bien « des ») relations avec plusieurs jeunes hommes, sans vraiment prendre en compte certaines conséquences… m’ont déplus au plus haut point. A croire que l’auteur cherchait à gâcher un peu son histoire d’amour qu’elle aurait jugé peut-être un peu trop fleur bleue…
Pour moi, cette attirance romanesque, ma totalement conquise, j’aurais aimé ne pas la voir reléguer et bafoué pour préserver un suspens qui n’avait pas lieu d’être. Le couple Hannah/Leith se devait d’être pure et d’une évidence flagrante et n’aurait en rien gâché toute l’intrigue.
Leith est tout simplement envoûtant. Je l’ai adoré dès les premières lignes. Je le trouve charismatique, intelligent, bien évidement magnifique, et si mystérieux qu’il mériterait un livre à lui tout seul pour nous relater sa version de l’histoire.

Car il manque ce petit plus, une version à deux voix, pour expliquer un peu les ressenti de chacun. J’aurais tellement aimé connaitre son avis, ses choix, ses doutes. En espérant qu’un jour, l’auteur face le choix de nous écrire un petit hors-série exclusivement consacré à Leith…

Pour finir,
Ce n’est donc pas un coup de cœur, en grande partie dû aux réactions de l’héroïne. Mais là où j’ai espoirs, c’est que la fin de roman est nettement plus addictif (c’est une saga rappelons-le). Hannah devient plus intéressante, et je sens que la romance entre les deux va se voir un peu court-circuité, cette fois-ci, pour des raisons bien plus intéressante qu’un trio amoureux. A suivre donc…



Ma note : 16/20
~~~
Tome 2 : Rivalités
Auteur : Sophie Jomain
Genre : Fantastique jeunesse
Edition : France Loisirs
470 pages
Prix : 14.50
Synopsis :
Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait.
Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée.
Je n’en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s’affronter allaient au-delà de tout ce qu’on peut imaginer.

J’étais au moins sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m’en sortirais pas indemne.

Mon avis :

Presque 4 ans se sont écoulés depuis ma lecture du premier tome... J'ai été un peu dépassée, je l'avoue, et bien que je me souvienne de la trame principale, j'ai eu tout de même une petite appréhension au début de ma lecture.

Forte heureusement, l'histoire ne se situe pas au même endroit, et bien que les personnages soient les mêmes, ceux sont deux romans assez opposés. 
Hannah se retrouve à St Andrews, sa nouvelle université, en compagnie de son petit ami, un loup-garou, et d'une meute qu'elle ne tarde pas à connaitre.
Mais dans l'atmosphère agréable plane une ombre, une autre communauté, Le cercle, ennemie juré de la meute. Pourtant, Hannah ne voit pas Darius (leur chef) comme cela, elle souhaite le connaitre d'avantage, au risque de s'attirer les foudres de son petit ami...

J'ai vraiment aimé ce deuxième tome. je l'ai trouvé dynamique et assez addictif, au point de me faire passer une nuit quasiment blanche. 
J'ai adoré, bien évidement les moments avec Leith, incontournable, charismatique et envoûtant. Et puis, j'ai apprécié l'ambiance qu'il règne dans la meute, fofolle, joyeuse et attachante. 
Il y avait bien cette petite rivalité avec l'une des louves, qui bon... ne m'a pas emballé plus que ça, mais c'est peut-être le seul défaut de ce roman. 

Et puis il y a ses nouveaux personnages... Dont Darius, qu'il me tarde de connaitre un peu mieux. J'ai beaucoup aimé ce jeune homme, bien que les premiers moments m'aient un peu laissé perplexe et craintive... 
Pourtant très vite, j'ai aimé ce qu'il dégageait, et son histoire. J'ai particulièrement apprécié le passage de la plage qui m'a en faite totalement fait changé d'avis à son sujet... 

La fin, sans vous en dire trop, est folle ! J'ai tellement hâte de lire la suite pour constater le revirement de l'histoire. C'est une superbe idée qu'à eu l'autrice !
Et je pense que mes lectures vont se suivre, je veux maintenant lire l’intégralité de cette saga, sans attendre quatre entre chaque livre...

Ma note : 17/20

~~~

Tome 3 : Accomplissement
Auteur : Sophie Jomain
Genre : Fantastique jeunesse
Edition : France Loisirs
576 pages
Prix : 14.50
Synopsis :
« Je n’avais aucune idée de ce qu’allait devenir ma vie… absolument aucune. J’allais avoir dix-neuf ans dans quelques jours et j’étais devenue ce que je n’aurais jamais dû être. Le destin m’avait surprise, j’étais magnifique, d’une allure renversante. J’aurais pu défier n’importe quelle reine de beauté, mais c’est bien tout ce qu’il me restait… toute une vie dans la peau de quelqu’un que je n’étais pas, que je détestais. Et si je me trompais ? Et si j’étais loin de la vérité et que tout pouvait redevenir comme avant ? Je ne le savais pas encore, mais tout allait être différent. »


Mon avis :

Attention, spoiler du deuxième tome, ne lisez-pas, si vous n'avez pas terminé Rivalités !

Hannah est devenue une vampire bien malgré elle, et sa condition ne l'enchante pas. Leith lui a fait faux bon, brisant sa promesse en s’enfuyant face à ce qu'elle est devenue ; la douleur de sa perte est bien plus insurmontable que sa transformation, et il lui faut désormais apprendre à être un vampire.
Car la jeune fille n'est pas comme toute les autres, son odeur humaine est toujours la même, et elle n'arrive pas à déplier ses ailes ou sortir ses griffes comme ses congénères qui eux le font instinctivement.
Sans compter qu'elle a un vampire à ses trousses, son créateur...

Vous l'aurez compris, nous sommes très vite immergés dans ce nouveau tome, pour mon plus grand plaisir ! 
Hannah est vraiment un personnage que j'aime. Bien qu'elle soit encore d'une nature humaine, j'aime ce nouveau côté surnaturel qu'elle inspire. J'ai adoré découvrir, avec elle, son apprentissage, et bien que j'imagine mal manger des aliments qui ont le gout de pourriture, j'ai adoré ces moments ou elle comprend qu'une sucrerie n'a pas du tout le même goût lorsqu'on est vampire. 
J'ai également adoré les moments passés avec les petits frères de Darius. On en apprend plus sur eux, et je comprend maintenant que leur côté enfant à une explication, alors qu'ils ont plus de 600 ans (ou 700 je ne sais plus) d’existence... 

Encore une fois, la rivalités Loup/vampire est là aussi prenante, et bien qu'elle soit un peu le lien entre ses deux espèces, Hannah va avoir du mal à les rassembler. 
Et puis j'ai apprécié les nouveaux venus, vampires, qui l'entoure, (bien moins qu'Ewan, le créateur d'Hannah, un vampire totalement taré...) certains ont très vite rejoins la bande à Hannah et leurs histoires sont pour le moins excellentes à eux aussi...

Bref, nous avançons rapidement dans l'histoire et j'ai adoré ça ! Il me tarde de lire la suite, qui encore une fois, promet d'être spectaculaire ! Surtout avec cette fin ! A  croire que l'autrice s'amuse à nous faire des révélations de fous pour nous inciter à lire encore et encore ! (Elle aura bien raison). Je suis tellement heureusement d'avoir l'intégralité de la saga pour lire jusqu'à plus soif !

Ma note : 17/20

lundi 12 février 2018

C'est lundi que lisez-vous ?


Bonjour à tous amis lecteurs ou de passage...

Cette semaine, j'ai travaillé, lu et un peu voyagé... Un petit week-end à Bordeaux pour fêter l'anniversaire de ma mère, qui ne m'a pas permis de faire le challenge des 1000 pages. Mais je ne regrette rien, la famille passe avant les livres, et ce sera toujours ma priorité. Du coup, les lectures ont été relativement soft, je vous laisse le découvrir.



J'ai enfin ressorti de ma pal, les étoiles de Noss Head ! J'avais commencé à lire cette saga il y a 4 ans, et depuis, je n'avais pas continué. Allez savoir pourquoi, ils ont pris bien sagement la poussière... C'est donc avec grand plaisir que j'ai lu très rapidement le second tome, et puis, je me suis dit : Lisons tout d'un coup ! Le deuxième tome à pris le même chemin. 
Je vais par contre faire une pause entre le 3 et le 4, pour lire un autre livre (dans mes bagages cela faisait moins lourd).



Harry Potter et l'enfant maudit 
Synopsis :
Etre Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Il me tardait de le lire, mais je ne me l'étais pas encore procuré, le voilà en poche, c'est parfait !


S'en doute  la suite des étoiles de Noss Head, et Guerres du monde émergé tome 2... 

Je vous souhaite à tous de belles lectures pour cette semaine ! 

mardi 6 février 2018

La Dame aux camélias

Auteur : Alexandre Dumas fils
Genre : Classique
Edition : Pocket
250 pages
Prix : 4.60
Synopsis :
Ce roman, dont Alexandre Dumas fils tira aussi un drame, est inspiré de l'existence authentique de Marie Duplessis. Merveilleusement belle et intelligente, cette courtisane fut adorée du Tout-Paris et de l'auteur lui-même. Il dut renoncer à elle, car il n'était pas assez riche. Verdi fit de ce drame un opéra sublime, La Traviata.
Armand et Marguerite vivent un amour immense qui survit à tous les obstacles et à toutes les tromperies. Le père d'Armand interdit cet amour inconvenant. Mais rien n'aura empêché le bonheur d'aimer, la virginité retrouvée, l'argent et les conventions dédaignés. L'amour véritable, c'était pour Marguerite l'espoir, le rêve et le pardon de sa vie. Tout lui fut donné, mais à quel prix !

Mon avis :

Cela faisait un petit moment que je souhaitais lire ce roman. Vous savez désormais mes lacunes concernant les romans classiques, et je m'efforce, peu à peu, de combler ce manque de lecture dans ma bibliothèque.
Depuis la création de ce blog, j'avoue avoir commencé à former un capital Classique assez intéressant. 

Cette fois-ci, je m'atèle à Alexandre Dumas fils. Et si j'ai bien compris, c'est la seule oeuvre qu'il est faite. 

J'avais déjà beaucoup entendu parler de La Dame aux camélias, vous dire à quelles occasions, je ne serais les moments exacts, mais tout au long de mes études, et ma petite vie d'adulte, ce roman a croisé mon chemin. Bien sûr, je n'avais pas encore eu l'occasion de le lire, et c'est donc avec un certain entrain que je me lance...

Dire que ce roman restera gravé dans ma mémoire, serait un peu fort... Et bien que le style de l'auteur soit captivant, j'ai eu quelques difficultés avec Marguerite, l'héroïne de cette histoire.
Pourtant, les premiers chapitres présageaient une personnalité touchante... 
Dès le début, nous savons que la jeune femme est décédée, suite à une grave maladie. Croulante sous les dettes, morte isolée de cette société qui la vénérait, seule et incomprise, et pourtant, aimé de la plus belle des façons par un jeune homme au cœur déchiré.
L’histoire nous est conté par cet personne. L'amant malheureux, à l'âme meurtrie, qui ne cesse de se désolé de la perte de cette femme hypnotisante. 
Nous remontons deux ans avant le drame, et nous suivons donc la rencontre et l'attirance de cet homme pour cette femme entretenue. 

Bien que je comprenne sa personnalité, un moyen de défense pour préservé le peu qu'il lui reste, j'ai eu quelques difficultés a aimé cette demoiselle assez agaçante. Je l'ai trouvé odieuse, sans manque de savoir vivre, dépensière, colérique, vaniteuse et capricieuse. Je été refroidit par ses manières, son comportement face à Armand et même face à certains de ses amants. Elle ne m'a tiré aucune sympathie, et du coup, je n'ai pas été bouleversé par sa peine, ou sa mort. 
Au contraire d'Armand, ce jeune homme épris, qui sacrifie sa vie et sa condition pour cette femme, laissant de côté sa carrière et sa famille. Un dévouement qui bien que compréhensible, me laisse un peu perplexe. Surtout dans les premiers chapitres de leur histoire. On le sent capable de tout, et fou de jalousie face aux autres hommes qui entoure Marguerite. On peut comprendre cette aveuglement, mais il m'est un peu difficile de l'accepter... 

J'ai donc eu un peu de mal à voir cet amour, avoir un sens... Une histoire d'amour impossible, qui ne m'aura pas vraiment convaincue. Pourtant, tout ce qui aurait pu me bouleversé était rassemblé. Cette histoire tragique, qui promettait un avenir pour ses deux tourteaux ; le sacrifice de cette femme pour cet homme ; le drame, enfin, de cette jeune dame morte sans aucun espoir de retrouvaille. 
Je suis passée un peu à côté, je le reconnais.

Pour finir sur un point fort, la plume de Dumas fils m'a ravis. J'ai apprécié chaque mot, chaque phrase. Une poésie dans un roman... J'ai aimé la façon de conté cette histoire, j'ai aimé que ces personnages soient écorchés, et fragiles, bourrés de qualité comme de défaut. Et bien que Marguerite ne m'est pas touchée, j'ai apprécié, tout de même, son amour dévoué pour Armand... 

Une histoire sombre qui révèle la cruauté de la vie...

Ma note : 15.5/20