lundi 25 juillet 2011

La Ballade de Lila K

De Blandine Le Callet :
 
Quatrième de couverture :
 
La Ballade de Lila K, c’est d’abord une voix : celle d’une jeune femme sensible et caustique, fragile et volontaire, qui raconte son histoire depuis le jour où des hommes en noir l’ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi-pensionnat mi-prison, où on l’a prise en charge.
Surdouée, asociale, polytraumatisée, Lila a tout oublié de sa vie antérieure. Ella n’a  qu’une obsession : retrouver sa mère, et sa mémoire perdue.
Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d’un univers étrangement décalé, où la sécurité semble désormais totalement assurée, mais où les livres n’ont plus droit de cité.
Au cours d’une enquête qui la mènera en marge de la légalité, Lila découvrira peu à peu son passé, et apprendra enfin ce qu’est devenue sa mère. Sa trajectoire croisera celle de nombreux personnages, parmi lesquels : un maitre érudit et provocateur, un éducateur aussi conventionnel que dévoué, une violoncelliste neurasthénique en mal d’enfant, une concierge vipérine, un jeune homme défiguré, un mystérieux bibliophile, un chat multicolore….
 
Roman d’initiation où le suspens se mêle à une troublante histoire d’amour, La Ballade de Lila K est aussi un livre qui s’interroge sur les évolutions et possibles dérives de notre société.
 
Mon avis :

Une petite merveille. Voilà ce qui résume ce livre.
Dès les premiers mots, on s’accroche à cette histoire comme à une bouée de sauvetage. Incapable de s’en détacher une seconde, sans connaitre le dénouement.
On s’interroge sur ces hommes kidnappeurs, on se questionne sur cette enfant silencieuse qui pourtant hurle à l’intérieur. Son intelligence nous captive, sa pertinence nous surprend, son isolement nous attendrit.
Chaque personnage qu’elle rencontre nous évoque divers émotion. Une tendresse paternelle, un soupir interdit, une colère libératrice, un attachement maladif.
Lila est troublante dans ses actes, dans ses mots, dans sa gestuelle. Notre protection en est presque oppressante, tant elle nous semble fragile, on rêve secrètement qu’elle arrive à ses buts. Sortir de ce Centre qui l’oppresse, trouver enfin cette mère au visage inconnu, connaitre son passé.
 
Au fils des pages, je m’y suis laissé prendre. Bercée par ses phrases douces et limpides, bouleversée par cette histoire contée avec facilité.
J’y ai versé quelques larmes, sourit pour des répliques sarcastiques, épouvantée à certains moment.
J’ai aimé les descriptions des émotions fugaces de l’héroïne, le combat de cette vie qui la pousse à être ce qu’elle n’est pas. Renfermée dans cette boite stérile on aimerait qu’elle explose pour enfin respirer.  
De la première à la dernière ligne, cette histoire m’a emportée.
 
A dévorer !

9 commentaires:

  1. Coucou JulieE;
    Ton commentaire me donne envie de lire "la ballade de LilaK".
    J'aime les livres où l'auteur s'attache à nous décrire les émotions de ses personnages, la vie qui s'écoule avec bonheur et douleur...où le texte est fluide, envoutant par ses mots limpides.
    Merci !
    Clo

    RépondreSupprimer
  2. Ta chronique me donne aussi envie de découvrir ce livre ^^ Un de plus à rajouter à ma liste ;)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé ce livre tout comme toi, je viens de le lire récemment et cela me manque!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui j'aurais aimé continuer l'histoire moi aussi ^^ j'aimerai aussi pouvoir lire un autre livre de cette auteur, mais je ne crois pas qu'elle en est écrit un autre...

      Supprimer
  4. Eh bien voilà, j'ai lu la ballade de Lila K.
    J'ai moi aussi été happée par l'écriture limpide de Blandine Le Callet, par une histoire prenante et surprenante, par ce personnage attachant, troublé mais au combien combatif (!) même en silence !!!
    Notre pensée, notre volonté sont les seuls maîtres de nous-mêmes. Malgré un encadrement rigide, cloîtré, nous restons maîtres de notre pensée, de notre devenir, de nous-même.
    J'ai beaucoup aimé !
    Merci MaJu' de me l'avoir prêté...

    RépondreSupprimer
  5. Une lecture très surprenante, qui m'a également beaucoup plu =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est vrai qu'elle est surprenante et c'est ce que j'avais aimé.

      Supprimer