mardi 26 juillet 2011

Le mec de la tombe d'à côté

De Katarina Mazetti

Quatrième de couverture :

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'œil de la stèle qu'il fleurit assidûment.
Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d’auto-dérision. Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie.
Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis...
C'est le début d'une passion dévorante. C'est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d'amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures.

Mon avis :

L’un des grands points qui a su me captiver pendant toute ma lecture, c’est cette aisance à passer d’un personnage à l’autre tout en nous tenant en haleine.
On comprend vite que chacun à son point de vue, et les quiproquos sont inscrits dans leurs relations comme une fausse note dans leur partition.

Dès le début, les deux protagonistes se perçoivent d’une façon toute à fait différente. Quand Désirée lorgne ses bouts de doigts manquant avec avidité, Benny pense qu’elle est dégoutée alors qu’il n’en ai rien.
A l’échange de leurs premiers sourires, l’une rit de la réplique enfantine d’une fillette, pendant que l’autre se moque de son apparence vestimentaire… Et pourtant… leurs sourires les captives. C’est le début d’une histoire d’amour…

Pendant toute ma lecture, j’ai pensé que le choc des cultures était bien trop important entre eux. Benny, fermier pure souche, qui travaille avec ardeur dans sa ferme, et Désirée femme citadine, qui aime lire, et aller à l’opéra. Rien ne les lies sauf leurs sentiments !
Un amour passionné, bercé d’adoration, de rire et de larme.

Mais suffira-t-il à leur bonheur ?

J’ai adoré lire les détails vieillots de la décoration, décrit par Désirée, et l’horreur qu’elle formule en fixant les napperons brodés. C’est à cet instant précis que tout s’est joué à mon avis…

Mais ai-je vraiment aimé lire ce livre ?
Je vais être franche avec vous. Non. Malheureusement, il fait partie des livres a classer dans la catégorie : Sympa, mais…
Je ne serais vraiment vous dire ce qui ne m’a pas plus dans cette histoire… peut-être quand faite, il n’y a pas vraiment d’histoire, ou si peu. Je n’ai pas eu l’envie de garder le livre ouvert jusqu’à la fin, pour en connaitre le dénouement.
Il y a bien eu, évidement, quelques passages accrocheurs, comme cette Inez, complexe et un peu folle qui se livre à une activité des plus étonnantes. Peut-être est-ce grâce à elle, que le livre n’est pas resté au fond du tiroir.

J’ai également été un peu surprise et dérangé par la façon dont l’auteur parlait crûment d’acte sexuel, d’hormone en ébullition, de tache de sang sur un lit au drap propre. Alors que Désirée nous semble être une femme anodine, fragile et insipide (au premier abord), on la découvre sans complexe alors qu’elle ne connait Benny que depuis peu de temps.
Madame Mazetti, voulait peut-être nous montrer l’aisance qu’ils avaient en étant tous les deux… mais j’avoue avoir été quelque peu gênée…

Je fini tout de même sur une note agréable, pour vous donner quand même l’envie de le lire. Car même si je n’ai pas été très inspiré par sa lecture, rien ne vous empêches VOUS, d’aimer.
Le livre est magnifiquement bien écrit, et originale. Qui pourrait croire un jour, rencontrer l’homme de sa vie dans  un cimetière ?
C’est peu commun, et j’adore cette idée.

Je vous souhaite une bonne lecture

4 commentaires:

  1. C'est marrant, au début de ta chronique on pense que t'as aimé le livre et paf revirement de situation, en fait non !!! ^^
    Je l'ai lu il y a quelques temps alors j'ai un peu oublié...mais je crois avoir aimé mais sans plus, comme toi en fait ! C'est vrai que leur différence est énorme et c'est ça qui fait le charme de leur histoire finalement..Et changer de point de vue à chaque chapitre je me rappelle avoir beaucoup apprécié !

    RépondreSupprimer
  2. j'ai été un peu sur le fils en faite, c'est pour ça. c'est un livre qui m'a à moitié plus...

    RépondreSupprimer
  3. je l'ai dans ma PàL alors je reviens après...

    RépondreSupprimer
  4. oui lit le, et ensuite, tu me diras ce que tu en penses :)

    RépondreSupprimer