mercredi 20 juillet 2011

Mange, prie, aime

 D'Elizabeth Gilbert 
 
Quatrième de couverture :
  
A trente et un ans, Elizabeth possède tout ce qu'une femme peut souhaiter : un mari dévoué, une belle maison, une carrière prometteuse.
 
Pourtant, elle est rongée par l'angoisse et le doute.
 
Un divorce, une dépression et une liaison désastreuse la laissent encore plus désemparée. Elle décide alors de tout plaquer pour partir seule sillonner le monde !
 
En Italie, elle goûte aux délices de la Dolce Vita et prend les "douze kilos les plus heureuse de sa vie" ; en Inde, ashram et rigueur ascétique l'aident à discipliner son esprit et, en Indonésie, elle cherche à réconcilier son corps et son âme pour trouver cet équilibre qu'on appelle le bonheur...
 
Qui n'a jamais rêvé de changer de vie ?
   
Mon avis :


On tombe parfois sur des petites merveilles.
 
J'avais été attiré par la critique littéraire concernant ce livre, la quête spirituelle d'une femme perdue, un étourdissant mélange d'émotion, un texte doux et agréable.
 
Il m'inspirait. Vous savez, ce que l'on regarde en premier, cette couverture accrocheuse, ces notes de couleurs, ce titre surprenant qui nous donne l'envie de le saisir.
La fraicheur de sa mise en page et les émotions décrites dans cette histoire m’ont particulièrement touchée.
J’ai eu plusieurs fois l’envie de la rejoindre en Italie. J’ai redécouvert, à travers ses yeux, un pays riche de plaisir culinaire ; un tourbillon d’homme et de femme atypiques et chaleureux ; une envie de mordre dans une pizza Napolitaine…
 
En Inde, je me suis laissée porter par son introspection psychique. D’abord lent, ce passage ne m’apportait qu’ennuie, je le reconnais. Puis, petit à petit, j’ai moi-même pris plus d’attention à ses réflexions, son acceptation, son calme. J’ai été admirative de sa patience à rester des heures en méditation, j’ai été ému sur une terrasse pendant une nuit étoilée.
 
Et pour finir, j’ai été touché par son séjour à Bali, ces nouveaux amis si attachant et simple. Étonnée de leur condition de vie, leur culture, leurs simplicités. Émue aux bords des larmes par des gestes gratuits d’amour, d’amitié.
Bali est pour moi mon passage préféré…
 
Je vous invite à entrer dans cette année sabbatique, où Elizabeth s’est apaisée et réconciliée avec la vie.

10 commentaires:

  1. J'ai découvert ton blog sur Livr@ddict :)
    Voici un livre que j'ai offert, avec d'autres, à ma belle-mère pour Noël. Ton avis me donne envie de le lui emprunter !
    Merci pour ce joli billet :)

    Au plaisir de te lire ^^

    Cajou

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Cajou !

    Merci beaucoup pour ton commentaire. Tu peux effectivement lire ce livre, je ne pense pas que tu le regretteras.
    bonne lecutre

    Julie E.

    RépondreSupprimer
  3. Comme tu l'as si bien dit, ce livre est une petite merveille! Au moment où je l'ai lu, le côté spirituel m'a beaucoup touché, je pense le relire très prochainement ^^
    Ce livre est plein d'amour je trouve et c'est à partager sans retenue :)

    RépondreSupprimer
  4. C'est tout à fait vrai. J'avais également l'impression d'être appaisée. Un peu comme si cette quête avait été la mienne...
    bonne relecture alors.

    Julie E.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai commencé à le lire, et impossible de rentrer dedans... Je le garde quand même de coté... Des fois ce n'est juste pas le bon moment... =)

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Marion,

    ça m'arrive aussi de ne pas rentrer dans certains livres, alors que tous l'ont adoré. Mais personnellement je suis une butée... je persiste jusqu'au bout.
    Tu as raison de le carder sous le coude, parfois on apprécie plus un livre à certains moment.

    RépondreSupprimer
  7. Hello,
    Je l'ai dans ma pal, je l'ai commencé mais pas accroché. Je retenterai plus tard vu ta chronique !!
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  8. Je dirais que les premières pages peuvent être un peu longue c'est vrai. Mais continue un peu, et j'espère que tu l'apprécieras !

    RépondreSupprimer
  9. j'ai bien aimé, j'admire le parcours de cette dame même si je ne me retrouve pas dans tout ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je ne me retrouvais pas dans tout. Mais ce voyage est une jolie histoire. (Merci d'être passé par là)

      Supprimer