dimanche 19 janvier 2014

Black Butler


De Tana Toboso

Quatrième de couverture :

Sébastian est majordome au service de Ciel Phantomhive, héritier d'une grande famille de la noblesse anglaise. 
En matière d'érudition, d'éducation, d'art culinaire, rien à redire, il est parfait. Mais ne vous fiez pas à sa distinction, si vous vous en prenez à son jeune maître, vous découvrirez sa vraie nature... 
Ciel aurait-il signé un pacte avec le Diable...?! 

Mon avis :

Trouvé dans les rayons mangas d’un magasin littéraire, je n’ai pu résister à la couverture gothique de ce livre.
Sombre, belle, envoutante, un peu comme ce majordome intriguant et mystérieux.
Mais qui est-il ? Qu’est-il ?

Tome 1 : 
Les trois quart du manga, montre un homme, Sébastien, parfaitement irréprochable dans son rôle, répondant aux attentes de son maitre, avec une facilité déconcertante. Rattrapant les bourdes de ses domestiques, sauvant les pires catastrophes d’une façon surprenante.
Et puis, à certains moments, l’homme se transforme en un guerrier insubmersible. Intouchable, combatif, ayant une connaissance et une pratique parfaite des arts martiaux, notre majordome se transforme en samouraï défenseur de son jeune maître.
J’aime beaucoup Sébastien, son humour, sa dévotion, sa combativité le rendre plaisant. Sa physionomie n’en est pas moins agréable.

Ciel Phantomhive est un enfant qui ne grandit pas. Mais contrairement aux jeunes de son âge, Ciel n’est pas comme eux. Héritier d’une entreprise en plein essor, Ciel est mystérieux, sérieux, taquins, cynique et joueur… Un homme dans le corps d’un enfant…
Son bandeau le fait ressembler à un corsaire, son allure gothique, lui donne une prestance envieuse, son assurance, le rend insensible. On ne sait plus s’il doit être aimé ou détesté… alors que l’on pourrait ne plus supporter son impertinence, Ciel redevient cet enfant agréable, attachant et confiant. Le rapport qu’il a avec son majordome est fusionnel, on sent qu’ils ont beaucoup en commun, et Sébastien d’ailleurs semble prêt à tout pour le servir et le protéger.

Nous avons beaucoup d’interrogation sur le pacte qui interagit entre les deux personnages principaux.
Mais que se cache-t-il sous ce bandeau ?

Mon passage préféré :

Dans ce manga, tout pourrait être sombre et glauque, mais voilà… c’était sans compter la présence des domestiques, qui viennent apporter une touche humoristique à l’ensemble. Mon passage préféré était donc évidant.
La chasse aux souris !
Une pratique qui pourrait être simple en apparence, mais voilà, le jardinier, le cuisinier, et la servante ont un besoin maladif de rendre leur majordome fière d’eux… et malheureusement leurs maladresses respectives contrecarrent leur plan. Et c’est tout naturellement que les souris gagnent la partie !
J’ai beaucoup rit à ce passage, imaginant bien les petits animaux avoir le dessus sur ces personnages sans cervelle.

Je lirais avec plaisir la suite…

Lus :







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire