dimanche 18 septembre 2011

Le Baiser de l'Ange, tome 2


D'Elizabeth Chandler

Quatrième de couverture :

Enfermée dans son chagrin, Ivy se rapproche de Grégory, qui la désire éperdument et qui met tout en œuvre pour la posséder. Elle qui le détestait trouve finalement en sa compagnie un réconfort qu’elle n’aurait pu imaginer.
Sourde aux appels des anges, Ivy ne voit pas que Tristan essaie de la contacter, notamment par le biais de son petit frère qui, lui, perçoit sa présence.
Car il y a bel et bien urgence : Tristan sait que sa mort n’était pas un accident !

Mon avis :

Ayant lu le premier tome récemment, je me suis facilement replongée dans l’histoire d’Ivy et Tristan.
Toujours aussi agréable à lire, il ne m’en a pas moins déçue. Au contraire du précédent, j’ai trouvé celui-là plus long, moi exaltant, moins captivant. J’ai lu plusieurs chapitres avant d’y retrouver de l’intérêt.
Certes, on parle plus d’ange, ce qui n’est pas pour me déplaire, mais l’histoire en elle-même est toujours aussi lente. Je pensais qu’après la découverte des personnages dans le tome 1, nous allions enfin pouvoir passer à plus d’action, répondre à nos interrogations, lever quelques mystères, nous entourer de plus de paranormal… mais non…
Ivy replonge dans de nouveau sentiments amoureux, refusant toujours de croire en ses anges, captivée par le dangereux Gregory, et hypnotisée par les yeux de Will…
Il y a des jalousies, certaines rivalités, et un Tristan qui essaye comme il peut de capter l’attention de chacun…

Pourtant, quelques personnages se démarquent…

Gregory, le demi-frère, étrange, froid, doux, innocent, corrompu… Beth le compare à un reflet dans un miroir… quelqu’un qui calque son humeur par rapport à ses fréquentations… On le sent mystérieux et dangereux. J’avoue, il me parait le personnage le plus fourbe, celui qui n’a rien à perdre, qui pourrait commettre des folies pour protéger ses secrets…

Eric quant à lui, est clair avec lui-même. C’est un personnage détestable, et il ne se cache pas derrière un masque. Méchant, violant, malsain, maladif, drogué, calculateur et cruel… J’ai cette impression qu’il sait beaucoup de chose… j’ai même cette sensation qu’il connait LE secret de Gregory, et qu’il en profite… tel un maitre chanteur…

J’ai bien sur une bonne intuition sur ce fameux secret… Mais je n’en dirais pas plus à l’égard des lecteurs qui voudraient le lire…
Certains passages, m’ont tout de même confortée dans mon idée…

J’aime toujours autant le petit Philip. Un enfant joyeux, agréable, gardien et protecteur. Il est en quelque sort le messager des anges… croyant aveuglément en son ange gardien, il essaye tant bien que mal, de rendre le cœur et l’esprit de sa sœur ouvert à leurs existences…

Pour résumer… Un livre qui se lit facilement, des passages palpitants, d’autre moins… une légère frustration, une envie d’avoir plus, quelques manques, quelques doutes… un peu de déception, un soupçon d’avidité, un regain de vitalité, qui font de ce livre une histoire sympathique…
A croire que les tomes 2 sont toujours moins exaltants.
Je m’attendais à plus… peut-être ai-je mis la barre un peu trop haute… je l’a descendrai d’un cran pour la suite.

Mon passage préféré :

Si vous ne souhaitez pas connaitre la fin de ce tome, ne lisez pas ce qui va suivre !

Car mon passage préféré se déroule dans les dernières lignes, et c’est sans doute pour cela que je lirais la suite très rapidement.
Le coup de génie de l’auteur, c’est de nous tenir en haleine. La fin de ce livre et frustrante. L’action que j’attendais depuis le début se déroule enfin ! Mais voilà, Elisabeth Chandler, à décider de nous tenir en haleine… Coupant la scène en son milieu…

C’est donc cette scène qui m’a le plus plut…
Il fait nuit, et le train siffle son arriver imminente… Tristan (sous les traits de Philip) court à perdre haleine, pour sauver sa belle, mais alors qu’il arrive à la gare, Il aperçoit au loin son propre reflet. Son allure, ses vêtements, sa silhouette, tout porte à croire à une réincarnation. Mais voilà… Ce n’est pas Tristan, et la personne qui se trouve de l’autre côté des rails fait signe à Ivy de la rejoindre. Son plan est machiavélique… tuer Ivy en se faisant passer pour un mort, son grand amour…
Qui est-il ? (je le présume, mais je perçoit des curieux qui, malgré mes consignes, ont lu jusqu’au bout… alors pour garder quand même un peu de mystère, je me tairais sur son identité…)
 Va-t-il réussir ?
 Nous le saurons dans le prochain tome…

Bonne lecture

2 commentaires:

  1. Arfff si tu as moins aimé le tome 2 que le tome 1, ca ne m'encourage pas à le lire tu peux t'en douter !!

    RépondreSupprimer
  2. c'est sur que cela ne doit pas vraiment t'encourager ^^'
    j'espère que le troisième sera meilleur !

    RépondreSupprimer