mardi 11 octobre 2011

La délicatesse

De David Foenkinos

Quatrième de couverture :

"François pensa : Si elle commande un déca, je me lève et je m'en vais. C'est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n'est guère mieux. On sent qu'on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision.
ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu'un jus, ça serait bien. oui, un jus c'est sympathique. C'est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l'orange, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d'abricot, c'est parfait. Si elle choisit ça, je l'épouse...
- Je vais prendre un jus... Un jus d'abricot, je crois, répondit Nathalie.
Il la regarde comme si elle était une effraction de la réalité."

Mon avis

A l’ouverture de ce roman, je ne m’attendais à rien. Interrogative face à l’engouement médiatique et la critique littéraire, je n’ai pu résister à le prendre entre mes mains.
La quatrième de couverture m’a totalement captivée. Touchée par cette constatation : « Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse… ». Qui ne serait pas intrigué juste après ?

Mon premier livre de David Foenkinos, et je m’aperçois qu'il n'en est pas à son tout premier.  Une belle découverte, je dois l'admettre.

la première partie du roman nous plonge dans l'histoire d'une rencontre magique. Un bonheur parfait, un amour puissant. Tout réussit à ce couple aimant. Un avenir tout tracé qui pourrait nous rendre jaloux. La vie en rose...
Mais voilà… Comme pour toute chose, elle a une fin. Et celle-ci est tragique.
De ce moment, L’un ne s’en sortira pas, et l’autre survivra…

Alors qu’elle vit un amour parfait, Nathalie doit faire face au pire. Perdre l’être cher. Celui que l’on voudrait garder pour toujours, qui nous tiens dans ses bras, qui réchauffe notre cœur.  Et quand il disparait, l’âme sœur erre, sans point d’attache, à l’abandon tel un fantôme.
Comment peut-on se reconstruire ?
Quel est le mode d’emploi pour faire repartir son cœur ?
Nathalie n’en a pas, et se réfugie dans le travail… Mais ne serait-ce pas la clef de tous ses maux ?

Markus. ..
Enfin un homme maladroit, gentil, doux, sincère, bon, courageux à sa manière, joyeux. Un qui nous rend moins amer, qui nous efface d’un coup de baguette, toutes nos peines. Un homme qui n’a pas besoin de fioriture, qui est vrai !
J’ai aimé chaque moment où Markus apparait. sa tendresse à l'égare de Nathalie le rend touchant. J'ai aimé ses doutes, ses peines de coeurs, ses attentions. 
Ses répliques font mouches et m'ont faites beaucoup rire. C'est un personnage qui ne m'a pas laissé indifférente, loin de là. Je l'ai trouvé généreux, sensible et attendrissant.

Charles, 
Un homme amoureux d'une mauvaise personne au mauvais moment... Chaque action qu'il entreprend pour séduire la belle Nathalie est un échec. 
Parce qu'il est têtue et ambitieux, il y laissera des plumes. Mais que sommes nous capable de faire pour gagner le cœur de son âme sœur ?
Charles lui, est près à tout ! et cela m'amène à l'une de mes scènes préférées...

Elle se passe dans un restaurant...
Charles est un jaloux, qui ne comprend rien à la personnalité de Nathalie. Ce qu’il voit s’est qu’un autre homme lui vole sa place, et qu’il n’est pas très beau. Comme beaucoup, il s’arrête à l’apparence. Comment une femme aussi belle que Nathalie pourrait être attirée par une personne aussi laide, aussi molle ? C'en est choquant !
Mais voilà, Markus est ce qu’il est, un homme simple qui ne cherche pas à se valoriser. Et c’est peut-être ça qui impressionne Charles finalement. Deux personnes totalement opposés, admirative l’une de l’autre.
Alors qu’il pensait abattre un concurrent, Charles s’aperçoit que l’homme est plus valeureux qu’il n’y parait au premier abord. C’est toute la grande force de Markus, être là où l’on ne l’attend pas.
C’est ce que j’ai aimé en lui.

C’est un roman de gare (et ce n'est pas une insulte dans ma bouche), l’un de ceux qui nous font passer un agréable moment. Au soleil, sur une plage, ou au coin du feu, accompagné d’un chocolat chaud.
Je m’y suis sentie bien, j’avais le sourire, j’étais émue, j’ai aimé la simplicité de l'histoire, la chaleur qui s’y dégage…

Pour finir…

La lecture est simple mais efficace, un roman délicat et délicieux. Léger, apaisant, émouvant, drôle, l’ensemble est frais et cela fait un bien fou !
J’ai aimé les personnages,  ils n’étaient pas lisses, ils avaient des défauts, et c’est là toute l’intelligence de l’auteur. 
Ces hommes et femmes nous ressemblent…

Bonne lecture...

4 commentaires:

  1. Hola, tu me donnes envie de le lire...
    Glisse-le dans ta valise quand tu viendras nous voir... Tu connais mon goût pour les histoires simples, qui me donnent le sourire et m'emportent dans des rêves tranquilles.
    Merci.
    ClaudeE.

    RépondreSupprimer
  2. message reçu ! il sera dans ma valise la prochaine fois :)

    RépondreSupprimer
  3. Ce fut un coup de coeur pour moi. J'ai aimé l'écriture, la douceur des sentiments et aussi le jeu des chapitres.

    RépondreSupprimer
  4. ton avis ne fait que renforcer mon envie de l'avoir entre mes mains ^^ je vais craquer !!!^^

    RépondreSupprimer