vendredi 7 octobre 2011

Les Âmes Vagabondes

De Stephenie Meyer

Quatrième de couverture :
La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés.
Melanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder.
Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu’elle ne peut pas oublier.
L’amour pourra-t-il la sauver ?

Mon avis :

Depuis maintenant plus d’un an, « les âmes Vagabondes » dormait dans ma bibliothèque, attendant son heure.
Freinée par je ne sais qu’elle appréhension face à ce roman, je n’avais pu me résoudre à le lire. Et c’est tout naturellement, qu’il a commencé à prendre la poussière.
Il m’aura fallu une lecture commune, pour dévoiler ce petit bijou à mon appétit littéraire.

Quel bêtise de me mettre en  tête qu’il ne me plairait pas ! Alors que j’avais beaucoup aimé le quatuor Twilight, et la plume agréable de Meyer, comment ne pas tomber sous le charme de Gaby et ses acolytes ?

Les premiers pas dans ce livre ont été un peu flous. Dès le début, nous sommes plongés dans l’univers d’extraterrestre, implantant dans le corps d’une humaine, une âme…
Les informations sont données à la pelle, et j’ai été quelques peu confuse pour m’y retrouver. Nous revenions dans le passé de l’humaine, puis dans le présent et de nouveau dans le passé… s’était déstabilisant, et il m’a fallu un temps pour pouvoir rapporter chaque penser, chaque action pour créer l’ensemble parfait…
Et puis… tout naturellement, je suis rentrée dans l’histoire.

Vagabonde ou Gaby, m’a totalement captivée. J’ai aimé cette âme, son combat, sa gentillesse, ses angoisses, ses réactions faces aux émotions qu’elle ne connaissait pas.  
Malgré ses peurs, ses doutes, elle est forte et dévouée.
Se sacrifiant pour sauver les gens qu’elle aime, pardonnant a d’autre leur brutalité. Elle est pure, douce, aimable, et incapable de mentir.
Alors que c’est elle l’extraterrestre, sa droiture, et son humanisme, m’ont donné à réfléchir. Ne sommes-nous pas des bêtes comparées à elle ? N’est-elle pas plus altruiste, comparé aux actes de certains terriens ?
Chaque pensée, chaque sacrifice, chaque action qu’elle a pu entreprendre pendant tout ce roman, m’a donné l’illusion d’une personne vraie. Elle m’a touchée, m’a émue, m’a bouleversée.

Mélanie est prisonnière dans son propre corps, obligée de laisser son esprit retrancher dans un coin de sa tête. Ne pouvant s’exprimer que par la pensée, chose étrange quand on sait que c’est congénère en sont incapables.
Combative lorsqu’il s’agit de sauver son amour, elle en est pourtant effacer la plus part du temps. Communiquer avec Gaby lui demande de l’effort, et l’hostilité qu’elle a vis-à-vis d’elle, dans le début du roman, n’aide en rien.
Chaque éveille se produit lorsque Jared est dans les parages. Souhaitant lui prouver qu’elle est encore présente, elle omet totalement la réaction dégoûté de celui-ci, et ne pense qu’à sa personne.
Je dois l’admettre… ses pleurnicheries, et ses émotions m’ont passablement agacée. Toujours à se plaindre, son égoïsme était horripilant. Je ne me suis donc pas vraiment attachée à elle. Sa jalousie était également irritante. Devenant presque méchante face au rejet de Jared.
C’est pour cela peut-être que Jared m’était tout aussi insignifiant. J’ai détesté son agressivité, son dégoût face à Gaby, sa méchanceté (je me rappelle surtout d’un test qui m’a semblé inhumain).
Il m’a exaspéré !
Toujours septique, violent et jusqu’au bout, lui aussi, égoïste.
Mais si je me mets à sa place… je pourrai peut-être lui accorder des circonstances atténuantes. La femme qu’il aime ne vit plus, à la place un « mille-pattes » se tient devant lui, comment peut-il ne pas avoir de la haine pour cette être qui lui a tout volé ?
Il y a un autre point également qui me plait en lui. C’est sa force tranquille. Il fait partie de ces hommes sur qui l’on peut compter. Droit et rigoureux, méticuleux dans ses tâches, il est une bouée de survit pour sa communauté…

Dans mes personnages préférés, il y a Gaby donc, mais également Jamie.
Un adolescent qui voue une amitié profonde pour l’âme. Un gamin joyeux, adorable, qui croit en elle, qui s’accroche à l’histoire qu’elle lui raconte. C’est le premier à lui faire confiance. C’est celui pour qui, elle se dépasse, comme une mère.
J’ai aimé leur moment. Doux, et apaisant. Une fraicheur dans les moments oppressant du livre.
Et Jeb… on a l’impression qui sait tout avant tout les autres. Qu’il a un coup d’avance sur tout le monde. C’est peut-être grâce à lui que Gaby reste en vie.
Un patriarche, un meneur de clan. Et celui qui tient le fusil.

Et pour finir, (le meilleur pour la fin), Ian.
Dès le départ je l’ai aimé. Enfin, surtout quand il s’est décidé à penser à Gaby comme à une personne et non comme à une ennemie.
Son garde du corps, qui finalement éprouve beaucoup plus qu’une simple amitié.
J’ai aimé, sa présence, son soutient, sa carrure, sa protection. J’étais excitée par sa colère, ses regards, ses attentions.
Un homme droit, qui se sacrifierait pour Gaby, un homme qui tient tête à son frère Kyle, aveuglé par la haine des « mille-pattes ».
A choisir entre Jared et Ian… je n’ai pas un seul doute ! Ian est LE compagnon qu’il faut à Gaby.

Pour  finir…
Stephenie Meyer m’a envoutée ! Son roman est magnifique. J’ai eu plaisir à le lire du début à la fin. Mes larmes ont coulées et c’est chez moi, signe de plaisir évidant. Je me suis accrochée à ses personnages, j’ai voulu les voir évoluer, survivre. J’ai dû à un moment, m’arrêter dans ma lecture, pour m’exhorter au  calme. Après tout, ce ne sont que des êtres fictifs. Il m’a fallu me le rappeler.
Une petite merveille qui ne m'a pas laissé indemne.... Une histoire humaine.

Ma note : 18/20

3 commentaires:

  1. Ah moi aussi j'ai adoré ce roman et comme toi j'ai préféré Ian à Jared. J'aime beaucoup ta conclusion :)

    RépondreSupprimer
  2. J'adore ton ressenti ! Ravie de voir qu'il t'ai autant plu^^
    Les perso sont extra, on s'attache trop à eux, on est traversé par un tas d'émotions,j'adore !
    Team Ian <3 Il est si doux, si parfait pour Gaby *-*

    RépondreSupprimer
  3. mypianocanta : merci beaucoup ^^ je voulais vraiment faire passer ce que j'avais ressenti en tournant la dernière page :)

    Floly : merci beaucoup ! j'avoue que je me suis laissée débordée par mes émotions effectivement ^^'
    Ian est parfait pour Gaby c'est totalement ce que je me suis dit. :D

    RépondreSupprimer