mardi 8 novembre 2011

Amours et autres enchantements

Auteur : Sarah A. Allen
Editions : France Loisirs
Genre : Contemporain
 342 pages
Synopsis :
Bienvenue à Bascom où l'étrange famille Waverly alimente depuis des générations les légendes les plus fantasques. Il y a Claire qui, entre les plats aux vertus magiques qu'elle cuisine et la carapace qu'elle s'est forgée pour ne plus souffrir, pensait avoir tout ce dont elle avait besoin. Il y a Evanelle qui offre les objets les plus insolites mais dont l'utilisation se révèle forcément bénéfique à un moment donné. Et puis il y a Sydney qui revient après des années d'absence avec une fille de 6 ans et un secret qu'elle est déterminée à préserver... A cela ne manquait plus qu'un charmant voisin décidé à courtiser Claire la solitaire pour que la vie de tout ce petit monde s'emballe joyeusement !


Mon avis :

J’ai tout de suite été attiré par la couverture des éditions France Loisirs.  Je ne sais pas pour vous mais j’aime les beaux livres. Ceux qu’on à plaisir à voir dans notre bibliothèque, et j’ai tout de suite remarqué que ce roman (dont la tranche est tout aussi agréable) serait parfaitement adapté à rejoindre ma longue collection.
Une jeune fille, endormit sous un pommier, un titre enchanteur qui m’a interpellé, bref un plaisir des yeux qui a éveillé ma curiosité.

Le résumé m’a d’autant plus convaincu.
 Deux sœurs, étrangement ressemblantes aux sœurs d’une série dont je ne me lasse pas ; un jardin enchanteur au pommier joueur ; un voisin ténébreux ; des secrets enfouis dans un passé mystérieux…  La magie opère, et je suis emballée.

 L’histoire est pourtant simple. Pas de meurtre, pas de quête épique, ni de sorcier mégalomane aux ambitions  destructrices… non, juste l’essentiel. Des sentiments forts et des personnages simples.
On s’attache, on sourit, on aimerait se balader nu pied dans ce jardin odorant. On souhaiterait partager un repas avec cette famille atypique. On rêverait pouvoir visiter cette maison gorgée de magie, gravir cette escalier aux marches usées par le temps…
Enfin, découvrir ce village, aux habitants si conservateurs, si conformistes.

Claire est l’ainé des sœurs Waverley. Personnage isolé qui s’enferme dans son monde, blessée par le passé, orpheline bien trop jeune, elle a tout de suite sentie que la maison familiale était son « chez elle ». Respectueuse des légendes, épanouie dans sa vie de traiteur, son quotidien est une routine bien installée… mais lorsque sa sœur revient dans la demeure, elle se rend compte que la femme qu’elle est devenue est bien seule…

Sydney, revient aux sources. Battue par son mari, elle décide de s’enfuir avec sa fille et ne trouve qu’un endroit qui lui semble protecteur, la maison de son enfance.
Elle y retrouve sa sœur, avait laquelle, elle n’avait pas vraiment d’affinité.  Des anciens amies, pas si bien intentionnées. L’amour de sa vie, qui n’est plus libre. Et son passé qu’elle avait désespérément envie d’effacer.
Sydney est une femme sûre d’elle-même, belle et dynamique. Le contraire de sa sœur. Pourtant, se cache en elle, une fragilité à fleur de peau.

Passages préférées :

Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas, j’ai un plaisir évident pour tout ce qui touche l’art culinaire. Les goûts, les odeurs, les appellations, les bruits… tous me fascines et m’envoutes.
Je ne pouvais donc pas passer à côté de ces plats aux herbes aromatiques que Claire prépare dans sa cuisine. Chaque détail fusionnait avec mon imagination, et j’avais l’envie de tremper mon doigt dans chacune de ses préparations.
Ces passages, car ils sont nombreux, m’ont rappelé un autre livre, lu il y a quelques mois et qui là aussi avait émoustillé mon palais… Le cuisinier de Martin Suter, m’avait mis dans tous mes émois !

J’ai eu un coup de cœur pour Evanelle. Une dame étrangement déroutante, qui a le don de donner des objets aux personnes qui l’entourent, pour une raison bien précise mais qui n’est révélé qu’au moment de son utilité.
J’ai adoré chaque passage en sa compagnie.  
Les gens de son entourages sont assez partagés à son égard… certains l’évitent par peur de son étrangeté, d’autre au contraire, aimeraient là trouver à leur porte, persuadés qu’elle pourrait les aider.
J’ai beaucoup aimé imaginer son intérieur, remplie de bric-à-brac en tout genre !

Pour finir :

Alors que les habitants de cette petite ville s’applique à éviter cette famille étrange et pourtant si attirante, je n’ai pu m’empêcher de remarquer que chacun des foyers avaient également  un don, une tradition qui se transmettait de génération en génération…
Certes au départ, nous pensons lire une histoire de famille, une histoire de sorcière des temps moderne, et pourtant…
C’est l’histoire d’une communauté évoluant autour des Waverley.

C’est un roman rafraichissant, qui ne fera de mal à personne. J’ai passé un agréable moment et puis… J’ai comme une envie de manger une pomme tiens…

Ma note : 17/20

2 commentaires:

  1. Tentatrice va!! Tu sais donner envie de découvrir ^^
    je ne sais pas si je craquerais..à suivre ! =P

    RépondreSupprimer