mardi 6 décembre 2011

Les Loups de Mercy Falls, tome 1 : Frisson



De Maggie Stiefvater :

Quatrième de couverture :

Grace vit dans une petite ville américaine, aux abords d’une forêt. Son enfance a été marquée par l’irruption d’une meute de loups qui l’a attaquée. L’un des animaux la sauvée et depuis, un lien étrange s’est établi entre la jeune fille et ce loup. Ombre à la fois protectrice et inquiétante, il rôde autour de la maison isolée.
La mort brutal d’un élève du lycée de Grace déclenche une réaction violente : le ville entière crie au loup, et lance des chasseurs à travers la forêt.
Tous les animaux ne parviennent pas à échapper aux balles… le loup de Grace est touché.

Quelques heures plus tard, Grace retrouve sur le pas de sa porte un jeune homme, blessé, au regard étrangement familier…

Mon avis :

Attirée au premier abord par la couverture, je n’ai pu m’empêcher d’être conquise par le résumé.
Et c’est à l’occasion du swap Halloween, que mon binôme m’a gentiment offert le tome 1 de cette trilogie.
Alors que ma première crainte était  de relire un nouveau Twilight, version Loup-garou, je me suis surprise à en apprécier l’histoire.
Certes, nous sommes de nouveau dans une région pluvieuse, oui, c’est une toute petite ville entourée de forêt, en effet, c’est une histoire d’amour impossible entre deux êtres que tout sépare.
Mais, n’est-ce pas cela que j’étais venue chercher dans cette histoire ?
Ne voulais-je pas, de nouveau, retrouver une ambiance paranormale sous fond d’amour passionné ?

Ce qui m’a plus dès le début, c’est l’histoire de cette petite fille emportée par des loups affamés, et qui malgré plusieurs morsures reste impassible comme anesthésiée. Dans ce clan, un jeune loup l’observe, captivé par cette enfant inerte. Leurs regards se croisent et tout bascule.
S’ensuit alors des échanges de regard pendant de longues années. Une surveillance pour l’un, une attirance pour l’autre…

Ce que j’ai particulièrement aimé dans cette histoire, c’est que l’auteur ne rentre pas dans la facilité (je parle exclusivement des loups-garous). Elle aurait pu nous embarqué dans le mythe de la pleine lune, ou tout simplement, faire penser le loup en tant qu’être humain. Mais il n’en est rien.
Les loups mordent, les mordues se transforment, quelques souvenir subsistent encore jusqu’à leur transformation final. Alors il ne reste que de vague souvenir de leur nature première. L’homme en eux disparait au profit de la bête.
Ils captent les odeurs, communiquent grâce à des images mentales, chassent et vivent en meute pendant les saisons froides.
Puis, le reste de l’année, ils redeviennent hommes, affrontant la dure réalité de la vie humaine, les contraintes, les factures, leurs identités à cacher…

Mais voilà… j’ai été légèrement agacé par le couple Grace/Sam. Tout est trop facile, et évidant. On aimerait prendre notre temps, découvrir les sentiments de l’un et de l’autre plus en profondeur… les regarder s’épanouir doucement…
Il me manquait quelques choses… un petit plus qui m’attache complètement à ces personnages…
A choisir, je préfère la complexité de Sam… cette être  déchirée entre ses émotions humaines, et son appel au loup. La trame du froid était d’ailleurs astucieuse, et je frissonnais (c’est le cas de le dire) à chaque bourrasque glaciale, et contraction douloureuse.
Une autre petite chose m’a interpelé…
Comment des parents peuvent ne pas remarquer que leur fille accueille depuis des semaines un jeune homme dans sa chambre ?
Sachant qu’elle a réchappé à la mort, petite, comment des parents, inquiet, peuvent ne pas s’intéresser à elle ? C’est assez étrange.

Partons sur une note positive, car ce livre est bon.

Deux passages se démarquent des autres :

Le premier, se passe dans une boutique de confiserie. Sam, emmène Grace dans ce magasin pour lui faire partager un souvenir de son enfance. Les odeurs, les couleurs la chaleur de ce moment m’ont plus et j’avais l’impression de m’y trouvé également, regardant les étales couvertes de confiserie, goûtant au chocolat chaud à l’arôme si envoutant.
L’un des points fort de l’auteur, la description.

Le second, c’est l’attaque de shelby.
Cette scène est des plus efficace, et je crois ne pas avoir respiré jusqu’à la fin. Des phrases hachées, une sensation d’être secoué de toute part. On comprend vite que Grace est en danger, face à elle, un loup, une louve précisément. Shelby, la colérique, l'hargneuse, celle qui veut prendre sa place et qui souhaite plus que tout la voir morte.
C’est violant, agressif, sanglant. Et même si je ne suis pas une adepte de l’hémoglobine, j’étais contente de cette action bienvenue.

Pour finir :


J’aurais aimé creuser en profondeur l’histoire de la meute… pouvoir vivre avec eux un peu plus, comprendre le fonctionnement de leur équilibre, la hiérarchie, les déplacements, leurs comportements…
L’histoire est centrée sur les deux personnages principaux, et tout va un peu trop vite, côté sentiment. On a l’impression que l’on brule des étapes, on rentre dans la facilité…
Ce premier tome  m’a plus, mais j’en attendais peut-être d’avantage.
J’ai tout de même lu le livre dans son intégralité et avec beaucoup de facilité. L’écriture est agréable, et j’ai passé un très bon moment. Je lirais donc la suite avec plaisir.

5 commentaires:

  1. Je vois qu'on a noté deux ou trois trucs identiques (la facilité de l'histoire d'amour, le manque de renseignements sur la meute,...) mais tu es quand même un peu plus enthousiaste que moi.
    J'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire et je ne pense pas lire la suite, à moins vraiment de les trouver en très grande occasion ou en troc. Mais c'est une vraie déception, j'attendais plus ! :'(

    Mais merci d'avoir organisé cette LC, grâce à toi il est sorti de ma PAL ! :)

    RépondreSupprimer
  2. de rien ;)
    pour ma part, je ne m'attendais à rien, c'est peut-être pour cela que le roman m'a plus ou moins plus ^^
    je vais venir voir ce que tu as écrit

    RépondreSupprimer
  3. J'aurais aussi bien aimé en savoir plus sur la meute .

    RépondreSupprimer
  4. j'ai beaucoup aimé l'atmosphère qui se dégage du récit :)

    RépondreSupprimer