samedi 29 décembre 2012

A comme Association


d'Erik L'Homme et Pierre Bottero

1- La pâle lumière des ténèbres

Quatrième de couverture :

Prénom : Jasper
Âge : 15 ans
Descriptions : Grand, maigre, peau blafarde et yeux charbon
Profession : Agent stagiaire à l’Association et lycéens (à ses heures perdues)
Signe particuliers : Pratique la magie et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval
Aime : Les mauvais jeux de mots, Donjons et Dragons, l’agent stagiaire Ombe
Mission : démanteler un trafic de drogue chez les vampires.
 
Mon avis :

Un début très prometteur...

Erik L'homme Et Pierre Bottero... Quelle merveilleuse idée pour une histoire. Deux hommes qui s'accordent à créer un univers, à peaufiner des personnages, une intrigue... Pendant un an, les deux écrivains accordent leurs violons, et trace les premières lignes de cette saga désormais élogieuse.
Malheureusement pour Pierre Bottero, il n'en vu jamais le jour... Merci à Erik L'Homme d'avoir tout de même continué cette aventure.

Intriguée par cette couverture futuriste, lors d'une de mes excursions littéraires dans les étales d'une bouquinerie, je n'ai pu qu'entendre les propos élogieux d'un gamin, essayant de convaincre sa mère d'acheter le dernier volume sortie.
"L’histoire est incroyable maman ! Il me faut absolument la suite ! C'est tellement excellent !"
Curieuse de nature, je ne pus m'empêcher de saisir le premier tome, histoire de voir un peu ce qu'il en retournait. Surprise évidemment par cette quatrième de couverture intrigante... Qui me donnait encore un peu plus l'envie de le lire.
Attendant quelques semaines, c'est donc avec une certaine impatience que je pus me l'accaparer et le dévorer à loisirs.

Dans un premier temps, j'ai trouvé les premières pages assez enfantines... habituée à lire des romans plus adultes, ou tout simplement parce que ma dernière lecture était écrite dans un style plus soutenu. Le récit prenait sa place doucement, le style simple n'en était pas moins agréable à lire, et je sentais au fond de moi qu'il était adressé à des jeunes adolescents plutôt qu'à une toute jeune trentenaire...
Les pages défilent, et l'histoire s'approfondit, se noircit un peu plus et finalement finit par me convaincre que ce premier tome révèle de belles surprises. Lu en quelques heures, je regrettais amèrement de ne pas avoir la suite sous la main. Tant l’histoire avait pris de l’ampleur.

Nous suivons donc un adolescent de 15 ans, Agent Stagiaire dans une Association qui visent à protéger les êtres dits "Normaux" en surveillant les faits et gestes de vampire, Damons et autres "Anormaux".

Le jeune homme, suit des cours dans son lycée, mais participe également à des séminaires sur les Trolls, les êtres féériques ou démoniaques. Passionné par la magie qu'il utilise avec une aisance peu commune, Jasper prend de l'assurance jusqu'à réussi avec brio (selon ses dires) une mission simple mais qui pourtant se révèlera plus difficile que prévu...

Ce que j'ai particulièrement apprécié dans son personnage, c'est son caractère. Gentil, respectueux, mais aussi un peu trop narcissique aux gouts de certains. J'ai beaucoup rit de ses rapports élogieux et redondant qu'il donne à la secrétaire, mademoiselle Rose. L'adolescent à des défauts, et nous le rend facilement abordable. Beaucoup pourrait s’identifier très facilement à ce grand et maigre Agent stagiaire.
Un maladroit, à l'humour grinçant... le jeune homme n'en ai pas moins courageux et téméraire. Affrontant sans sourcillé (enfin presque) Vampires et êtres paranormaux. J'ai souvent pensé qu'il avait une bonne étoile, bien accrochée au-dessus de sa tête, pour pouvoir se sortir des situations tortueuses dans lesquelles il se jette tête baissé.

Une petite fausse note à soulever, une scène que j'ai trouvé un peu trop facile à mon goût, t'en elle était évidente et attendue... La sonnerie de son téléphone portable, alors qu'il ne faut surtout pas qu'il se fasse repérer... J’aurais aimé être plus surprise...

L'auteur brosse le tableau dans sa largeur, pour nous faire entrapercevoir un maximum d'information, dans un minimum de pages. Certes, j'aurais aimé plus de détail et de profondeur dans les descriptions des personnages principaux, surtout celui d'Ombe, mais ce premier tome n'est qu'une ébauche à l'histoire, et je pense pouvoir assouvir ma curiosité dans les prochains tomes.

J'ai craqué... je me suis achetée le deuxième...

(Lecture Commune avec Floly)
~~~~~~~~~~~~~~~~


De Pierre Bottero :

2- Les limites obscures de la magie :

Synopsie :

Elle s’appelle Ombe, est lycéenne à Paris et adore la moto. Elle a aussi l’incroyable pouvoir d’être incassable ou presque. C’est pourquoi L’Association l’a recrutée comme agent stagiaire.
Une stagiaire de choc, qui fait des débuts remarqués en explosant une bande de gobelins devant tous ses camarades de classe. Le problème ? La discrétion est une obligation absolue au sein de L’Association, comme le lui rappelle Walter, son directeur. Et à force de foncer tête baissée, Ombe l’incassable risque fort de comprendre ce que « ou presque » veut dire.

Quatrième de couverture :

Prénom : Ombe
Âge : 18 ans
Descriptions : Cheveux blonds et courts en pétard, yeux bleus, allure sportive.
Profession : Agent stagiaire à l’Association et étudiante (officiellement)
Signe particuliers : Incassable
Aime : Sa moto, tabasser un bon gros monstre, qu'on lui fiche la paix.
Mission : Faire l'effet d'une bombe sur gobelins et trolls 

Mon avis : 

Après avoir entamée ma lecture de A  comme Association, et découvert le personnage de Jasper, Pierre Bottéro choisi les traits d’Ombe et nous dévoile son histoire.
L’action se passe en parallèle de notre héros, nous découdrons un personnage féminin au caractère bien trempé.
Dans le premier tome, nous pouvions l’apercevoir à travers les émotions qu’elle suscite dans le cœur de Jasper. Le jeune homme en est amoureux et ne s’en cache pas. Mais ce qui est amusant, dans cette version, c’est son ressenti à elle.
Totalement différent de celui de son associé, elle trouve le garçon, insignifiant excepté pour son talent de magicien qu’elle n’a pas. Elle le décrit comme agaçant, au savoir un peu trop grand et qui l’exaspère, et cela m’a beaucoup fait rire.

Nous la suivons donc, dans sa propre mission, et après avoir côtoyé des vampires, nous découvrons le monde des gobelins, des Trolls et autres personnages fantastiques.
Les échanges sont musclés, Ombe n’est pas une femme qui a peur de se casser un ongle. J’ai beaucoup aimé la première scène dans son lycée… Alors qu’elle est en plein opération d’infiltration, la jeune femme est aux prises avec des gobelins… Puis une chose beaucoup plus grosse… un élémentaire.
Loin d’être apeurée, Ombe fonce dans le tas. Serait-ce un trait de caractère commun pour les stagiaires de l’Association ? Jasper lui ressemble dans cette fougue intrépide, et les deux adolescents sont bien téméraires.

Alors que celui-ci est un sorcier en devenir, plutôt doué, Ombe à une particularité bien distinct et qui lui sauve la vie à de nombreuse reprise, elle est presque invulnérable…
Un atout majeur, alors qu’elle fait face à des êtres, aux dimensions plus qu’imposante et à la poigne acéré.
Son point faible est tout de même important, la jeune femme ne sait pas se servir de la magie. Alors que Jasper pense qu’elle est la clef de tout, Ombe s’en moque éperdument, et en fait presque une allergie.

Je n’avais jamais lu un livre de P. Bottero, et j’avoue être tombée sous le charme de sa plume.

(Lecture commune avec Floly)

~~~~~~~~~~~~~~~~

 
D'Erik L'Homme :

3 : L’étoffe fragile du monde :

Synopsie :


Persuadé qu’Ombe est en danger, Jasper part à sa recherche avec son compagnon Erglug, un troll à l’humour décapant. Catapultés au Moyen Âge par un sort du mage Siyah, les deux amis devront conjuguer leurs talents pour sortir de cette mauvaise farce !

Mon avis :

Décidément, je pense préférer le personnage de Jasper à celui d’Ombe.
Nous retournons donc, auprès du jeune garçon pour une toute nouvelle aventure. Mis à l’écart de l’Association, pour son comportement plus que dangereux lors de sa dernière mission (le combat avec un démon de classe supérieur n’était pas envisageable pour un petit stagiaire), Jasper reçoit le coup de fil d’Ombe, et décide d’aller la « sauver » de probables agresseurs.
Mais alors qu’il pensait découvrir, la jeune femme étendue sur le sol, déchiquetée par des loups garou, il croise le regard d’un Troll, Erglug, en prise avec un sort de magie noir…
Les deux protagonistes, font un pacte, et l’histoire prend alors une tournure bien différente des autres tomes.

J’ai particulièrement adoré ce volume. J’ai l’impression que l’histoire prend de l’ampleur, au fur et à mesure de mon avancée.
La rencontre avec le clan des Trolls, les défis lancés par un Seigneur dans un monde parallèle, la confrontation avec le magicien noir… J’ai aimé chaque péripétie et à la fin de ma lecture, j’en redemande !

L’humour, encore une fois, ne manque pas, et j’ai beaucoup ris des répliques de Jasper.

Impressionnée également par la magie qu’il dégage. Je suis certaine que son pouvoir est bien plus prestigieux et important qu’il n’y parait. J’ai d’ailleurs l’impression que l’étendue de ses dons est bien plus important qu’il n’y parait. Le fait qu’il reconnaisse un langage qu’il n’a jamais entendue (qu’il lui soit familier) m’intrigue. Je ne peux également qu’être surpris des agissements de magicien noir… Pourquoi s’enfuit-il en étant aussi apeuré ? Aurait-il senti le pouvoir immense de Jasper en lui ?
Ces questions laissé s’en réponse pour le moment, me donne envie de me replonger dans son aventure si palpitante.

Il y a un point que j’aimerai également souligné…
Jasper ne peut s’empêcher d’avoir sur lui sa petite bouteille d’eau. A chaque gorgée, je ne peux que sourire. Je ne sais pas… je trouve ce rituel rassurant… comme si, en buvant un peu de ce liquide transparent, le jeune homme restait bien ancrée dans la réalité…

Dans ce volume, peut d’Ombe… mais une Arglaë surprenante !

Vivement la suite !
~~~~~~~~~~~~~~~~
 De Pierre Bottero
4. Le subtil parfum du souffre :

Synopsie :

Lors d’une mission particulièrement éprouvante, Ombe sauve la vie d’un loup-garou. Elle ne l’aurait peut-être pas secouru si elle avait su qu’elle en tomberait amoureuse… Car son corps a beau être incassable, son cœur, lui, ne l’est pas.
Mon avis : 

Après avoir lu avec avidité les aventures de Jasper et du Troll Erglug, je ne pouvais que penser au devenir d'Ombe. 
Au dernière nouvelle, et suite à ma lecture du tome précédent, j'apprenais qu'elle était en mauvaise posture avec une bande de loup garou. Rassurée par le contenu des dernières pages, j'étais tout de même très intriguée.
Qui était ce Loup Garou avec lequel elle trainait ? 
Pourquoi était-elle dans un entrepôt désaffecté ?
Quelle était cette soudaine envie de se retrouver avec Jasper, un soir de Noël ?
J'ai eu mes réponses et j'en ai des nouvelles grâce à ce nouveau tome. 

Nous rencontrons un nouveau personnage, charismatique et plein de charme, qui se trouve au prise avec douze monstres assoiffée de sang. 
Pourquoi est-il prisonnier, face au chef de son clan ?
Qui est-il ?
Que sait-il ? 
Ombe va trouver dans cette rencontre un nouvel essor dans sa mission, observatrice ; enquêtrice et...action !

En prenant toujours un immense plaisir en lisant ces péripéties, je ne peux qu'être touché de savoir que c'était le dernier livre de Pierre Bottero. Et étrange coïncidence, alors que nous quittons, dans les dernières lignes de ce volume, une Ombe conduisant son engin puissant à deux roues, je ne peux que penser à la mort subite de l'auteur dans un accident de moto...


~~~~~~~~~~~~~~~~
D'Erik L'Homme :

5- La où les mots n'existent pas :

Mon avis :  

Il va m'être un peu délicat d'essayer de vous narrer mon ressentie, sans éviter un gros Spoiler... Même la quatrième de couverture est bien trop évidente pour que je l'écrive.

Les évènements de ce livre sont bouleversants mais nécessaires vu la fin tragique de son auteur, et je me suis questionnée sur la similitude historique des personnages.
Nous retrouvons Jasper, empreint de solitude (car dans ce livre, il est irrémédiablement seul), et menant une quête presque irréalisable. C'est bien sur sans compter son talent de magicien, et cette chance insolente à pouvoir retomber toujours sur ses pattes. 
Nous retrouvons certains lieux insolites où il avait déjà gravité, je parle surtout d'une cave, où il y avait enfermé un vampire dans le premier tome de cette saga.

J'ai tout particulièrement adoré un nouveau personnage qui me semble désormais inséparable à notre petit héros.
Il s'agit d'un mouchard, créé par Jasper, et qui est tout à fait adorable. Craintif, curieux, valeureux, alors qu'il ne s'agit tout simplement que d'un sort, je m'y suis totalement attachée.  

Toujours aussi captivante, l'histoire n'en est pas moins surprenante et l'envie d'en connaitre la suite est plus forte à chaque tome. Je regrette seulement de ne pas avoir la série complète dans la main, car je pense, alors, qu'elle aurait été lue dans son intégralité à l'heure où j'écris ce billet.

~~~~~~~~~~~~~~~
 D'Erik L'Homme :

6- Ce qui dort dans la nuit :

Mon avis : 

Là encore, pas de quatrième de couverture, au risque de vous en dévoiler un peu trop...

J'ai beaucoup aimé ce nouvel épisode. Chose déroutante, il aurait dû y avoir, à la place d'Erik L'Homme, Pierre Bottero, mais c'est bien lui qui a pris la relève de son acolyte, fait tout à fait cohérent quand on sait que les deux hommes ont travaillé dans le même sens jusque-là.

Bref, le pari est gagné, j'adhère toujours autant aux aventures trépidantes de Jasper.

Trois nouveaux personnages, dans l'univers de l'association... Nina, jeune agent stagiaire, un peu trop... présente à mon goût. Je vais le dire tout de suite, je ne suis pas fane de ses simagrées, de son caractère un peu trop lisse, ainsi que cette façon qu'elle a de coller Jasper à tout bout de champs. Bon... je veux bien lui accorder une seconde chance, et je suppose que nous l'aurons encore dans le tome 7. Mais j'ai du mal.

Nous retrouvons, dans ce livre, des vampires qui étrangement, ne sont pas les plus menaçant dans l'histoire. Un étrange bonhomme qui joue du tambour, pour endormir les gens, surgit dont ne sais où, et menace Walter, le patron de Jasper. 
Le jeune homme, décide donc de suivre ce nouveau sorcier, et est confronté à de la sorcellerie bien noire ainsi qu'à autre chose que je n'ai pas encore totalement déterminé. 
Survient alors dans ma tête, plusieurs questions que seul l'auteur connait.

Le troisième personnage que j'ai pu découvrir est rattaché à Rose, la secrétaire exigeante qui ne sourit jamais. Un démon, est enfermé dans la glace de son appartement. J'ai d'ailleurs apprécié pouvoir un peu entrer dans l'univers de cette femme qui m'a toujours intriguée. Leurs discussions devenaient alors, des interludes aux activités de Jasper. Étrange... Mais très astucieux, car grâce à leurs conversations, j'ai pu savoir un peu ce qui se tramait au sein de l'association. 

Je m'arrête là, pour ne pas en dire trop, et vive le 7ème tome qu'il me tarde de dévorer.

 ~~~~~~~~~~~~~~~
D'Erik L'Homme :

7- Car nos cœurs sont hantés :

Quatrième de couverture :

Réveillé en fanfare par Fafnir, son sortilège-espion, Jasper s'apprête à partir sur les traces du dangereux chamane. Lorsque Jean-Lu, venu à la rescousse, tombe sur trois sbires évanouis sur le pas de la porte, il lui faut inventer une nouvelle série de mensonges - un art très prisé par l’Association ces derniers temps. Mais les ennuis ne s’arrêtent pas là. Jasper, devenu ennemi public numéro un, est pourchassé par des Anormaux enragés, par un Mage rancunier et même par mademoiselle Rose, transformée en chef de guerre ! Si notre magicien en herbe découvre les secrets des mondes qui l’entourent, il lui manque encore de nombreuses réponses ; à commencer par le mystère des pouvoirs de Nina ! Heureusement, Ombe est là pour le guider, que ce soit pour affronter un loup-garou ou une jolie fille...

Mon avis : 

J’ai craqué !
Alors que j’entamais l’avant dernier tome de A comme Association, une pointe de tristesse montrait le bout de son nez. J’arrive à la fin de cette saga, de Jasper et ses acolytes ; des nombreuses questions que je me pause ; de l’intrigue qui s’achève ; des attentes qui me poursuivent…

Nous retrouvons donc Jasper où nous l’avions laissé. Dans son appartement, se réveillant dans les bras de Nina, et cherchant à comprendre le véritable but du chamane Otchi…
J’ai peur de trop en dévoiler alors je resterai encore et toujours vague sur les aventures de notre petit agent stagiaire, mais sachez que les différentes péripéties, m’ont plus que ravis. La surprise, les retournements de situation, les questions toujours plus importantes qui émergent de ce texte… bref, de nouveau embarquée, de nouveau captive de cette histoire, pour mon plus grand plaisir !

J’avais quelques soupçons qui se sont confirmés ; j’avais quelques convictions qui se sont démontrées… mais certaines révélations m’ont déroutée. J’aime être surprise !

Nina, me fait toujours ni chaud, ni froid, et son pouvoir (qu’elle nous révèle dans ce tome) me laisse également inexpressive… A croire que son personnage me laisse totalement indifférent… C’est peut-être un peu dommage, vu que pour Jasper, il n’en est rien, mais bon… je suis incapable de le voir avec elle, me focalisant peut-être plus sur la relation d’Ombe et lui (plus amical certes, mas bien plus forte à mon humble avis…) ou sur l’incongruité des sentiments qu’il éprouvait pour la Troll femelle… (Beaucoup plus imaginatif et envoutant à mon goût, car tellement peu commun !)

Mademoiselle Rose est tout à fait exceptionnelle  dans ce livre, et je l’ai beaucoup apprécié, malgré son impartialité, et sa langue incisive, j’ai apprécié la voir sortir de sa cuisine, ou de derrière son bureau. Ça la change et j’ai aimé pouvoir la découvrir sous ce nouveau jour…

Pour finir, une saga qui me tient encore en haleine ; une fin qui me laisse sur ma faim ; un dernier tome qui va me sembler long à attendre… J’en redemande !!!

Article 10 : « L’association mentira aux Agents qui menti-ront à l’Association. »
 
Cette lecture faisait partie d'une LC, organisée par Sevmarguerite... voici les autres avis des lecteurs : Sevmarguerite ; Tousleslivres

  ~~~~~~~~~~~~~~~
8- Le regard brûlant des étoiles 
D'Erik L'homme :

Quatrième de couverture :

C’est encore une fois l’heure des adieux, et, alors que Jasper assiste à l’enterrement du Sphinx, il fait la rencontre de Fulgence, le directeur de l’Association. Leur première confrontation ne laisse rien présager de bon : Fulgence semble déterminé à écraser le bureau de Paris pour de mystérieuses raisons que Jasper va s’employer à découvrir. Pour cela, il lui faudra réincarner son précieux Fafnir en corbeau, suivre les conseils d’Ombe, mais surtout compter sur d’improbables alliés alors qu’il affronte vampires, démons et anciens camarades de classe.
Parviendra-t-il à sauver l’Association et à découvrir le secret de ses origines ?

Mon avis :

Je l'attendais depuis plusieurs mois déjà et ça y est ! Je l'ai dans mes mains, prêt à être dévoré de la première à la dernière page !

Parlons couverture :

Je devrais plutôt souligner l'épaisseur du roman qui ne peut que me satisfaire. Alors que les précédents volumes étaient de 200 pages, celui-ci en contient le double, pour mon plus grand plaisir !
 A noté également, l’étrangeté des dessins, des pattes toutes velus, un décor chaotique, une soif de comprendre s’impose alors…

Parlons contenu :

Après avoir regagné la confiance de Mme Rose et du chef de l’association, Jasper se voit contraint à la prudence. Entre ses déboires amoureux, et Fulgence, le chef de la MAD qui veut lui nuire, l’adolescent ne sait plus où donner de la tête.
Rajouter à cela de nouveaux pouvoirs, une Ombe, présente dans sa tête et qu’il croise pourtant dans son ancienne appartement et vous serez encore loin d’imaginer où cela va le mener…

Ce dernier tome est riche en rebondissements ! Je n’avais pas idée, alors que je le débutais, de l’étendu des révélations qui m’allaient être données. Tout au long de ma lecture, et un peu comme un adieu à cette saga, nous retrouvons les différents personnages croisés sur le chemin de Jasper. Les Trolls, les loups-garous, certains démons, un ou deux sorciers, et bien d’autres encore, qui ont fait de cette série, une histoire addictive des plus agréable à lire.

J’ai été accroc dès les premiers chapitres du premier volume, et je le suis encore après la fin de ma lecture du dernier…
J’ai découvert deux auteurs captivants, Pierre Bottero et Erik L’Homme. J’ai aimé l’univers qu’ils ont construit et qu’ils nous ont fait partagés.

Cette saga m’aura tenue en haleine jusqu’à la dernière ligne et j’éprouve un manque, un soudain vide.
Je m’étais habituée à vivre au côté de notre magicien en herbe. Jasper nous révèle de bien belle surprise dans ce nouveau tome et la fin est une apothéose.
Qui l’aurait cru ! 


17 commentaires:

  1. Alors tu succombes aussi à la série! Ils sont super et plus tu avances dans ta lecture, plus tu te régales!

    Par contre, fais attention. Ne lis peut être pas trop les avis des autres pour le moment car il est difficile de chroniquer les tomes sans spoiler....

    C'est une série que j'adore même si les tomes sont à chaque fois très court et que cela se lit tellement vite!!

    Bonne soirée et bonne lecture.

    Gros bisous.

    Sev

    RépondreSupprimer
  2. Ca y est je l'ai terminé tout à l'heure, et mon article est disponible aussi !
    J'ai bien aimé ce 1er tome, j'adore le perso de Jasper, j'ai plus que sourit à son humour ^^
    J'espère que les autres perso seront plus creusés dans les prochains tomes, j'ai envie d'en savoir plus !
    Et je suis d'accord avec toi, le coup du téléphone c'était trop prévisible mais bon.
    Je ne tarderais pas à lire le T2 je pense ^^

    RépondreSupprimer
  3. Sev : Et oui, je sucombe ^^ cela me promet encore de bien belles lectures !
    je prendrais note de ton conseil merci ;) de toute manière, je ne lis jamais les avis des autres avant d'avoir lu et fait mon billet... histoire de ne pas m'influencer. je regarde seulement la note et les commentaires.

    Floly : je vais aller lire de ce pas ta chronique alors ^^
    je pense également que le deuxième tome sera lu dans le mois =)
    bonne lecture

    RépondreSupprimer
  4. ok pour le 30 janvier :) (je ne pense pas avoir les autres rapidement de toute façon)

    RépondreSupprimer
  5. génial ! pour les autres, je freine un peu mes achat littéraire donc, je vais attendre un peu également (sauf si la fin du 2 mérite qu'on lise le 3 rapidement...)

    RépondreSupprimer
  6. ton avis donne envie d'en savoir plus en tout cas, j'ai l'impression que cette série récolte pas mal d'avis positifs

    RépondreSupprimer
  7. oui c'est vrai que les avis sont assez positif, et je crois que plus on avance dans les tomes plus la saga est prenante.

    RépondreSupprimer
  8. Arg ! Chaque fois que je viens chez toi, c'est pour découvrir un livre de ma PAL que tu as lu juste avant moi !! ;) Héloïze vient de me l'offrir lors du swap 2012. Je ne lis pas ton billet avant ma lecture mais reviendrai voir ce que tu en as pensé ! Bonne soirée et à bientôt !

    RépondreSupprimer
  9. oh, alors je viendrai lire la tienne également ^^ bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  10. Et du coup tu l'as aimé le T2 ? t'en penses quoi d'Ombe?
    Et encore pour Bottero c'est pas tout a fait la même plume que dans ses trilogies (que je préfère), je trouve !
    Me tarde de pouvoir lire la suite... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je l'ai beaucoup aimé ^^ et Ombe a un caractère volcanique et garçon manqué qui m'a bien fait rire :)

      Supprimer
  11. Mademoiselle Rose est tout à fait exceptionnelle !!! oui absolument je l'ai vraiment beaucoup aimé, quant à Nina elle n'arrive de toute façon pas à la cheville d'Ombe !!!
    J'ai aussi aimé en savoir plus sur l’association, petit à petit ça avance... mais ces tomes restent trop court !!!
    Belle lecture à toi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et oui, ces tomes sont trop courts ^^ c'est bien dommage !
      Et vive Ombe et Mademoiselle Rose ^^

      Supprimer
  12. C'est vrai que les tomes sont courts!

    Mlle Rose se dévoile un peu plus et j'ai vraiment apprécié!

    J'ai hâte de découvrir le tome 8!

    Merci pour ta participation à cette Lc!

    RépondreSupprimer
  13. J'ai moi aussi beaucoup aimé ce tome ! Et comme toi, Nina me laisse un peu indifférente, j'aimerais quelqu'un de mieux pour Jasper !

    RépondreSupprimer