lundi 27 mai 2013

La Confrérie de la Dague noire :


J.R. Ward :


L'Amant Ténébreux

Quatrième de couverture :

Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. À sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable… L’un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c’est à Kolher qu’il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien…

Mon avis :

Offert par Gabyelle à l’occasion du swap Halloween, j’attendais avec impatience ce nouveau genre littéraire. Pas que la bit-lit soit toute récente dans cet univers, mais dans la mienne, c’est pour ainsi dire une première.
 C’est donc sans appréhension aucune que me voilà plongée dans ce premier tome. Curieuse et impatiente.

Je vais être franche, je riais un peu sous cape, de lire ce genre de roman à l’eau de rose, bercé de canine pointue, de mâle à la testostérone sur-développée, et de sexe.
 Je pensais, de nouveau, me plonger dans ces romans harlequins que nous lisons toutes (ne vous cachez pas), pendant l’adolescence (ou même adulte pour certaines) et qui nous émoustillent quelque peu… 

Mais voilà, tel est cru qui croyait prendre ! Je me suis laissée bêtement prendre au piège de cette histoire.

Elle est assez simple. Un vampire se découvrant une fibre paternelle, demande à son Seigneur et chef de clan, de protéger sa fille pendant sa propre transition d’humaine à vampire.

On aurait pu tomber dans le clicher… en fait, on y tombe… le vampire ténébreux, et célibataire pure et dur, tombe sous le charme envoutant de la belle, et vis-versa.
On aurait pu s’arrêter là, fin de l’histoire. Mais c’est là que tout commence. Alors que nous nous berçons dans cet amour partagé, mêlant passion et effusion débridée, un personnage vient bouleverser ce nouvel amour.

La confrérie de la dague noire à des ennemis ! Et M.X me semble être le pire de tous.

Étant partisan d’un groupe aux idéologies exterminatrices, l’homme, qui n’en est plus vraiment un, s’adonne à la torture comme hobbies, en tuant des prostitués pour quelques expériences sur les vampires.
Dépourvut  de sentiment, M.X est cruel, et très intelligent.

Ce qui m’a le plus surprise dans ma lecture, c’est sa facilité. Une aisance à lire des pages et des pages sans me lasser ; un plaisir également, à suivre les aventures de ce clan. Le style de l’auteur est claire, nous amener toujours plus loin, en titillant notre imagination, notre curiosité. J’ai été impressionné de lire ce gros volume sans la moindre difficulté et en un minimum de temps. La simplicité de son  texte m’a d’ailleurs beaucoup aidé et j’ai, on peut le dire, été captivée par son récit.

Un personnage m’a particulièrement attiré. Zsadist. Un vampire qui n’a rien en commun avec les autres. Alors que tous sont décrit comme beau, charismatique, à la carrure impressionnante, lui est défiguré d’une balafre au visage, vicieux, il aime faire souffrir et en prend du plaisir. On ne sait pas dans quelle catégorie le classer, et même Kolher ne sait pas quoi penser de lui.
Alors que beaucoup voix d’un mauvaise œil ses actes et ses paroles, Zsadist  a, à sa cause, son frère jumeau qui semble avoir un lourd secret sur le cœur.
Pendant toute ma lecture, j’ai eu très envie de sauter des volumes pour pouvoir enfin mettre des mots sur son histoire. Comment a-t-il été défiguré ? Pourquoi est-il si cruel ? Qui est vraiment Zsadist ?
Il me faudra donc patienter…


Un passage préféré :


Alors que je m’efforçais à sauter les lignes un peu trop osées (pas qu’elles me dérangeaient mais j’avais plus envie d’action et de réponse à mes questions, que de sexe à outrance un peu trop gratuite à mon goût). Un moment à retenu mon attention…
Le policier Butch, cet homme bourru au cœur d’artichaut, tombe amoureux au premier regard de la belle Marissa.
Alors qu’aucune romance n’était prévue pour les deux personnages principaux (passant d’un regard à une relation charnelle très très chaude) ; lui prend son temps. Tout n’est que douceur dans leur geste, regard, touché.
Et alors qu’il ne sait pas qu’elle est une vampire, Marissa se dématérialise devant lui. La scène est cocasse et m’a bien fait rire.
Là aussi, j’ai très envie d’en savoir d’avantage sur leur avenir… Entre un humain et un vampire… Quel sera leurs destinés ?

Bref,
Un premier volume qui a su me captiver ! J’ai vraiment apprécié ce moment de lecture et de découverte. Je pense bien évidement continuer sur ma lancé avec le deuxième tome, mais j’aimerai également pouvoir apprécier d’autre saga du même genre.

Ce livre était une Lecture Commune, et voici les billets des autres lecteurs :
Mia ; Midnight-Sun ; Lisalor ; Cln ; Kllouch ; Antomilna ; Samlor ; angelebb ; Joanskingdom ; Demolyna ; Bebere ; Reveline ; Juliah ; Sokitty ; mamanmic ; Math-en-book ; Iani.

Lu dans le cadre du challenge ABC
 &&&

L'Amant Éternel 

Quatrième de couverture :

Parmi les membres de la Confrérie, Rhage est le vampire qui a le plus gros appétit. C’est aussi le meilleur combattant, le plus rapide à réagir et l’amant le plus avide. Tout cela parce qu’en lui se consume un sort terrible lancé par la Scribe Virgin.

Dominé par ce côté très sombre de lui-même, Rhage craint à chaque fois que son dragon intérieur est libéré de devenir un danger pour ceux qui l’entourent. Quand Mary Luce tombe dans le milieu des vampires de façon totalement involontaire, elle doit compter sur la protection de Rhage. Bientôt il sait que Mary éprouve la même attraction que lui et il a bien l’intention de la faire sienne...

Mon avis :
Enfin je retrouve l’univers de J.R. Ward, pour cette nouvelle Lecture Commune !

C’était un véritable plaisir que de pouvoir me replonger dans les méandres de cette Confrérie aux vampires ténébreux ; envoutants et dangereux.

Cette fois-ci, nous suivons les effluves (et c’est bien le mot qui souligne ce livre) de Rhage et Mary. Rhage a le physique d’un apollon. Une Carrure impressionnante, des yeux envoutants, un sourire ravageur, bref, le mâle dont toutes les filles rêvent.
Valeureux Guerrier, et vampire de son état, Rhage cache un lourd secret que seule ses frères connaissent. 
Impuissant face à la malédiction qui pèse sur lui, il n'a peur que d'une chose, faire mal à sa Confrérie lorsque la bête qui est en lui, se dévoile...

Marie, est une jeune femme fragile, et seule. Renforcée par une maladie qui l'avait rongée, et victorieuse de son rétablissement, Marie sent que ce n'est pas encore fini, et commence à appréhender de nouveau traitement...
Dans ce tourbillon de penser maladive... elle fait la rencontre de Rhage, de façon... plutôt déconcertante...
Entre eux, c'est une évidence. Et alors que tout était sombre à l’horizon, Marie voit surgir l’espoir...

Nous avons également deux nouveaux personnages qui rentre en scène. Bella, la voisine de Marie. Magnifique, et adorable vampire...
et John, future Guerrier, qui me plait énormément. J'ai hâte de pouvoir lire sa transformation et son rôle au sein de la Confrérie

ce qui m'a dérangé dans cette lecture, c'est de commencer à entrapercevoir le couple Zadiste/Bella. Alors que j'étais concentrée sur les deux personnages principaux, nous avions le droit à des échanges entre les deux futurs amoureux, et je ne voulais pas les lires... Cela m'a pas mal frustrée, car même si nous avons encore beaucoup d'intrigue sur le personnage de Zadiste (qui est, dois-je me répéter, mon personnage préféré), j'avais envie d'un livre exclusivement consacré à lui et Bella, à leur rencontre, à leur problème...

Mais ce n'est qu'une petite miette du livre, et pour le reste, j'ai totalement adoré ! Encore une fois, la lecture se fait avec une grande facilité, j'ai apprécié pouvoir me replonger dans cette univers, même si du coup, on ne voit plus trop les deux premiers protagonistes de l’histoire (Kolher et Beth).
Vivement la suite !

&&&

L'Amant Furieux

Quatrième de couverture :

Profondément marqué aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur, le guerrier vampire Zsadist croit qu'il est indigne de toute compassion ou même du grand amour. Une nuit, une étincelle d'espoir croise son chemin sous la forme d'une jeune civile : Bella. Mais égal à lui même, il la repousse. Quand l'ennemi de leur race kidnappe Bella, Zsadist se refuse à se reposer tant qu'il ne l'aura pas sauvée et quand c'est le cas, il se retrouve face à un danger encore plus grand alors que le destin lui offre une dernière chance de retrouver enfin la paix.

Mon avis :

Je retrouve, avec toujours autant de plaisir, cette Confrérie de mâles à la testostérone élogieuse…
Encore une fois, je l’ai dévoré. Découvrant enfin, l’histoire tant attendu de Zadiste, le plus sombre et mystérieux des vampires.

Tout au long des deux premiers tomes, l’auteur avait su titiller mon intérêt pour cet homme au visage barré d’une longue cicatrice.
Cette sensation oppressante de menace qu’éprouvait les femelles sur son passage ; ce charisme glacial et meurtrier ; ses remarques assassines ; ses regards dédaigneux ; ce besoin de souffrance qu’il demandait comme une libération…
Et ce secret qui le ronge, un passé d’esclave que j’ai enfin pu découvrir dans toute sa cruauté, lors de ma lecture.

J’en rêvais ! Depuis ma découverte de ce personnage, je désirais connaitre son aventure.
Légèrement déçu de la rencontre évidente de Bella et Z, dans le tome 2, ma déception a vite été reléguée à une soif de savoir.

Nous avions laissé Bella aux mains d’un éradiqueur et j’avais envie de connaitre le dénouement et les retrouvailles de Zadiste et elle.
J’ai été touché par leur rapprochement, si difficile, lorsqu’il s’agissait de l’intimité des deux vampires, les blessures de Z ayant laissé des traces profondes dans son âme, outre celles visibles de l’extérieur.

Entre eux, Fhurie, le jumeau de Zadiste, est pris dans la tourmente de ses émotions. Comme lui, le vampire éprouve des sentiments pour Bella. La jalousie et le besoin d’appartenance pousse Fhurie à, pour la première fois, confronter son frère.
Incapable de supporter ce rapprochement évidant entre les deux êtres, il se réfugie dans la drogue pour essayer de canaliser ses émotions.
La relation entre les jumeaux, qui n’était déjà pas au beau fixe, en devient beaucoup plus dure… Elle m’a laissé cependant assez de glace. Plus énervé de voir Fhurie se débattre pour une cause veine et perdu d’avance… je le trouvais étrangé et presque dérangeant dans cette relation naissante. Seul moment plaisant pour moi, le passé qu’il a avec Zadiste et un moment particulier dans un lit… mais il n’y a rien de sexuel dans ce dernier point, je vous laisse la surprise.

Un autre personnage prend peu à peu forme, et alors que je délaisse Z et ses tourments - il va me manquer tiens – mon envie de connaitre John en profondeur, devient de plus en plus important. J'ai d'ailleurs, désormais, un nouveau but dans mes lectures de la Confrérie, celui d’appréhender la transformation du jeune homme en guerrier tellement… captivant !
Malheureusement pour moi, il me faudra encore attendre, car son personnage est réellement traité qu’à partir du huitième tome, qui par malheur… n’est pas encore sortie en version française…

Suite au prochain numéro ! Vivement !

LC avec : Mia ; Samlor ; Sokkity ; tweety805

&&&

 

L'Amant Révélé 

 Quatrième de couverture :

Butch O'Neal est un battant de nature. Il a eu la vie dure, c'est un ancien flic et il est le seul humain autorisé à rester dans le cercle très fermé de la confrérie. Et pourtant il veut s'enfoncer encore plus dans le monde des vampires et s'engager dans la guerre contre les Eradiqueurs. Il n'a rien à perdre. Son cœur appartient à une vampire femelle, une aristocrate de toute beauté qui est largement hors de sa portée. S'il ne peut l'avoir elle, au moins il peut se battre au côté de ses frères...

Mon avis : 
 
Après l’excellent tome 3 et l’histoire passionnante de Zadsite, j’étais un peu réticente à l’égard du « flic ». Certes, nous le découvrons déjà dans le premier tome, et j’avais particulièrement apprécié ce personnage taciturne aux envies suicidaires. Grognon à ses heures et pourtant éperdument amoureux de Marissa dès le premier coup d’œil.

Il était devenu, aux fils de mes lectures, un homme propre sur lui, à l’amitié sans faille. Un homme sur qui l’on peut compter. Malgré cela, je n’arrivais pas a apprécier à sa juste valeur, cet amour mièvre entre lui et la vampire aristocratique. C’était un peu trop coulant entre eux, pour me laisser submerger comme pour les autres, et après (je le rappel) un Zadiste époustouflant… j’ai eu du mal à trouver des points positifs à ce nouveau couple.

Mais heureusement pour moi, cela n’a duré qu’un temps !
J’ai adoré tout particulièrement la transformation de Butch, ses rapports avec les éradiqueurs m’ont intriguées, et j’ai adoré les échanges entre lui et la Vierge Scribe.
L’homme subit des tortures, se voit affublé d’un morceau de doigt dans le corps, a une relation quelque peu troublante avec son acolyte Viszs… et bien sur un amour débordant et dégoulinant pour Marissa.
La noirceur de la guerre prend ses droits dans ce tome, et j’ai apprécié y rentrer de plein pied. Je pense d’ailleurs que nous n’en sommes qu’au prémisse et que les nouvelles révélations ne sont que le sommet de l’iceberg.

Allez, je ne vous le cache pas ! Je suis dingue de cette série, et j’ai encore adoré lire cette suite tout autant que les autres. Avec toujours la même facilité de lecture, j’ai été encore une fois transporté dans ce monde de vampire qui présage de bien belles aventures…

Un bon point encore pour notre ami John, qui m’attire toujours plus ; ainsi que pour Vhengeance… un vampire qui ne me laisse plus indifférente. J’aime d’ailleurs beaucoup les scènes où il apparait.  A suivre donc avec beaucoup d’application de ma part.

&&&


L'Amant Délivré 

Quatrième de couverture :

Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs.
Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. Impitoyable et brillant, Viszs est doté d’un pouvoir de destruction incroyable et d’une aptitude terrifiante à prédire l’avenir. Torturé par son passé, il ne fait pas dans les sentiments. La lutte contre les éradiqueurs est sa seule passion… jusqu’au jour où il croise la route du docteur Jane Whitcomb. Tout pourrait changer grâce à elle, mais Viszs est rattrapé par un destin incompatible avec celui de la jeune humaine…


Mon avis :
 
Viszs n’était pas mon vampire préféré. Je le voyais un peu comme le camarade ronchon et un peu diabolique de la bande. Son côté malsain, montré  dans le tome 4, m’avait d’ailleurs fait prendre beaucoup de recul sur ce personnage et ce tome 5 me confirme le peu de motivation vis-à-vis de lui.
Mais comme dans tout bon tome de cette saga, je ne peux que dévorer les pages avec une rapidité surprenante. Car heureusement pour moi, il n’y a pas que Viszs et son sadomasochisme qui rentre en jeu !
Mais parlons un peu plus de ce « penchant » avant de rentrer dans les détails de mon attachement à cette série.

V. est donc un vampire bien singulier, trouvant du plaisir dans des relations… musclés. Et là, je dois dire que j’ai atteint ma limite. J’ai volontairement mis de côté toutes les scènes de sexe de ce volume. Parce que certaines étaient un peu trop difficile à accepter (je ne suis pas une adepte de ce genre de pratique, et bon, même si je suis assez libre d’esprit, je n’ai pas forcément envie dans lire.) Du coup, je suis certainement passé à côté du couple Viszs/Jane. Et c’est bien dommage !
Jane est une femme de caractère et je l’ai tout de suite apprécié. Chirurgienne en Traumatologie, elle sauve la vie de V. qui a pris une balle en plein cœur.
Pour une fois, tout ne coule pas de source, et Jane a du mal à l’accepter. Et j’ai bien apprécié pouvoir mettre des bâtons dans les roues de ce vampire à la main gantée.
Et il y a les éléments qui me rendent accroc…
Cette fameuse main gantée, qui a des pouvoirs destructeurs, nous révèle un lien de parenté inattendu. J’ai apprécié ce retournement de situation, et m’en suis amusée tout au long de ma lecture.
L’une des autres raisons de mon attachement à  ce tome 5 fut le retour dans le passé de Viszs. Car même si je ne l’ai pas porté dans mon cœur, j’ai vraiment aimé pouvoir découvrir (avec horreur) son vécu au milieu d’un clan hostile. Il n’a rien à envié à son frère Zadiste ! Son histoire est toute aussi monstrueuse !
L’auteur a également soulevé la condition des Élues. J’avais déjà été choquée  de les voir élevé au rang de viande pour Vampire… J’en suis encore plus révoltée après avoir lu certains passages sur le devenir de certaines… Promise au Primâle pour engendré la descendance des guerriers, les voilà qui montent en grade ! Mères pondeuses, juste bonnes à écarter les jambes ! (désolée, j’ai encore en tête les phrases crues du style Ward…)
Mais je n’en ai pas moins aimé Cormia qui promet d’être adorable dans le prochain tome.  
Et puis comment ne pas parler de mon petit protégé ! Celui qui me ravit le cœur à chaque fois qu’il est cité.
Mon petit John qui n’est plus si petit que ça à la fin de cette histoire.
Et oui ! Vous l’aurez compris ! Il est enfin passé dans les mains de la transition ! J’étais tellement exciter de connaitre sa nouvelle apparence ! Et puis… il y a Xhex… la femelle qui s’occupe de la sécurité au club… J’ai adoré chacun de leur moment ! Ça promet !

Enfin et pour finir sur une note parfaite ! Il y a cette fin, si inattendu ! J’adore !
LC avec : tweety805 ; (TheChouille) ; Tigrouloup ; Sokitty 

&&& 

L'Amant Consacré 


Quatrième de couverture :



Loyal à la Confrérie, Fhurie s est sacrifié pour le bien de l'espèce. En tant que Primâle des Élues, il est obligé d'engendrer les fils et les filles qui garantiront la survie de leurs traditions. Cormia, sa première compagne, ne veut pas seulement conquérir son corps, mais aussi son cœur. Mais Fhurie ne s’est jamais autorisé à connaître le plaisir ou la joie. Alors que la guerre contre la Société des éradiqueurs se fait plus effroyable, et que la tragédie pèse sur la demeure de la Confrérie, Fhurie doit choisir entre le devoir et l'amour...


Mon avis :

Un peu déçue par le tome précédent, et parce que Fhurie, pour cause de jalousie extrême envers son jumeau, m’agaçait légèrement. J’étais, pour la première fois, un peu hésitante face à ma lecture.
Allais-je, de nouveau, trouver un intérêt minime au couple dévoilé dans ce tome ? Le laisserai-je de côté, pour me concentrer plus facilement sur des personnages secondaires, tel que mon petit chouchou, John ?
                                                                                  
J’étais septique… et réticente… ça s’engageait mal.

Pourtant, j’ai tout de suite aimé le personnage de Cormia. Cette élue, qui ne demandait rien à personne, se voit offerte au Primâle, alors qu’elle est vierge, est forcée de répondre à ses attentes comme ses sœurs, la Directrix et le Vierge-Scribe lui imposent.
Alors qu’elle a déjà passé sa vie à servir sans condition, l’idéal des Elues, Cormia ne sait pas que faire d’elle-même, sans ordre, elle se retrouve perdue. Fhurie, qui l’a emmené chez lui, l’ignore superbement, et la jeune fille n’a d’autre choix que d’attendre.
Elle découvre alors un monde surprenant, le nôtre. Fait de couleurs, de fleurs, de technologies avancées. J’ai particulièrement aimé le passage où elle se met à courir dans l’herbe, chose qu’elle n’avait encore jamais osé faire. Une liberté qui ne lui était pas autorisé, un acte enfantin, qui me l’a rendu encore plus attachante.

Tout le contraire de Fhurie… l’homme est égoïste ; drogué ; et aveugle face aux attentes de Cormia. Concentré sur sa belle-sœur, il ne voit pas l’amour que lui porte l’Elue, et la blesse involontairement lorsqu’il regarde avec un peu trop d’insistance Bella.
Envahie par son passé, et celui de son frère Zadiste, il n’arrive pas à décrocher de sa dépendance. La fumé rouge devient plus présente, sa violence auprès des éradiqueurs est plus cruelle, et la tournure que va prendre sa vie, surprenante…

Malgré sa volonté de ne pas s’attacher à  Cormia, le guerrier est pourtant attiré par elle, son corps, son esprit, son odeur, tout le hante, et au fils des pages, le vampire devient plus dépendant d’elle.
Il n’a plus qu’une obsession, s’unir à elle, mais il est maladroit et n’a pas confiance en lui… sera-t-il remplir sa mission ? Celle du Primâle, qui consiste à se reproduire avec les Elues ?

Bons nombres de surprise sont dévoilés dans ce tome, dont le retour de… mais je n’en dirais pas plus.
Je souhaiterai me consacrer à mes personnages préférés…

John est devenu un vampire physiquement parfait, mais sous tous ses muscles, ses doutes, son manque de confiance et ses angoisses le mangent à petit feu.
Alors qu’il arrive à prendre sur lui, le temps d’une conversation avec Xhex (j’adore ce future couple !), son peu d’assurance vole en éclat, lorsque Flhéau dévoile à ses amis, son viol dans la cage d’escalier de son immeuble.
En découle de cette révélation de nombreuses péripéties qui m’ont littéralement tenu en haleine.

Et puis… j’ai deux nouveaux chouchou, qui ont bien intérêt à être mis ensemble, sinon je… Je… je HURLE !
Je les avais déjà beaucoup apprécié dans le tome précédent, même si seulement quelques lignes leurs étaient consacrés. Mais là, nous avons le droit à plusieurs pages, et j’en ai été ravie !
Blay et Vhif sont amis depuis leur plus tendre enfance, et alors que Vhif est un jeune vampire vigoureux adepte de la chaire, Blay, lui est plus réservé, et exprime une gêne à voir son ami aussi libertin… Mais c’est une toute autre histoire qui nous est révélé dans ce tome, et j’en ai été carrément enchantée ! Je n’en dirais pas plus mais… vivement !

En bref, une très bonne suite, je renouvelle mon contrat « accroc ! » avec plaisir. Vivement la sortie du tome 7 en livre poche ! Prévu pour le mois de décembre il me semble…

Lu dans le cadre d'une lecture commune : livromaniac  ; Sokitty ; Samlor ; Tigrouloup 

& & &
L’Amant Vengeur


Quatrième de couverture :

Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.

Vhengeance vit dans l’ombre depuis toujours. Mais lorsque le  vent de la rébellion se met à souffler sur la société des vampires, son intrépidité fait de lui l’homme de la situation pour assassiner Kolher, le roi. Son côté sombre meurt d’envie de profiter de l’occasion, cependant Vhengeance a d’autres problèmes, car son identité de symphathe est sur le point d’être dévoilée. C’est alors qu’il se tournera vers l’unique lumière de son univers inquiétant : une femelle vampire ignorant tout de la corruption. Ehlena. Le seul être qui pourrait le sauver de la damnation éternelle….

Mon avis :

A peine l’avais-je entre les mains que je le dévorais avec tout l’avidité que requière cette saga addictive.

Parlons couverture :

Comme toujours, je ne la trouve pas juste vis-à-vis de l’histoire. Exemple, le héros, Vhengeance arbore une coupe « crête » alors que sur la photo, il n’en est rien. Cette couverture si… glucosé ne rend pas hommage au roman, et le dessert bien plus qu’il ne le sert…
(Un énorme bémol qui m’a laissé frustrer pendant quelques dizaines de pages… Un défaut d’édition, il m’a manqué presque 30 pages de lectures dans le premier tiers du livres…. Aaaaaah !).

Parlons contenu :

Je craignais énormément de ne pas m’attacher au personnage symphathe, vu l’antécédent de celui-ci dans les tomes précédents. Je n’avais jamais exprimé la moindre émotion, envers lui et c’est avec quelques réticences que je me lançais dans son histoire… Vampire destructeurs, dealers, provocateur, bon ou mauvais… Je ne savais sur quel pied danser…
Bien sûr, les autres personnages me tenaient  toujours en haleine et c’est, dans un premier temps, eux qui ont eu ma faveur…
Et puis… Comme toujours, la magie opère, les mots de l’auteur me captive, m’envoute, je pars dans l’univers de cette Confrérie atypique bourré d’hémoglobine, de testostérone et de luxure, bref, hypnotique.

De jolies surprises parcelle ma lecture.

J’ai le plaisir de revoir le couple Kohler/Beth, de nouveau sur le devant  de la scène. Je ne m’étais pas aperçu qu’ils me manquaient, et leurs amours dépassent les obstacles qu’ils rencontrent dans ce  tome. Et quels obstacles !
Les personnages de Ward sont malmenés, (je crois que c’est bien la première fois que nous évoluons autant autour de la psychologie des personnages, est-ce parce que la particularité d’un Symphathe est de contrôler les émotions des hommes ?). Mon petit chouchou, John, s’enfonce de plus en plus dans l’obscurité, détruite par Xhex, qui le déchire en deux. Nous découvrons alors, le côté sombre du jeune homme, et ce n’est pas pour me déplaire… Même si j’en veux énormément à Xhex, qui pour se protéger, l’achève de la plus cruelle des façons…

Xhex, second de Vhengeance, prend une part importante dans ce tome, et J.R. Ward, pose ses pions pour nous accrocher à cette femme  peu sympathique au premier abord. J’ai souvent eu envie de l’étranglé, peu d’émotion la touche, c’est une guerrière qui fonce sans penser à  son propre cœur… et pourtant, alors qu’il n’y a plus d’espoir, elle réalise trop tard son attachement à John. J’ai tellement envie de lire la suite, cela me démange, me ronge ! Tant de point d’interrogation me vienne à l’esprit en terminant ma lecture, qu’il m’est difficile de ne pas succomber en achetant la version broché du livre !

Et puis, j’ai beaucoup aimé le personnage d’Ehlena, une femme volontaire, qui a subi de lourde perte dans sa vie. Infirmière, elle se retrouve sans le sous avec un père schizophrène, suite à une affaire frauduleuse. Jonglant entre son boulot et les crises de démence de son père, elle est combattive et mais à bout.
Sa rencontre avec Vhengeance va faire basculer son monde.

J’ai tout autant apprécié, son père, un brin attachant, et Thor, qui refait surface alors que nous l’avions laissé dépressif et décharné dans le tome précédent. J’aime particulièrement la relation qu’il entretient avec son ange gardien, Lassiter… Cela promet de bien beaux échanges… et j’ai très envie d’en savoir un peu plus sur eux deux.

Vivement la suite, comme toujours !

Lecture commune avec :

&&&
L'Amant Réincarné 

Quatrième de couverture :

John Matthew a vécu parmi les humains, sans jamais suspecter sa nature de vampire, jusqu’à ce que la Confrérie le trouve. Même alors, son passé et sa véritable identité sont restés pour tous un mystère. Mais sa vendetta personnelle à l’encontre de Fhléau va l’entraîner au cœur de la guerre sans merci qui oppose les éradiqueurs aux vampires. Il devra alors découvrir qui il est vraiment afin de vaincre son ennemi et de venger Xhex, le seul amour de sa vie.

Mon avis : 

Je l’attendais depuis le second tome, c’est dire mon impatience mise à rude épreuve. Mais voilà, je l’ai enfin lu, j’ai enfin eu ce que j’attendais depuis ma première rencontre avec John. Cette frénésie qui me tenait en haleine, cette envie de le voir devenir l’homme important qu’il DEVAIT devenir. Ma soif est rassasiée, mon impatience satisfaite, mon appétit assouvi.

Je ne souhaite pas spolier quoique ce soit, mais j’aimerai tellement pouvoir vous en parler en long en large et en travers…

Nous avions laissé Xhex dans une bien mauvaise posture, et l’auteur malmène son personnage au point que sa personnalité combative est reléguée au second plan. Alors que j’avais un peu de mal avec l’idée d’une femme dominatrice dans le couple John/Xhex, le douloureux traitement qu’elle subit au court de sa captivité, la rend plus malléable, et plus fragile.
Et c’est là toute l’ingéniosité de Ward qui donne une ampleur plus imposante à John. Son côté protecteur et sa carrure impressionnante, vont pouvoir se révéler, et j’ai adoré chaque moment où le vampire impose sa vengeance.
L’être fragile des débuts, a évolué, s’est endurcit, et c’est avec attendrissement que j’ai eu le plaisir de le voir se transformer tel le guerrier de mes rêves.
Tout aussi attachant, tout aussi valeureux, nous le suivons dans sa quête d’un bonheur rêvé, auprès de cette sympathe si déroutante.

Les similitudes du passé des deux vampires est déroutante. Encore des points communs qui démontrent l’évidence de leur couple. Où la dureté de leurs passé, se mêlent à l’espoir d’un possible avenir affectif…

Mais s’il n’y avait que ses deux personnages… Une jolie surprise nous est dévoilée. Audazs refait son apparition. Revenu d’outre-tombe, enfin… pas tant que ça. Le vampire est bien mort et enterré. C’est de son passé qu’il est question, et j’ai beaucoup aimé pouvoir en savoir d’avantage sur le père de John.
De son initiation dans la Confrérie de la Dague Noire, à une enquête sur un enlèvement, nous apprenons à faire sa connaissance. Il faut dire que depuis sa courte apparition dans le premier tome, je n’avais eu qu’une brève aperçu de ce personnage si charismatique. Apprécié et pleuré par tous les membres de son clan, j’étais frustrée de ne pas en connaitre d’avantage sur lui. C’est chose faite désormais et qu’elle régale encore une fois.

Et que dire de mes petits chouchous ! Oui car avec John, ses deux acolytes me rendent dingue. Qhuinn et Blay. Un couple en devenir, j’en suis certaine (et je l’espère !).
Des embûches, un entêtement évidant, une attraction si électrique, et pourtant… Leurs émotions et leurs gestes nous sont dévoilés aux comptes gouttes, et ce qui leur arrive est si… frustrant !
J’ai tellement envie de les voir réunit que chaque apparition de ce « couple » me fait me ronger les ongles. Le tome qui leur sera consacré ne peut-être que prometteur, et j’ai envie d’avancer le temps pour pouvoir lire la version originale tant je suis impatiente !

Pour finir,
C’est bien le meilleur, pour le moment, de toute la saga, et je suis frustrée de ne pouvoir en lire plus. J’ai eu le sentiment d’avoir été exaucé. J’avais l’envie de voir certaines choses se produire, certains gestes être exécutés, certains mots prononcés et… tout y est.


J’en ai encore le cœur tout palpitant…

~~~

Quatrième de couverture :

Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.
Souffhrance est faite de la même étoffe ténébreuse et séductrice que son frère jumeau Viszs. Emprisonnée durant des centaines d’années par sa mère la Vierge scribe, cette force de la nature risque de succomber à de terribles blessures lorsqu’elle parvient enfin à se libérer. Seul Manuel Manello, le chirurgien humain, peut la sauver. Mais alors qu’entre eux la passion fait des étincelles, une dette vieille de plusieurs siècles va rattraper Souffhrance, menaçant son amant et sa vie.

Mon avis : (à venir)

30 commentaires:

  1. Une belle découverte en effet, tout comme toi je suis conquise hihi !!! RDV au 12 Mars avec grand plaisir, merci pour l'organisation, bisous !

    RépondreSupprimer
  2. de rien Mia ^^ je pense lire la suite très rapidement ;)

    RépondreSupprimer
  3. Je suis tout à fait d'accord avec toi sur la facilité de lecture ! Ça m'a également surprise que je le dévore en si peu de temps, alors que l'histoire en elle-même m'a parfois fait un peu grincer des dents !

    RépondreSupprimer
  4. J'aime bien lire de la bit lit de temps en temps c'est un genre distrayant. Merci pour cette LC.

    RépondreSupprimer
  5. effectivement on a des points négatifs en commmun ^^

    Sinon tant mieux si tu as aimé , parce que je suis sure que tu aimeras encore plus le tome 3 qui est dans la même veine ...

    Pas de nouvelle LC pour moi par contre ! mais je viendrai lire vos avis avec plaisir !!!

    Merci pour l'organisation de la LC !!

    RépondreSupprimer
  6. euh.. le mâle dont tout le monde rêve??? J'adore dire mâle au lieu d'homme, c'est bien plus drôle non? ^^ Merci pour ton avis! Moi aussi, je suis tombée dans cette série sans m'en être rendu compte! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me venge en faite ^^' parce qu'il n'arrête pas de nous traiter de femelle !!!!

      Supprimer
  7. J'ai adoré mouaaaaah !!!!!!!
    Encore, encore encore mdr !!! Bises !

    RépondreSupprimer
  8. J'ai préféré le premier tome : j'ai trouvé les personnages de celui-ci plus fades... Mais bon, c'est tout de même une lecture très agréable :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi je l'ai aimé ce petit Rhage ^^ surtout quand il se transforme en bête en faite :P

      Supprimer
  9. Coucou !!! Contrairement à toi, les rapports entre les deux frangins m'ont émus, Fhurie qui lutte contre ses envies, Zadiste qui veut pousser Bella dans ses bras, ça donnait un peu de piment et je pense que c'était pour noter aussi que Bella préférait Zadiste. Zadiste s'est toujours senti une merde en dessous de son frère, je pense que la décision de Bella va l'aider à se valoriser et sortir de l'ombre !
    Sinon ben j'ai adoré quoi !!! Un superbe tome !!! 3 tomes et 3 coups de coeur, je ne peux que continuer à te suivre !!!! Bises !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :D
      ce n'est pas le fait que Zadiste pour Bella dans les bras de Fhurie qui m'est déplus, c'est que Fhurie est des sentiments pour Bella... c'est con mais je ne partage pas ! na ! ^^
      mais tout comme toi, j'ai adoré ce troisième tome, vivement la lecture de la suite !

      Supprimer
  10. Maintenant que tu le dis, c'est vrai que Fhurie m'a un peu agacée dans ce tome... C'était effectivement perdu d'avance.

    Merci pour cette LC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est ça c'était une cause perdue d'avance pour lui ^^
      :D

      Supprimer
  11. Merci pour la LC, une fois de plus! Le 5 est un de mes tomes préférés! J'espère que le 6 sera tout aussi bien, et ça promet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je sens qu'il sera excellent ! Fhurie est un personnage que j'attends avec beaucoup d'impatience :D

      Supprimer
  12. C'est vrai que les élues n'ont pas le meilleur rôle.
    Je suis curieuse de voir l'évolution dans les prochains tomes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui moi aussi, on en saura plus dans le prochain ;)

      Supprimer
  13. J'ai beaucoup aimé retourner dans l'univers de la Confrérie. Après la fin du tome 5 j'hésitais à m'y remettre donc ta LC arrivais à point nommé!

    Livromaniac

    RépondreSupprimer
  14. Merci d'avoir organisé toutes ces LC! Sans toi, je n'aurais pas pu terminer la saga! Vivement la suite ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous m'avez aussi bien motivé ;) et vivement la suite c'est sur !!!!

      Supprimer
  15. Moi aussi je suis beaucoup plus emballée par ce tome.
    Vivement la suite!
    Merci pour cette LC.

    RépondreSupprimer
  16. On ne t'arrête plus !! Alors c'est que j'ai fais un choix judicieux^^ Il faudrait vraiment que je lise le tome 2, le tome 1 ne m'ayant pas du tout conquise !!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh que oui tu as eu une illumination le jour où tu m'as offert le premier tome ^^ je te conseille la suite fortement ! le tome 1 est pourri à côté des autres ;)

      Supprimer
  17. La Confrérie de la Dague noire a vraiment l'air super!
    Cela fait assez longtemps que je veux le lire mais je n'ose pas encore me lancé car je sais que si j'adore j'aurai du mal à ne pas enchaîné tout les tomes à vitesses grand V! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je te comprends ^^ j'ai eu un tout petit peu de mal avec le premier tome mais les suivants sont excellents ! je suis une accroc maintenant :D

      Supprimer