samedi 7 juillet 2012

Mes chères voisines


De Marisa De Los Santos :

Quatrième de couverture :

Cornelia Brown en étonne plus d’un lorsqu’elle décide de quitter l’agitation de Manhattan pour s’installer dans une banlieue chic et tranquille avec son mari, Teo. Mais son nouveau lieu de vie lui réserve bien des surprises.
Parmi les Desperate Housewives qui l’entourent, certaines, comme l’irréprochable Piper, sont loin des stéréotypes qu’elles semblent incarner. Car derrière ces existences en apparence si ordonnées se dissimulent bien des secrets.
Où l’on voit que les banlieues résidentielles américaines ne se résument pas à leurs pelouses impeccables, à leurs parterres de fleurs soigneusement entretenus et aux barbecues entre voisins…

Mon avis :

Conseillé par Sevmarguerite à l’occasion d’un challenge en duo, organisé par Galleane, je n’ai pu que succomber à cette histoire très agréable.

Plongée dans la vie d’un couple qui vient d’emménager, je me suis retrouvée épouse d’un Dieu Grec, Femme snobe et superficielle, et petit génie de 14 ans.
En effet, l’auteur a choisi d’écrire un roman à trois voix. Nous glissons donc tantôt dans la peau de Cornelia, une jeune femme dynamique et attachante, mariée à Téo médecin spécialisé dans la Cancérologie. Tantôt dans celle de Piper, la reine du quartier, une femme très influente et superficielle, qui ne laisse pas la moindre chance aux personnes insipides. Et puis… il y a Dev, un adolescent de 14 ans, au coefficient démesuré.

Au départ, ils ne se connaissent pas. Mais au fils du temps (et des pages), ils se croisent, se recroisent, se détestent, s’admirent, se respectent finalement pour devenir amis.

C’est un livre sur la vie d’un clan. Sur l’amour, la confiance, l’amitié.

J’ai ri. J’ai pleuré. Je me suis retrouvée à apprécier Piper plus que je ne le pensais. Sans doute grâce à Elisabeth, un personnage certes secondaire, mais qui a  son importance…
J’ai adoré découvrir le parcours de Dev, un ado adorable qui recherche désespérément son père. On sourit à ses premiers émois, on s’attache à sa solitude, on espère aussi pour lui une fin heureuse et agréable.
Et Cornelia, cette épouse aimante, si attachante. Mon personnage préféré. J’ai aimé sa joie de vivre, ses répliques, son enthousiasme. C’est un rayon de soleil pour chaque être vivant de son entourage.

Et puis… il y a les personnages secondaires…
Lake, mystérieuse Lake… Pourquoi est-elle si déroutante ? Pourquoi change-t-elle de comportement à chaque question un peu dérangeante ? Qui est-elle vraiment ? Que veut-elle cacher ?
Mr Rafferty, homme effacé, qui se révèle finalement très intéressant, lorsqu’il nous fait visiter sa maison.
J’ai aimé la personnalité de Tom. Un homme qui se retrouve seul avec ses deux enfants, après avoir perdu sa femme tragiquement. Un homme comme je les aime. Doux, attentionnée, discret et pourtant si essentiel dans la vie de certains…
Et… Clare ; Aidan ; Elisabeth…

Comme j’aime à les appeler, et ce n’est pas négatif dans ma bouche, c’est un très bon roman de plage.
Sa lecture est agréable à lire, simple et touchante. Je l'ai pour ainsi dire, dévoré. Incapable de le lâcher, tant je voulais connaitre le dénouement. Je l’ai fermé le sourire aux lèvres, avec le sentiment d’avoir passé un très bon moment en sa compagnie. C’est une lecture que je recommande les yeux fermés.
Merci Sev de me l’avoir fait connaitre !

Lu dans le cadre du challenge :  Livra'Deux pour Pal'Addict 
- Livre lu par Sevmarguerite : Arthur et les Minimoys

5 commentaires:

  1. Contente de voir que tu as aimé cette lecture!

    C'est vraiment un livre qui se lit rapidement et il est très prenant!

    Et tu sais quoi? Début août, on peut remettre ça si on veut!

    RépondreSupprimer
  2. Une très jolie lecture, je te rejoins !

    RépondreSupprimer