jeudi 6 février 2014

Le retour des Highlanders



Tome 1 : Le Gardien
De Margaret Mallory :

Quatrième de couverture :

Après cinq ans passés à se battre sur le continent, Ian MacDonald revient sur son île natale de Skye, où il trouve son clan en péril. Bien décidé à réparer ses erreurs de jeunesse, il doit déjouer les manigances d’un adversaire sans scrupules, et faire face à Sìleas, l’épouse qu’il a délaissée pour partir au combat. Une surprise attend Ian : la gamine maigrichonne qui le suivait partout comme son ombre et qu’il a dû épouser à la suite d’un malentendu, est devenue une jeune femme aussi ravissante que farouche.

Mon avis :

N’étant pas une adepte de ce genre de lecture, j’ai pourtant capitulé en découvrant la couverture de ce livre.
Plus élégante et moins sexuel que certaines autres illustrations de roman à l’eau de rose, j’ai plus facilement saisi le roman pour le mettre dans mon panier.
Ma connaissance des éditions Milady, se rapportait à l’unique série, lue actuellement, La Confrérie de la dague noire, je n’avais donc aucune aprioris, excepter, peut-être, la crainte de me voir lire un roman Harlequin… vites lus et souvent, vites oubliés.

Dès le départ, j’ai accroché. Pas d’homme à la testostérone débordante (enfin, pour le moment), pas de demoiselle en détresse qui pousse des cris tout le temps. Non. 4 enfants, amis dès leurs plus jeunes âges, se retrouvent à affronter leur peur en allant à la rencontre de la doyenne, Teàrlag MacDonald, voyante de son état.
Très vite, nous découvrons les destins de nos futures guerriers, et alors qu’ils souhaitaient tous connaitre leur avenir de soldat, la vieille dame leur parle d’amour…
Ian, l’un des enfants, aura la chance ou la malchance, de se voir marier deux fois. L’un par obligation, l’autre par amour…
Alors que les prédictions se terminent, Siléas, entre en scène. Depuis toujours, elle est amoureuse de Ian, elle le trouve charismatique, intrépide, courageux, et elle s’est promis de l’épouser. Mais c’est sans compter leur différence d’âge, et le fait que Ian la voit plus comme une petite sœur qu’une future conquête…

C’est leur histoire que nous raconte ce premier tome.

Outre l’histoire d’amour, qui n’est pas toute rose au commencement. Nous avons également à faire à une guerre entre les différents clans.
Alors que les quatre amis, sont partis guerroyer en France, la soudaine perte du chef des Highlanders, pendant la grande bataille de Flodden, va bousculer la vie des quatre guerriers et les ramener sur les terres Écossaises.
L’un des frères, Hugh Dubh, un violeur et pirate, va s’octroyer le pouvoir de façon non arbitraire, et essayer de tuer l’unique descendant, son propre neveu, qui pourrait réclamer la place de son père.
Les scènes musclés, où, armes à la main, les rivalités se font exacerbés, donnent un certain piquant à l’histoire ce qui n’était pas pour me déplaire. Le côté romantique, était alors un peu mis de côté, et ma lecture devenait moins routinière.
Rajoutez à cela, un décor époustouflant. L'Écosse dans toute sa splendeur, sauvage, et verdoyante, vous n’aurez plus qu’à vous laisser porter.

Une bien belle découverte, il me tarde désormais, de lire le tome 2. La suite des aventures de ces guerriers n’est pas terminée, et les trois autres compagnons ont encore à trouver chaussures à leurs pieds…

~~~
Tome 2 : Le Séducteur

Quatrième de couverture :

Réputé pour son habileté à manier l’épée et à briser les cœurs, Alex MacDonald a fait le serment de ne jamais se marier. Pourtant son chef de clan lui demande le sacrifice ultime, épouser Glynis MacNeil, la fille d’un allié. Il fait alors la connaissance de la jeune femme, une rare beauté, connue dans tous les Highlands pour son caractère rebelle. Échaudée par les infidélités de son précédent mari, Glynis refuse de se laisser amadouer par un autre coureur de jupons. Mais Alex n’est pas n’importe quel séducteur…

Mon avis : 


Je trouve enfin le temps de lire le deuxième tome de cette saga historique, retraçant les aventures de guerrier valeureux, les Highlanders…

Parlons couverture :

Comme pour le précédent tome, j’aime beaucoup la fraicheur qui s’en dégage. Les images de falaise écossaise ne peuvent que m’attirer et me font voyager.

Parlons contenu :

Dans ce roman, nous partageons les aventures et la décadence d’Alexander MacDonald.
Un regard hypnotique, la carrure d’un guerrière viking, convoiter et convoiteur de la gente féminine. Alex ne veut pas entendre le mot mariage. Ses parents, séparés après les infidélités consécutives du mari, ne lui ont jamais inspiré le désir de partager, pour la vie, le lit de la même femme.
Coureur de jupon, mais également grand guerrier, Alex est un soutien important pour son ami et cousin Connor, le nouveau chef de son clan. Entre les rebelles, le nouveau régent et les pirates qui menacent leurs  terres, Alex se voit confier la tâche de rallier, à sa cause, différents clans, dont celui des MacNeil.

Les MacNeil, où résident l’une des filles du chef, Glynis, une jeune femme au caractère bien trempé qui d’un seul regard fait basculer les convictions d’Alexandrer en second plan.
L’homme ne peut plus se passer d’elle, mais sera-t-il la convaincre de partager sa couche ? Glynis, indomptable, volcanique et résolue à ne jamais plus se marier, sera-t-elle résister à ce beau viking ?

Après une lecture plus que divertissante du premier tome, j’attendais de ce nouvel opus un plaisir égal. Rassurée dès les premières lignes, l’histoire me plait tout autant et je me retrouve à dévorer les pages avec aisance.
Le contenu m’offre encore une fois, une richesse épique passant d’un rebondissement à un autre sans m’essouffler. Je dévore avec curiosité les aventures d’Alex et Glynis, traversant, avec eux, les épreuves sur leur chemin. Frissonnant devant les confrontations de la jeune femme avec son ex-mari, le cœur battant de la voir sauvée par son chevalier servant, cet homme charismatique, qui –dans mon imagination- est des plus agréables.

Les complots et batailles sont, elles aussi, très réaliste et donne une touche de dynamisme au roman, et allègent les scènes de romances qui pourraient me lasser.

Bref, je suis une nouvelle fois conquise et j’attends avec une impatience certaine, la suite des aventures de nos jeunes héros !

~~~  

tome 3 : Le Guerrier 

Quatrième de couverture :

L’homme qui lui a brisé le cœur pourra-t-il la sauver du désespoir ?

De l’île de Skye aux champs de bataille français, Duncan n’a jamais oublié Moira, la femme à laquelle il a dû renoncer pour partir au combat. Il espère que ses exploits lui permettront un jour de l’épouser. Malheureusement la belle est mariée de force à une brute du clan rival. Elle se démène pour tenter de protéger son fils, et se croit enfin tirée d’affaire lorsqu’un vaillant guerrier vole à leur secours... Et ce sauveur n’est autre que Duncan, qui l’a abandonnée des années auparavant. Peut-elle vraiment se fier à lui ? Dans la tourmente, ils vont devoir se résoudre à l’idée que l’union fait la force.

Mon avis :

Quelle plaisir de retrouver ces valeureux guerriers des Highlands. Les deux premiers tomes m’avaient beaucoup plus et j’avais très envie de connaitre l’histoire de Duncan MacDonald.

Parlons couverture :

Toujours aussi jolie, les couvertures des éditions Milady sont vraiment réussites. Celle-ci nous immerge dans les Terres Écossaises si sauvages et verdoyantes.

Parlons contenu :

Après Ian et Alex, c’est au tour de Duncan de devoir conter fleurette. Mais comme rien n’est simple dans les amours de ses preux Highlanders, l’homme va devoir affronter les années et les mensonges pour retrouver sa  belle.
L’amour qu’il porte à Moira depuis son adolescence ne s’est jamais éteint, alors même qu’il partait guerroyer en France, et qu’il la laissait à la convoitise d’un futur mari, Duncan n’a jamais pu oublier cette jeune fille à la beauté éclatante. Mais le destin joue de vilain tour, et alors qu’il la croyait heureuse, Duncan apprend qu’elle est en danger.
Moira, quant à elle, est prisonnière de la folie de son mari, Sean. Violentée, battue et dévalorisée par celui-ci depuis sept années, elle n’a que son fils comme source de joie. Mais lorsque Sean comprend qu’il n’est pas le père de son prétendu fils, il voit rouge et menace de la tuer…

Encore une fois je suis totalement captivée par cette romance. L’histoire n’est pas si évidente, et même si j’avais deviné bien des points dans les révélations qui jalonnent le roman, je n’ai pas pu le lâcher avant de lire la dernière ligne.

Les personnages de Margaret Mallory sont meurtris, les non-dits sont nombreux, et les relations fragiles.
Ce qui m’a plus dans l’histoire de Moira et Duncan, c’est que tout n’est pas si évidant. Leur histoire dure depuis de nombreuses années, mais parce que la condition du guerrier est précaire, et la vie de la jeune fille bien trop gâtée, ils se refusent l’un à l’autre. Après une séparation de plusieurs années, et même si leur amour est toujours aussi fusionnelle, les nombreux doutes de l’un et de l’autre rendent leur relation bien trop compliquée. Ils devront se reconstruire et réapprendre à s’apprivoiser, avant de réellement envisager un avenir à deux…

Indépendamment de l’histoire romanesque, la particularité de cette saga, et sa continuité. Le clan est sur le pied de guerre, et Connor, leur chef se livre à des batailles pour agrandir son territoire et défendre son peuple.
Son plus grand ennemi, son oncle, est toujours à l’affut d’un retournement de pouvoir, et les espions à sa solde, menacent Connor et ses hommes. Machiavélique et vicieux, l’homme attend son heure et cherche à rallier d’autres clans à sa cause. Dans ce tome, il pactise avec le pire ennemi des MacDonald, et cherche à prendre en otage le fils de Moira, l’unique hérité après Connor. Fourbe mais surtout lâche, l’homme trouvera auprès d’Erik MacLeod, un allier de taille bien plus sombre que lui-même.

Ce troisième tome est tout aussi réussi que les précédents, et j’ai passé un très agréable moment. J’ai maintenant très envie de connaitre l’histoire du Chef Connor, qui promet d’être… intéressante.

~~~
tome 4 : Le Chef 
Quatrième de couverture :

Connor, le chef des MacDonald de Sleat, tient le destin de son peuple entre ses mains. Des clans rivaux complotent pour prendre possession de ses terres et le devoir lui dictera qui il combattra, en qui il mettra sa confiance ... et même qui il épousera. En cherchant des conseils, Connor se tourne vers Ilysa, une jeune fille avec le don de voyance qui révèle un danger qui approche - et une passion qui brûle seulement pour lui. Mais le guerrier doit faire un mariage pour créer une alliance puissante et la lignée d'Ilysa est beaucoup trop modeste.
Avec ses pouvoirs pour guérir et voir le mal où d'autres ne le peuvent pas, la belle Ilysa s'habille simplement, parle doucement et aime son chef de loin. Pourtant quand Connor chauffe finalement les braises du désir qui ont si longtemps chauffés en elle, Ilysa ressent un bonheur comme elle n'en a jamais connu auparavant. Maintenant, comme il est obligé de placer le devoir avant son bonheur, Ilysa sens que Connor est en grand danger. Pourra-t-elle trouver une façon de prouver qu'elle est la femme qu'il a besoin à ses côtés?

Mon avis :

Je l’attendais avec impatience ! Je guettais sa sortie avec frénésie ! Et j’accède enfin à assouvir ma soiffe de romantisme, avec le tome 4 d’une saga vraiment très agréable à lire.

Parlons couverture :

Je la trouve un peu en dessous des précédentes. Elle m’inspire un peu moins, mais c’est le contenu qui compte, alors passons.

Parlons contenu :

Nous terminons donc, avec Connor, le chef des MacDonald. Quatrième personnages charismatiques, Highlanders de son état, valeureux guerriers aux responsabilités écrasantes, qui doit affronter son oncle qui souhaite asservir son peuple.
Grace à l’aide et les conseils d’Ilysa, la sœur de son meilleur ami, Connor, inconscient des efforts fait par la jeune fille, va déjouer les pièges tendus sur sa route. Et ils seront nombreux ! Entre les mariages arrangés, les différents gués-tapants, et les espions qui pullules, La jeune femme a de quoi faire.

Mais que serions-nous prêtes à faire par amour ?

 Ilysa est éprise de son souverain depuis son retour au pays. Transparente, effacée,  Connor n’a jamais cherché à percer le mystère qui l’entoure. Pourtant, leur destin est lié, la vieille Teàrlag l’avait prédit !

Ce fut une nouvelle fois un plaisir de lire cette saga. Et Je suis un peu déçue de ne pas avoir de tome 5 sous la main.
L’univers de Margaret Mallory est addictif. Comme beaucoup de romance, les deux êtres se cherchent sans vraiment se trouver, et malgré cette routine essentielle liée à ce genre, j’ai totalement succombé au charme de cette histoire.

Outre le conte fleur-bleu, l’action pure de la conquête du clan est tout aussi réussit. J’ai apprécié pouvoir, tout au long de la saga, m’introduire à cette époque, dans le quotidien de ces Highlanders. M’immisçant dans leurs guerres,  comprenant la place de chaque classe sociale, découvrant leurs comportements. Les détails historiques sont exploités avec habilité, et j’ai vraiment aimé découvrir cette vie rude et belle.


J’espère un peu, sans trop d’espoir, pouvoir découvrir une suite à cette saga, quelques personnages méritants une attention toute particulière. Croisons les doigts…

2 commentaires:

  1. Super tes avis sur cette saga et il me tarde de découvrir le tout !!! MErci pour ce super moment en compagnie des Highlanders ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :D de rien, merci de me lire ^^
      tu verras, c'est vraiment une saga accrocheuse ;)

      Supprimer