samedi 29 décembre 2012

Eragon


De Christopher Paolini :

Quatrième de couverture :


Il n'y a pas très longtemps, Eragon, le tueur d'Ombres, dragonnier, n'était qu'un pauvre garçon de ferme, et son dragon, Saphira, seulement une pierre bleue dans la forêt. Maintenant, le destin d'un peuple entier repose sur leurs épaules.
De longs mois d'entraînements et de batailles ont rapporté des nombreuses victoires et de l'espoir, mais ils ont causé aussi des pertes déchirantes. Et puis, la réelle bataille n'a pas encore eu lieu : ils doivent affronter Galbatorix. Quand ils le feront  ils devront être assez fort pour le vaincre. Et s'ils ne le peuvent pas, personne ne le pourra. Il n'y aura pas de seconde chance.

Le dragonnier et son dragon sont allés plus loin que personne n'aurait pu l’espérer  Mais peuvent-ils renverser le roi maudit et restaurer la justice en Alagaësia ? Et dans ce cas, quel en sera le prix ?

Mon avis :

Je viens d’achever ma lecture de ce dernier tome et je suis en larmes… Quelle belle conn*r*e que d’être aussi sensible et attachée à des personnages de fiction ! m*rd* !
Mais il me faut vous dire que j’ai une excuse… je lis cette saga depuis tellement d’année, et j’attendais cette fin depuis tellement de temps, que je ne pouvais être émotionnellement capable de feindre une indifférence face à cette fin.

J’ai un peu l’impression –tout comme j’ai eu la même sensation avec Harry Potter- de dire en revoir à une personne chère à mon cœur. Tout comme son auteur, Eragon a fait partie de ma vie pendant de nombreuses années, et lui dire au revoir comme ça, sans  connaitre son devenir, me fait ressentir un petit vide en moi.
Plus de Saphira, plus d’Elfe, plus de bataille, plus de magie, plus rien…

Ce dernier volume, est des plus aboutit. Je ne saurais retracer toutes les péripéties d’Eragon, Roran ou Arya, mais elles sont gargantuesques ! Je me sens essoufflée d’avoir autant chevauché, combattu, sursauté, espéré, face aux différentes révélations et actions de ce livre.

Et il y en a tellement !

Nous suivons Saphira et son Dragonnier aux quatre coins de l’Alagaësia, forçant l’armer de Galbatorix à rendre les armes. Les pertes sont énormes, les combats difficiles, et plus d’une fois nous frissonnons de les voir tenus en échec.

Pendant toute ma lecture, je me suis imaginée l’affrontement finale. Quel serait son dénouement, serait-ce une finalité ?
J’avais également un infime espoir de revirement pour l’un des personnages secondaires de l’histoire, et elle s’est révélée payante. Je garderai bien sur l’inconnu mystère pour moi, il faudra lire ce gros roman pour pouvoir connaitre son identité.

Mais certaines autres révélations m’ont totalement abasourdi. Je n’en revenais pas tant ces passages étaient extraordinaires à lire. Mon cœur a battu un peu plus vite, et alors que mes doutes concernant le vainqueur de cette guerre penchaient plus pour le côté obscure, j’étais requinquée et prête à affronter la terre entière !

Ce livre est à mettre entre toutes les mains, et pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu, foncer !
J'espère tellement pouvoir retrouver un jour les acteurs de cette saga fabuleuse...

4 commentaires: