jeudi 24 janvier 2013

Blanche-Neige et autres contes


De Jacob Grimm :

Quatrième de couverture :

Un loup dans des draps blancs et le petit Chaperon Rouge qui musarde sur des chemins de traverse… Des nains énigmatiques éblouis par une femme-enfant…
Le conte est «  un oiseau bizarre sur le dos duquel on aime à s’envoler ». A partir d’images issues de la tradition orale, les frères Grimm ont réalisé les plus beaux contes.
2crits et réécrits, ces récits exercent toujours la même fascination, en dépit des variantes.

« Arbre gentil, agite-toi bien fort
Pour me couvrir d’argent et d’or. »
Ainsi la Cendrillon de Grimm n’a-t-elle pas de marraine, mais un noisetier magique….

Qui se souvient encore de  ces fileuses mi-fées, mi-sorcières, de Margot-la-Malice ou de l’oiseau d’Ourdi ? Fictions merveilleuses et étranges, c’est encore et toujours la surprise d’un éblouissement…

Contenu :

- Blanche-Neige
- Les Trois Fileuses
- Chats et souris associés
- La Belle au Bois Dormant (ou la Princesse Fleur-d’Epine)
- Le Fiancé brigand
- Jeannot et Margot
- Le Conte de crapaud
- Cendrillon
- L’Oiseau d’Ourdi (ou Barbe-bleue dans la poésie populaire allemande)
- Le Petit Chaperon rouge (version bavaroise)
- Le Vieux Sultan
- Margot-la-Malice
- Le Voyage du Petit-Pouvet
- La lumière bleue

Mon avis :

Que puis-je dire après une quatrième de couverture aussi riche ?!

Ces contes ont, pour la plus-part, bercées mon enfance, grâce aux différentes adaptations de Disney, mais également, par la lecture de ma grand-mère qui aimait nous raconter des histoires de princes et de princesses, de magie et d’amour.
Je me souvenais très bien des Trois Fileuses, un conte qui m’avait particulièrement touché, car mon livre avec des illustrations sur chaque histoire, et la lèvre boursouflée de l’une des trois femmes m’avaient profondément marqué.

J’ai donc  eu un plaisir enfantin à me rappeler certaines histoires, mais j’ai pu en découvrir quelques autres…
Comme Le Fiancé Brigand qui est assez sanglant ; L’Oiseau d’Ourdi, qui fait froid dans le dos, je comprends que l’on ne me l’ait pas lu, j’en aurais fait des cauchemars… Mais également, La Lumière bleue, qui ressemble beaucoup à Alladin.
J’ai également beaucoup rit face à la supercherie et la tromperie de Margot-la-Malice.

Un très joli ouvrage, pour une rêveuse telle que moi.

4 commentaires:

  1. J'ai toujours adoré les contes, quelle belle littérature. ^^ Tu me donnes envie de ressortir un de mes recueils. <3

    RépondreSupprimer
  2. Je suis très contente qu'il t'ait plu. :)
    Au mois de décembre, j'ai lu les Contes de Perrault, après avoir dévoré Les Fables au mois de juin dernier ! ^^ Il ne me reste donc plus que les contes de Grimm à découvrir mais je sens que je vais aimer.
    J'ai vraiment beaucoup aimé me replonger dans l'univers de Perrault, en tous cas. ^^

    C'est vrai que, lorsqu'on se replonge dans ce genre de recueil, on retourne en enfance en moins de temps qu'il ne faut pour le dire ! ^^

    RépondreSupprimer