samedi 9 février 2013

Une place à prendre

De J.K. Rowling :

Quatrième de couverture :

Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable.

Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.

Mon avis :

Il y a ceux qui l’on détesté. Parce qu’ils en attendaient trop, après une saga en 7 volumes exaltante, palpitante et si addictive… Parce que, pour certaines, JKRowling ne peut faire qu’un seul genre, qu’un seul thème. Parce qu’elle ne peut être l’auteur que d’un héros. Ou tout simplement parce qu’ils n’ont pas été embarqués dans l’histoire.

Et puis il y a les autres. Les moins réfractaires, les larges d’esprit, ou tout simplement, les amateurs d’un genre contemporain, un brin cynique…
Pour  cela, et j’en fais partie, l’expérience « Une place à prendre » est des plus réussite. JKR fait mouche une fois de plus et nous rend accroc. Elle nous captive, nous agrippe et ne nous lâche plus jusqu’au dernier point. Elle nous dévoile, aussi, un côté plus sombre, plus adulte, ce qui n’est pas pour me déplaire.

C’est l’histoire d’un village, d’une communauté divisée, de deux quartiers que tout opposes. L’une banlieusarde, tranquille, et m’as-tu-vue, et puis l’autre, défavorisé, excentré et sujet à controverse.  
Et au milieu, il y a Barry Fairbrother, un homme qui se bat pour donner une chance au quartier des « champs », le conseiller paroissial, notable et entraineur de l’équipe féminine d’aviron. Un homme juste, bon et dévoué aux autres.
Promu à un avenir plein de réussite, aimé de sa femme et de ses enfants, de sa famille et de ses amis, Barry à tout pour lui, excepté un point noir… sa propre mort.

Décédé brutalement, il laisse derrière lui des projets inachevés, des hommes et des femmes qui comptaient sur lui, mais également, la haine et les quolibets de certains voisins, ou fréquentations, qui voient d’un très bon œil sa fin tragique.

Dès cet instant, la guerre est déclarée, chacun convoite sa place de conseiller, et ses causes sont abandonnées, bafouées, au détriment des personnes impliquées…

Ce qui a pu déranger un certain nombre de lecteur, c’est l’avalanche de personnages. Pas moins de 17 habitants nous sont présentés, et j’avoue que les débuts ont été un peu rudes. Je me perdais entre les couples, les Krystall, Gaia, Samantha et autres…  Il faut s’accrocher, c’est un conseil. Cela m’a d’ailleurs rappelé, l’excellent cercle littéraire des épluchures de patates, et ses nombreux protagonistes, je me suis souvenue de mon trouble et de mon incapacité à m’accrocher à certains personnages tant il y en avait… Et ce fut le cas pour Une place à prendre.

Heureusement pour moi, l’intrigue m’a totalement convaincue, et j’ai pu m’identifier plus facilement aux différents habitants.
Les acteurs de l’histoire sont tous malmenés, j’ai beaucoup aimé la psychologie de certains d’entre eux. Pas un n’est épargnée. Nous évoluons au sein de plusieurs familles, qui ont, nous le découvrons au fur et à mesure, tous un lien entre elles. J’aime particulièrement ce genre d’œuvre où il y a un fils conducteur.

Le roman prend de l’ampleur au fur et à mesure de notre lecture, et la noirceur prend place peu à peu. La fin, d’ailleurs, est une apothéose, et calme ma crainte d’une fin bâclée et insipide. J’ai vraiment apprécié ma lecture et je vous la recommande fortement. Mais un dernier conseil… N’ayez aucun préjugé, et aucune attente face à l’auteur. Oubliez même que vous avez un livre de la grande JKR dans les mains. Pas qu’il ne soit pas à la hauteur de son style, mais vous pourriez rester sur votre faim si vous attendez la magie de son excellente saga.

6 commentaires:

  1. Je suis entrain de le lire en ce moment. J'ai hâte de voir ton avis. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vais le mettre dans la semaine, j'ai commencer à l'écrire mais j'ai manqué de temps ^^

      Supprimer
  2. Egalement, curieuse d'avoir ton avis sur ce livre. J'ai l'impression que l'auteur est passé à côté de son public, cette fois. Dommage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est bien dommage car je l'ai beaucoup aimé :)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. il arrive ce soir promis :D -en gros, vous l'aurez demain matin.

      Supprimer