samedi 9 mars 2013

100 pages blanches

De Cyril Massarotto :


Quatrième de couverture :

Quand un étrange héritage redistribue les cartes d’une vie...
« Ce carnet, c’est ton héritage. Tes sœurs auront le reste, mais crois-moi, je te lègue le plus précieux de mes biens, et tout l’argent du monde ne le remplacerait pas. Souviens-toi de moi. »
Quel choc pour ce jeune homme lors de l’ouverture du testament de son grand-père bien-aimé : il ne lui a rien laissé. Rien à part un vieux carnet au cuir râpé, avec une centaine de feuilles vierges. Cent pages blanches en héritage… Et une ultime lettre où le grand-père lui apprend que ce carnet est le plus grand trésor dont on puisse rêver.
Son grand-père était-il devenu fou ? Très vite, le jeune homme va découvrir le secret du carnet, un pouvoir mystérieux qui va bouleverser sa vie bien rangée et y faire entrer la folie, la gaieté et l’amour.

Mon avis :

L’envie de lire ce roman m’est venue après avoir lu la critique de Floly. Et c’est très gentiment  qu’elle m’a prêté son exemplaire.
J’ai mis du temps à l’ouvrir, par manque de temps, une PAL trop importante et puis… je l’ai ouvert, un nuit,  et refermé quelques heures après, avec un paquet de mouchoir à moitié vide, les yeux rouges et un début de migraine…

Quelle histoire bouleversante. Que d’émotion dans ses souvenirs si proche des miens. On ne peut que comparer et devenir l’auteur de ses mots.
Hérité d’un carnet aux pages blanches, alors que ses sœurs, elles, reçoivent tout le reste, est bien dur pour notre personnage principal. Déçu et surtout triste, il ne comprend pas la dernière volonté de son grand-père. Encore moins lorsqu’il doit retourner lire une lettre chez le notaire, et qu’il apprend que le carnet est magique.
Incrédule le trentenaire décide dans un premier temps de l’ignorer. Pourtant, poussé par la curiosité, il écrit une première phrase…  

J’ai beaucoup aimé l’idée de ce carnet. Tout aussi curieuse que le héros, j’avais envie de connaitre ses souvenirs, et je me demandais, toute en lisant, quels seraient mes choix… qu’aimerai-je revoir, revivre…

Certains moments ont été difficiles à lire, car mes émotions me submergeaient. Je revivais  des évènements poignants et tristes, qui m’avaient bouleversée et me bouleverse encore quand j’y pense.
La perte d’êtres c hères, la douloureuse sensation de vide, mais aussi se passé qui nous ai cher, unique et tendre.

Le roman n’est pas uniquement un regard sur la vie passé, il parle également du présent de cet homme. Sa rencontre avec Clarisse, son amitié avec Mike, le retour de son ex (très très très horripilante et envahissante).
Là encore, j’ai versé quelques larmes, j’ai souris, et j’ai aimé.

Je ne connaissais pas le style de Cyril Massarotto, mais ce premier contact avec cet auteur est plus que satisfaisante. Je réitérais certainement l’expérience.

2 commentaires:

  1. Ce livre est dans ma wish et tu m'as clairement donné envie de me le procurer rapidement.
    Je vais faire voir cette semaine si je le trouve à la médiathèque :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est une lecture très agréable, ou se mélange pleins d'émotions. j'espère que tu le trouveras ^^

      Supprimer