samedi 18 mai 2013

Ma vie a changé



De Marie-Aude Murail :

Quatrième de couverture :

Si votre appartement sent inexplicablement le muguet, et éventuellement la violette, et que cette odeur vous submerge pour disparaître totalement l'instant d'après. Si chez vous des objets changent de place mystérieusement. Si vous ne pouvez en accuser personne. Si vous découvrez sur votre bureau ou dans votre chambre des objets qui ne vous ont jamais appartenu. Si le voisin du dessous vient vous voir et vous explique qu'il a perdu son elfe. Si vous êtes déprimé(e). Si vous pensez que la raison vous quitte. Alors, que vous croyiez ou non aux choses de l'au-delà, vous pouvez être certaine que votre vie va changer.

Mon avis :

L’année dernière, je me suis découverte une passion pour cette auteur. N’ayant jamais été déçue du rendu final, je réitère avec un livre de conte de fée… ou plutôt d’Elfe.

Parlons couverture :

Je la trouve si girly et douce, elle m’a tout de suite donné envie, avant même d’avoir lu sa synopsis.  L’image colle parfaitement à l’histoire, et j’ai pu avoir un petit aperçue de ses sublimes ailes.

Parlons contenu :

La vie de Madeleine n’est pas si rose. Son mari l’a quitté pour une autre, son fils est renfermé et ne sourit plus, et les élèves de  son collège ne se passionnent plus pour les romans du CDI, excepté pour les histoires gores de vampires et autres personnages ténébreux.
Alors quand tout disparait chez elle, et réapparait à un autre endroit, elle pense à la folie et panique.
Mais voilà, tout mystère à son explication, et lorsque son voisin du dessous lui signifie qu’il a perdu son Elfe domestique, les réponses à ses disparitions semblent s’éclaircirent… Mais peut-on vraiment croire à une Elfe lorsqu’on est une adulte ?

Encore une fois, je suis transportée dans le monde de MAM, cette romancière touche à tout, qui jongle avec les émotions de ses personnages, mêlant l’humour et la réalité parfois difficile.
Cette fois-ci, elle met en scène une jeune mère un peu perdue, qui doit gérer sa vie, son fils et ses déboires sentimentaux sans faillir. Rajouté à cela, un boulot compliqué, et une famille dénigrante, qui ne l’aide pas à avancer.
Heureusement pour elle, et son fils, Timothée fait son apparition, et va changer leur vie. Timothée est un Elfe. Un peu sournois, excentrique et qui râle tout le temps. Un petit être ailé qui mesure 20 centimètres.

Je l’ai trouvé adorable. Ses ailes sont la partie de son corps qu’il m’aurait plus de toucher tant elles sont décrites avec admiration par son entourage. Leur fragilité, leur transparence, leur légèreté…  Un hommage à la beauté irréelle.
La personnalité de ce petit personnage est attachante. J’ai apprécié l’idée qu’au fils des jours, Timothée grandissent et prennent une certaine maturité. J’ai souris de son excentricité, de ses petits caprices. Et j’ai été touché par son envie de venir en aide à Madeleine et son fils, même si son précédent propriétaire s’évertuait à dire qu’il n’avait pas de cœur, j’ai ressenti beaucoup d’amour dans ses gestes et son attitude protectrice vis-à-vis de cette famille déchirée.

C’est un roman qui contient peu de pages, et j’aurais peut-être aimé en lire d’avantage, histoire de rester dans cette ambiance féérique.
Vu la fin de l’histoire, j’aurais aimé pouvoir lire une suite… Mais je n’en ai pas trouvé. Peut-être faut-il laissé Timothée observer d’autres familles qui auront besoin de lui, et qui c’est… ce sera peut-être vous...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire