dimanche 9 juin 2013

La Vie d'une autre

De Frédérique Deghelt :

Quatrième de couverture :

Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre pour le beau Pablo, nuit d'amour et le lendemain...
Elle se réveille à ses côtés, douze ans plus tard, mariée, mère de trois enfants, sans un seul souvenir de ces années écoulées. Comment faire pour donner la change à son entourage ?
Et comment retrouver sa propre vie ?
C'est avec un énergie virevoltante et un optimisme rafraîchissant que Frédérique Deghelt a écrit ce roman sur l'amour et le temps qui passe, sur les rêves de jeunes filles confrontés au quotidien et à la force des choix qui déterminent l'existence.

Mon avis :

Cela faisait un certain temps que je désirais lire ce roman. Je l’avais découvert, l’année dernière, par le biais d’une critique sur un blog dont je ne me souviens plus du nom. Et la chronique élogieuse m’avait totalement conquise.
Je remercie XL, de me l’avoir offert, à l'occasion de mon anniversaire. J’ai pu, grâce à elle assouvir ma curiosité à l’égard  de ce roman.

Parlons couverture :

Je la trouve très adapté à l’œuvre. Cette femme représente bien l’héroïne, tourmentée par sa nouvelle existence. Ses doutes et son air interrogateur sont la parfaite reproduction de l’image que je me suis faite d’elle.

Parlons couverture :

Que ressentiriez-vous si du jour au lendemain vous ne vous souveniez plus de rien ? Qu’un pan de votre passé était jeté à la poubelle ? un soir, vous vous couchez, jeune femme de 25 ans, célibataire et dynamique, et vous vous réveilliez mère de deux enfants, mariée et approchant de la quarantaine ?
Douze ans se sont écoulés, mais vous n’en avez aucun souvenir…
Ne seriez-vous pas totalement déboussolée ? Ne paniqueriez-vous pas ? Peut-être pensez-vous que cela ne se pourrait pas ? Et pourtant… Marie s’endort dans les bras d’un homme qu’elle vient de rencontrer, et se réveille avec ce même homme le lendemain… mais douze ans sépare ses deux faits.

Dès lors, sa vie ne sera plus jamais la même. Mais alors qu’elle se pose de nombreuses questions, deux enfants lui sautent dans les bras, ses enfants, sa progéniture, deux petits bouts qui sont sorties de son ventre et dont-elle ne se souvient plus.
Comment faire pour se réapproprier cette vie ? Quel chamboulement a-t-elle traversé ? Quel comportement doit-elle avoir face à son mari ? Et pourquoi a-t-elle effacé douze ans de bonheur d’un claquement  de doigt ?

Vous ai-je donné envie ?

Dit comme ça, cette histoire ne peut-être qu’intéressante, non ?  On a envie de le prendre et de le dévorer ? Vous ne pourriez y résister ?
C’est ce que je me disais avant lecture, mais… alors qu’il aurait pu m’embarquer  totalement, j’ai dû faire face à une lenteur assez exaspérante et je suis un peu déçue…
L’histoire en elle-même, est vraiment sympathique. Voir évoluer Marie dans les méandres de sa mémoire, essayer de rattraper certains bride de son passé, chercher des souvenirs qui n’ont plus aucun sens pour elle, et la voir se débattre avec son entourage pour leur caché la vérité, m’a pas mal charmées.
Les personnages sont tous très attachant, et le couple fusionnel entre Marie et Pablo m’a fait fondre. J’ai particulièrement aimé Pablo, un homme passionné, aimant, curieux et… faible également… Son physique est tout aussi… croustillant ! Rien que pour lui, je vous conseille de le lire.

Mais revenons à ma problématique. La lenteur.

Tout au long du livre, nous faisons face aux interrogations de l’héroïne. Et alors que dans un premier temps je comprenais parfaitement son besoin d’en savoir plus, j’ai eu l’impression que la dynamique du roman était s’essoufflait. Seule les derniers chapitres donnent un regain plus énergique à l’histoire, les révélations sont pertinentes, et l’évolution du couple prend de l’ampleur.

Pour conclure,
C’est un roman qui pourra plaire, je n’en doute pas. Mais je ne le trouve pas si aboutit que ça. J’aurais aimé plus, ou moins par certains côtés. Mais mon attachement certain pour les différents personnages ne peut-être oublié. J’ai aimé la façon dont ils ont été abordés. Leurs évolutions, leurs réactions, et leurs joies de vivre m’ont totalement touchée, et c’est l’un des points positifs à l’histoire.

Quant à la trame en elle-même je l’ai trouvé très judicieuse. J’ai apprécié l’idée principale de l’auteur. Une perte de mémoire et ses conséquences… Dommage que je sois un peu passé à côté. 

4 commentaires:

  1. Oui dommage qu'il ne t'ai pas plu davantage.
    je passe mon tour pour celui-ci...

    RépondreSupprimer
  2. En lisant ta chronique, je me dis que c'est une histoire qui pourrait nous arriver à toutes : se lever un matin en se demandant où est passée sa vie.. C'est plutôt troublant..

    RépondreSupprimer