mardi 30 juillet 2013

Nord et Sud

D’Elizabeth Gaskell :

Quatrième de couverture :

C'est le choc de deux Angleterre que le roman nous invite à découvrir : le Sud, paisible, rural et conservateur, et le Nord, industriel, énergique et âpre. Entre les deux, la figure de l'héroïne, la jeune et belle Margaret Hale. Après un long séjour à Londres chez sa tante, elle regagne le presbytère familial dans un village du sud de l'Angleterre. Peu après son retour, son père renonce à l'Eglise et déracine sa famille pour s'installer dans une ville du Nord. Margaret va devoir s'adapter à une nouvelle vie en découvrant le monde industriel avec ses grèves, sa brutalité et sa cruauté. Sa conscience sociale s'éveille à travers les liens qu'elle tisse avec certains ouvriers des filatures locales, et les rapports difficiles qui l'opposent à leur patron, John Thornton.

Mon avis :

Je remercie, tout d’abord Floly, de me l’avoir offert à l’occasion du swap Jane Austen. Vu mon amour pour la période Victorienne, elle ne pouvait que me faire plaisir.

Parlons couverture :

Assez sobre, les maisons d’éditions, choisissent, pour la plus part, de surfer sur la vague peinture réaliste de la même époque. J’aime assez…

Parlons contenu :

Habituée à lire les romans de Jane Austen, j’ai eu un peu de mal, dans les premières pages, à me faire à la plume d’Elizabeth Gaskell. Il m’aura fallu faire une petite pause, pour le reprendre avec plus d’engouement, sachant combien les lecteurs l’apprécient. Je n’allais pas me laisser avoir face à mes petits préjugés, et j’aimais déjà certains personnages du roman, alors…

Je m’en serais mordu les doigts.

Ce roman n’est pas un coup de cœur, loin de là, et à ma décharge, je dirais que l’héroïne, Margaret m’a pas mal agacée. MAIS, parce qu’il y a un « mais ». L’atmosphère du roman est une petite merveille, les descriptions des lieux, personnages et émotions sont tout simplement parfaites.
Certains côté de ce roman, la grève des ouvriers en autre, la pénibilité du travail et les conditions de vie précaire des hommes, m’ont  faite penser à Germinal d’Emile Zola.

J’ai également beaucoup aimé John Thornton, patron égocentrique, qui se débat avec ses créanciers, pour faire survivre son usine et sa famille. Une ressemblance flagrante avec un certain Lord Darcy, personnage emblématique d’Orgueil et Préjugés. Son côté taciturne ; homme de poigne, et charismatique, m’a carrément  fait chavirer, (j’ai un petit côté midinette, lorsqu’il s’agit de ce genre de personnage diablement masculin).

Margaret, qu’en a elle, veut se faire passer pour une femme de caractère, et alors que j’aurais dû être admirative de cette bravoure farouche (surtout lorsque l’on dépeint la condition de la femme à cette époque), je n’ai eu que ressentiment à son égard. Elle en fait trop ! (Ou pas assez).
Je n’aime pas la façon dont elle joue avec les sentiments de son entourage. Que ce soit Thornton face à la déclaration de son amour pour elle, ou son égoïsme vis-à-vis de la famille de Betty…
Tout me semble rapporter à elle, et c’était pour le moins fatiguant.

Bien sûr, certains faits dans sa vie, sont difficilement acceptables, pour n’importe qui, mais outre ses moments « déchirants », Margaret est indifférente aux sentiments des autres et ne voit pas plus loin que le bout de son nez. (Ce qui est forcément sympathique pour un homme comme John Thornton, ne l’ai pas pour cette demoiselle…)


Malgré cela, j’ai apprécié ma lecture de ce roman, et j’ai hâte de pouvoir découvrir l’adaptation cinématographique réalisé par la BBC (il faut que je vérifie mes dires)…


Lecture commune, proposé par Vashta Nerada
Participants : Vahsta Nerada ; (Reveline) ; Litté13 ; Bouquinette ; Bea285 ; Katia ; Minidou ; Wolfsrain ; 
eliot

6 commentaires:

  1. Ce classique me fait de l'oeil depuis un certain temps, et tu me donnes encore plus envie de le découvrir, merci :D

    RépondreSupprimer
  2. Il faut que je le lise… ajouté dans ma wish-list depuis un moment.
    J'espère que tu apprécieras l'adaptation dont tu as mis le trailer. Ce n'est pas celle-là que j'ai vu mais une plus ancienne (par contre incapable de t'en dire plus, désolée).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne savais pas qu'il y en avait une plus ancienne. Je vais mener l'enquête =)
      je l'avais depuis un petit moment dans ma pal, mais je n'avais pas trouvé le temps de le lire... on verra si l’adaptation me transmet les mêmes sensations ^^

      Supprimer
  3. Bonjours,
    Pour ma part, j'ai trouvé le style d'écriture de l'auteur assez proche de celui de Jane Austen. Abordable tout du moins, plus que celui de Charlotte Brönte. J'ai comme toi aimer le style et l'ambiance du livre. ^^ Pour ma part, j'ai aussi adoré Mr Thornton, il réveille la jeune fille en fleur qui est en moi. J'ai bien aimé Margaret et je ne l'ai pas trouvé si indifférente, mais ce n'est que mon ressentie.

    Merci pour cette LC. Désolé du retard. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas grave, désolée pour la réponse, ton commentaire ne s'était pas actualisé.

      Supprimer