dimanche 22 décembre 2013

Les ailes brisées

De Marie Liondor :

Quatrième de couverture :

« Il leva le bras et un silence soudain s'abattit sur eux,le vent cessa de souffler, les feuilles s'immobilisèrent et tout se figea dans une effrayante inertie. »

Qui donc est Robyn ?
D'où viennent ses dons exceptionnels ?

Ce sont les questions que se pose Manon en croisant la route de cet être angélique aux étranges yeux émeraude.
Mais lorsque la réponse lui apparaît, à la suite d'un terrible accident de la route, elle apprend que leur histoire a véritablement commencé il y a plus de deux siècles...

Parlons de l'auteur :

Marie Liondor est auteur de romance fantastique et paranormale.
En 2011, elle a obtenu le premier prix au concours de roman policier aux Éditions La Plume de l'Argilète. Mère de cinq enfants, elle vit au Canada depuis 2003.

Entre parenthèse :

Je remercie l’auteur, Marie Liondor, ainsi que Les éditions Calepin, pour leurs confiances. Merci également, aux organisatrices de l’opération coups de cœur 2014, pour tout le travail apporté dans la distribution des ouvrages mises à notre disposions, ainsi que leur temps et leurs gentillesses à notre égard.

Mon avis :

Si ma mémoire est exacte, il me faudrait vérifier, j’avais sélectionné ce roman pour la catégorie lecture générale. Mais déjà je m’étais faite la réflexion qu’il ne me semblait pas approprié à ce genre littéraire. Classé comme étant un style contemporain, j’ai eu plus l’impression de lire un bit-lit ou fantastique.
Mais tout cela n’est que détaille et voici ma critique.

Parlons couverture :

J’ai participé, l’année dernière, au coup de cœur 2013, et j’avais eu l’occasion de lire un livre avec une couverture similaire. Et malheureusement pour moi, je n’avais pas du tout accroché avec celui-ci. Je ne reviendrais pas dessus, tout cela pour dire que j’appréhendais un peu face au contenu et contenant de l’histoire. Mais à part mon petit apriori, je la trouve très sympathique. Le format est également très agréable à tenir.

Parlons contenu :

L’histoire est assez simple, sans toutefois flirter avec la facilité. Une love story au multiples embûchent, un homme présomptueux, sûr de lui, et versatile, qui semble la connaitre, ou la reconnaître. Qui est-il ? Quel est tout ce mystère autour de lui ? Quelles sont ces femmes aguicheuses et provocantes qui s’immiscent dans sa vie ?
Manon ne comprend pas cette emprise qu’il a sur elle, elle si indépendante et incapable de se fixer. Sera-t-elle voir derrière les apparences, voir l’évidence ?

Sans être une lecture transcendante, j’ai passé un bon moment en compagnie de ces deux âmes sœurs. Le roman est divisé en trois parties, dont l’un, retrace l’amour épistolaire et tragique de Robyn et Opaline. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ces moments où nous naviguons dans le temps  pour observer un amour voué à l’échec.
Outre ces instants, j’ai eu un peu de mal à m’attacher aux personnages. Et là, ce n’est que mon sentiment personnel. Ma lecture s’est faite rapidement, et on ne peut pas dire que ce fut un calvaire. J’ai trouvé ce roman divertissant, mais j’aurais peut-être aimé plus de profondeur à certains passages… le passé des deux amoureux apportent un nouveau souffle à un début d’histoire pas si captivante. Le caractère lunatique de Robyn ne m’aurait-il pas un peu agacé ? Manon n’était-elle pas trop… insouciante ? J’ai du mal à dire et a trouver ce qui n’allait pas et ne m’a pas accrocher.  
Même la fin me laisse un peu sur ma faim. J’aurais aimé plus d’embûches (il faut reconnaître qu’il y en avait déjà beaucoup mais…), une fin moins… « Belle », Peut-être même, finir sur cette église… (Attention spoiler : Le côté d’ailleurs, mon mec se sacrifie mais tant pis je continue ma vie et je vais de nouveau à la messe dans les minutes qui suivent, m’a un peu refroidit…).


Une lecture en demi-teinte donc…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire