lundi 21 juillet 2014

Nouvelles d'un Myrien

tome 1 & 2
De Sandra Moyon :

Quatrième de couverture :

« La vie n'est qu'injustice. Je me suis longuement interrogé sur les raisons qui faisaient que nous ne partions pas tous, dès notre venue au monde, avec les mêmes chances ainsi que les mêmes opportunités. Qu'est-ce qui fait que, parce que nous naissons différents des plus forts, nous nous retrouvons condamnés aux pires desseins ? Pour ma part, je suis myrien et depuis le commencement de ma pénible vie, j'ai été enchaîné à une voie que je n'ai pas choisie.

Les sorciers ont-ils déjà pensé qu'aucun myrien n'avait souhaité naître myrien ? La scélératesse du monde me révolte et m'accable un peu plus chaque année qui passe. On m'a appris, alors que tout m'était encore inconnu, que je n'avais pas  le choix, que mon destin était tracé de bout en bout et que je devais me contenter de l'accomplir, sans discuter. J'aimerais que le Destin puisse être de chair et de sang, ainsi j'irais à sa rencontre et je lui demanderais pourquoi il se complaît à se jouer de nous... » Luhan.

Parlons de l'auteur :

Sandra est née le 10 février 1987, à Nantes. Sa passion pour l’écriture débute à la lecture des aventures d’un jeune sorcier bien connu de tous. Parallèlement à ses études en psychologie, elle se lance dans l’écriture d’un premier roman fantastique sur lequel elle passera 5 ans. Il sera publié dans une petite maison d’édition qui fermera ses portes en 2012, renvoyant ce premier tome d’une trilogie au placard pour quelques temps. Mais en Mars 2013, la saga « Nouvelles d’un Myrien » acquiert une nouvelle vie grâce à sa sortie au sein du catalogue des Éditions Valentina (collection Fantasy).

Entre parenthèse :

Je remercie l’auteur, Sandra Moyon, ainsi que Les éditions Valentina, pour leurs confiances. Merci également, aux organisatrices de l’opération coups de cœur 2014, pour tout le travail apporté dans la distribution des ouvrages mises à notre disposions, ainsi que leur temps et leurs gentillesses à notre égard.

Mon avis :

Sélectionné dans le cadre du concours Coup de cœur 2014, dans la  catégorie imaginaire, j’avais très envie de découvrir cette saga fantasy. Appréciant l’univers des Elfes et des Sorciers, je plaçais d’entrer, la barre assez haute.

Parlons couverture :

J’apprécie particulièrement ce genre d’illustration. Assez sombre, promesse de péripéties accrocheuses, j’ai souvent pensé que les couvertures des éditions Valentina étaient esthétiquement très agréables à regarder.

Parlons contenu :

Luthan est un Myrien. Asservit depuis la grande guerre entre les sorciers et sa  race, son peuple est depuis tenu en esclavage. Affaiblit, battue, affamé, injustement traité comme des bêtes, la soif de révolte c’est tari et l’espoir de liberté ne fait plus battre les cœurs. Pourtant, Luthan rêve de cette indépendance. Ne plus rien devoir à personne, ne plus accéder au moindre désire de ses maîtres, pouvoir retrouver ses pouvoirs bridés à la naissance.
Mais Luthan, malgré sa condition d’esclave, est loin des brimades que subit son peuple. Il a une particularité qui le rend différent des autres. Ses yeux rouges.
Dès son plus jeune âge, Luthan, confié à une famille puissante, est instruit pour servir l’héritier de la demeure. Entre eux, une amitié naissante se créée et parce que cette amitié n’a pas lieu d’être entre un Myrien et un sorcier, le chamboulement que va rencontrer Luthan dans sa vie va se révélé bien difficile.

Ma lecture fut rapide et sans le moindre répit, tant j’ai apprécié le moment. L’auteur construit son histoire avec sagesse et rythme. Je n’ai pas eu un instant d’essoufflement ou d’ennuie en compagnie de Luthan. Un jeune adolescent très attachant qui nous dévoile sans restriction sa condition d’esclave.

Très vite, je me suis sentie proche de ce personnage. Et mon envie de le voir évoluer, grandir et prendre de l’assurance est révélatrice de mon engouement pour cette saga. Luthan est un enfant attachant, volontaire et dévoué corps et âme à son jeune maître. Orphelin, son attachement pour Lucille est touchante, et les rares moments de bonheur qu’il partage avec elle son emprunt de douceur.
Concernant la  relation qu’il entretient avec son maître, je suis assez partagée. Je ne sais encore qui est vraiment ce jeune homme, à la fois caractériel et cruel pour ressembler à son père, et qui pourtant semble vouer une amitié sincère pour son esclave.

Je ne voudrais pas trop dévoiler l’intrigue, alors je m’arrêterais là. Cependant, pour ceux qui sont encore à convaincre, sachez que ce roman mérite que l’on s’y attarde. L’émotion qu’il nous procure et les sujets traités nous marquent et nous prennent aux  tripes. Sandra Moyon à construit un univers qui fonctionne et qui mérite d’être connu.

J’attends avec impatience la suite de cette histoire pour connaitre le devenir précaire de tous ses personnages.


~~~
tome 3 :
Quatrième de couverture :

J’étais loin. Loin de ma vie, de ma famille, de mon chez-moi, de mes croyances et certitudes. Mon existence s’était continuellement résumée à une unique condition : la servitude, et cet état de fait était inscrit dans mon corps, mon esprit ainsi que mon histoire. Une part de moi avait toujours renié tout ce qui m’a défini, hier comme aujourd’hui, mais on ne peut combattre ce que d’autres ont incrusté dans la chair et dans l’âme de leurs victimes. Pourtant, le cours des évènements m’avait récemment appris que rien n’était définitivement figé. J’en étais arrivé au point où tout me semblait possible et inatteignable à la fois. La contradiction était telle, que je ne savais plus quel comportement adopter, ni même comment penser. La seule chose que je savais, c’était que, désormais, plus rien ne serait comme avant… Luhan

Mon avis :

Ayant dévoré le premier tome (ainsi que le second qui formait un seul et même volume), je ne pouvais que continuer cette superbe saga.
Bien que ce dernier n'a pas remporté le concours (pour plus d'explication, je vous invite à lire ma chronique juste au dessus), je ne pouvais laisser tomber Luhan et ses compagnons là où je les avais laissé. 

Parlons couverture :

Je la trouve bien plus sympathique que la précédente. J'aime beaucoup les yeux rouges qui percent dans ce noir, ça donne envie de connaitre l’histoire de ce Myrien... De révéler ses secrets...

Parlons contenu :

J'ai tout de suite aimé replonger dans les aventures de Luhan, les réponses à certaines de mes questions m'ont été apporté, mais alors que certains mystères étaient dévoilés, d'autre s'ajoutaient à la longue liste de mes interrogations.
Et c'est bien là l'une des forces de ce livre. Savoir nous tenir en haleine, en exploitant, dans les moindres recoins, cet univers Fantasy, à la fois concret et irréel...

Dans ce tome, notre héro doit faire face à plusieurs difficultés. Outre panser ses blessures face à la séparation tragique qu'il vient de subir avec sa "famille", Luhan doit apprendre à servir à la cours du roi. 
Ballotté entre sa promesse de servir et protégé son maître ; surveillé par le tuteur de celui-ci, Lord Rowner, un homme manipulateur, calculateur et dangereux ; et amoureux de la belle Lynn, Luhan va s'épanouir dans cette nouvelle vie. Il devient plus sure de lui, plus adulte moins rebelle et bagarreur...

J'ai vraiment adoré ce nouveau tome, qui se lit bien trop vite à mon goût.

On ressent les premiers élans de révolte, bien que Luhan reste encore et toujours un domestique au plus profond de son être.
Servir son maître est un besoin plutôt qu'un devoir et les rapports entre les deux jeunes hommes et de plus en plus difficile. Son maître descendant légitime du roi régnant, et Luhan petit domestique qui touche enfin à la magie...

La magie... une part importante dans ce roman. Un manque comblé par cette lecture et qui me ravit. 
Quel plaisir de voir Luhan travailler cette nouvelle tâche. Bien que l'enseignant soit Lord Rowner, j'aime savoir que le Myrien apprend à se défendre, à devenir Grand ! 
Un savoir qu'il appréciera sans doute dans le prochaine tome, qui nous réserve de belles actions ! 

Car la fin nous plonge dans l’incertitude, dans l'envie de connaitre la suite de leurs aventures. Quelle belle saga ! 

6 commentaires:

  1. Ton avis me tente beaucoup ! J'avoue que les couvertures de chez Valentina sont vraiment très belles et cette histoire semble prometteuse =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vraiment une saga qui mérite que l'on s'y attarde ^^

      Supprimer
  2. C'est un de mes gros coups de coeur alors je suis contente que tu l'aies apprécié aussi :D

    RépondreSupprimer