mercredi 14 mai 2014

Le treizième conte

De Diane Setterfield :

Quatrième de couverture :

Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l'écart du monde, s'est inventé plusieurs vies à travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres et toutes sorties de son imagination. Aujourd'hui, âgée et malade, elle souhaite enfin lever le voile sur l'extraordinaire existence qui fut la sienne. Sa lettre à Margaret Lea est une injonction : elle l'invite à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets. Margaret succombe à la séduction de Vida mais, en tant que biographe, elle doit traiter des faits, non de l'imaginaire. Et elle ne croit pas au récit de Vida. Dès lors, les deux femmes vont confronter les fantômes qui hantent leur histoire pour enfin cerner leur propre vérité...

Mon avis :

Lu dans le cadre du challenge Livra'deux pour pal'Addict, j'avais pour binôme Stellade qui s'est horrifiée de savoir que je n'avais pas encore lu ce roman, alors qu'elle l'avait dévoré et adoré. J'avoue, j'avais très envie de le lire depuis longtemps, mais, par manque de temps, d'envie, et finalement d'oublie, il prenait la poussière au fond de mon étagère...

C'est donc, avec une certaine logique, et une pointe de curiosité, que mon choix porta sur ce livre.

Parlons couverture :

Le côté "rétro" de cette image retrace assez l'ambiance de l'histoire. Bien que je préférais l'édition précédente, celle-ci est tout de même représentative de ce passé décortiqué...

Parlons contenu :

J'ai un peu de mal à résumer l'ensemble de ce gros pavé. Bien que mon envie de dévorer ces pages étaient évidente, j'ai eu quelques difficultés à rentrer dans l'histoire. Je ne sais encore si j'ai pris plaisir dans cette lecture, et pour cause, je n'ai pas réussi à m'impliquer, alors que j'aime m'imprégner des personnages et de leurs vécus...

Je ne dis pas que cette histoire ne m'a pas laissé quelques frissons. Mais bien trop souvent à mon goût, j'ai pensé que les longueurs m'empoisonnaient et m'empêchaient d'être en osmose avec les protagonistes. 
L'auteur choisi (à juste titre), de nous construire un ensemble de détails et une atmosphère sombre et mystérieuse, qui aurait pu me ravir. Malheureusement, c'est sans doute ce qui m'a un peu refréné. Je suis une adepte de longue description, mais j'ai eu du mal, cette fois-ci à m'en imprégner. Ce moment qui devait être envoûtant, et prometteur, m'a donc déçu. Peut-être en espérais-je trop, surtout qu'il faut bien le souligner, l'auteur écrit avec un réel talent. De ce côté là, je ne peux rien lui reprocher, son style est très agréable à lire et c'est certainement ce qui a sauvé ce moment.

J'ai, pour dire la vérité, peu accroché avec les personnages des jumelles. Un point délicat vu que nous en parlons dans les trois quart du roman. Je n'ai pas été touché par elles, je n'ai pas eu l'envie de les connaitre plus, et même cette vieille dame et tout ses mystères (l'une des jumelles), ne m'a pas plus attiré que ça. 
J'ai apprécié les déboires de leur mère (et du frère) totalement fous, qui méritaient sans doute un peu plus de place dans ce livre, et j'ai beaucoup aimé le personnage de Margaret, qui là aussi, aurait mérité beaucoup plus que d'être la plume qui relate les faits... 

Cependant, tout n'est pas noir, et les deux cent dernières pages étaient vraiment accrocheuses. J'ai aimé les différentes révélations, celles dont je m'étais doutée, et celles qui m'ont totalement déroutées. 
Le roman prend de l'ampleur peu à peu, et je suis tout de même satisfaite d'avoir pu le lire. Ce n'est pas un coup de cœur, mais pour beaucoup ce fut une révélation, ne prenez donc pas ma critique comme référence, je suis juste (peut-être) trop pointilleuse avec mes désirs...

Merci Stellade, de m'avoir incité à lire ce roman, il serait resté encore longtemps dans ma bibliothèque et il méritait tout de même d'être à l'honneur pour un temps.

6 commentaires:

  1. coucou
    je me rappelle avoir bien aimé ce livre malgré les longueurs et l'atmosphère sombre. ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu peur au début de ton billet mais ta conclusion me rassure : tu ne regrettes pas cette découverte!
    Je comprends que nos sensibilités puissent différer.
    C'est un très bel article et j'ai pris plaisir à le lire.
    Merci à toi pour avoir accepté de faire cette saison 9 avec moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie de l'avoir sélectionné dans ma pal :) j'ai pu enfin le lire comme ça. Merci aussi pour ton compliment sur ce billet. :D
      Bonne lecture pour le livre que je t'ai choisi ;)

      Supprimer
  3. Cela avait été un coup de coeur pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai beaucoup aimé le style mais un peu moins certaines longueurs...

      Supprimer