dimanche 6 juillet 2014

Cocaïne Girl

D’Angie Romain :

Quatrième de couverture :

Que faire quand la vie nous impose une épreuve insurmontable? Ambre, elle, a choisi de se venger sur l'humanité tout entière et d'exploiter la matière humaine au grè de ses envies. Manipulatrice, détestable à souhait, jamais elle n'aurait pu imaginer que sa rencontre avec Renaud, jeune homme blond au minois d'ange, avait le pouvoir de briser le masque qu'elle porte depuis longtemps...

Parlons de l'auteur :

Caennaise d’adoption, étudiante en Master Edition et Mémoire des Textes, c’est à vingt ans que je me décide à sortir mon premier roman, enfermé depuis quelques années dans un tiroir. Amoureuse de culture, et surtout de musique, j’y livre mon univers avec passion. D’abord nouvelliste, puis poète, c’est finalement grâce à la fiction que je développe ma plume acerbe et sans concession, cherchant à épurer toujours plus ma prose.

Entre parenthèse :

Je remercie l’auteur, Angie Romain, ainsi que Les éditions Baudelaire, pour leurs confiances. Merci également, aux organisatrices de l’opération coups de cœur 2014, pour tout le travail apporté dans la distribution des ouvrages mises à notre disposions, ainsi que leur temps et leurs gentillesses à notre égard.

Mon avis :

Parlons couverture :

Vu que l’héroïne de ce roman, passe sa vie à fumer, je trouve qu’elle est assez représentative. Voir même accrocheuse…

Parlons contenu :

Je vous préviens, je ne vais pas être tendre.

Bien que j’avais très envie de lire ce livre, ce fut une déception d’un bout à l’autre du roman. Il y a des histoires qui nous percutent, qui nous chamboulent et que nous sommes heureux d’avoir découvert… et parfois nous nous demandons encore, après lecture, le pourquoi de ce temps perdu.

Je n’ai pas trouvé ce moment fabuleux. Je n’ai pas été touché par le personnage principal. Je n’ai pas été prise aux tripes, bouleversée où convaincue.
Ambre est vraiment antipathique. Et même si l’auteur essaye vainement de nous convaincre d’un comportement dû à une tragédie, je n’ai pas aimé son comportement, ses mots, et son style de vie. Elle parle à son amie, comme à un chien ; elle piétine les hommes qui voudraient s’attacher un peu à elle ; elle est narcissique, irrespectueuse, j’en passe et des meilleurs…
Je n’ai pas du tout aimé ce personnage. Dommage, dans ce roman, on ne parle que d’elle…

Il faut le reconnaître, j’ai du mal à vous donner un avis constructif, tant je n’ai rien à en dire. Ça devient compliquer, et… j’ai beau chercher, je ne trouve pas le petite point positif qui aurait pu vous attirer malgré ma critique (Chose que je m’évertue à faire malgré mes sentiments. Après tout, nous n’avons pas les mêmes critères de lecture).


C’est le plus court billet jamais posté sur ce blog… Mais à ma décharge, il n’y avait pas beaucoup de pages à lire…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire