samedi 12 juillet 2014

Perception


tome 1 : Esprits Infinis
D'Adeline Dias :

Quatrième de couverture :

Et si certains d’entre nous étaient dotés de capacités psychiques hors normes ? Votre facteur pourrait lire dans votre esprit, votre collègue de travail ressentir vos émotions…
Mais vous ne pourriez pas le savoir, les Psis gardent bien leur secret.
Lorsque Lou rencontre Antoine, elle sent en lui une dangerosité, un mystère qui l’attirent et l’effraient tout à la fois.
Elle ne le sait pas encore, mais il va l’entrainer dans son monde. Celui des Psis.
« Adeline Dias a une vraie plume, son style impeccable ainsi que sa maîtrise du récit font de Perception un petit bijou du genre. » – Cassandra O’Donnell

Parlons de l’auteur :

Née en 1989 en région parisienne, c’est au lycée qu'Adeline Dias a commencé à écrire. Passionnée de lecture depuis toute petite, elle passait naturellement de l'autre côté de la plume.
C’est grâce à son blog sur lequel elle publie ses textes qu'elle est contactée par Ravet-Anceau. C'est cette maison d'édition qui publiera son premier livre en mai 2010 : Une héritière à Valenciennes.
Son diplôme d'infirmière obtenu, elle vint s'installer dans le Nord de la France.
En Septembre 2012, en parallèle de son activité professionnelle, elle publie son deuxième Roman, En Rage de Toi, aux Editions Valentina. Un an après, en septembre 2013, elle se lance dans la romance paranormale avec Perception, toujours aux Editions Valentina.

Entre Parenthèse :

Je remercie l’auteur, Adeline Dias, ainsi que Les éditions Valentina, pour leurs confiances. Merci également, aux organisatrices de l’opération coups de cœur 2014, pour tout le travail apporté dans la distribution des ouvrages mises à notre disposions, ainsi que leur temps et leurs gentillesses à notre égard.

Mon avis :

Parlons Couverutre :

J’aime beaucoup les couvertures de cette maison d’édition. Et celle-ci est plutôt agréable et efficace, bien qu’elle ne soit pas trop à mon goût.

Parlons contenu :

Je ne vais pas vous mentir, je n’ai pas du tout accroché.

Bien que le style de l’auteur est assez agréable, je n’ai pas du  tout accroché aux personnage d’Antoine et Lou.
Dès le départ, c’est mal partie.
Lou m’a profondément agacé. Son indécision face à l’homme qui la  traite quand même de « p*te » m’a pas mal horripilé. J’ai peut-être un problème, et je ne suis peut-être pas à la « page », mais je ne comprends pas qu’on puisse avoir cette attitude, tout ça parce qu’un homme vous attire sexuellement parlant.
Antoine à l’air de lui vouer une haine sans nom, (expliqué au fils des pages, et qui peut sembler justifié) et par vengeance, il va la dragué ouvertement, la rabaisser plus bas que terre, la licencier, bref… un mec antipathique et énervant. Et elle, bien qu’elle lui en veuille, se laisse manipulé et aguiché dès qu’il lui fait les yeux doux.
Hop ! On oublie que tu m’as traité de salope et j’écarte les cuisses…  (Pour faire cru).
Pas terrible.

Du coup, je suis passée à côté de toute l’histoire qui pourtant aurait mérité que je m’attarde. Car, je vous l’ai dit, le style de l’auteur est très agréable, et l’intrigue est plutôt intéressante.
J’aurais aimé pouvoir m’impliquer dans cette guerre mentale, j’aurais aimé pouvoir éprouver plus de sympathie pour tous les autres membres de ce clan recomposé. Les différentes péripéties, les pouvoirs des Psi et des Esprits Infinis, tout cela méritaient que je m’y attarde, que j’éprouve de l’excitation dans ma lecture. Je suis déçue de n’avoir pas réussi à passer outre ce couple exaspérant.


Ce n’est bien sûr que mon avis, et je vous conseille de vous faire votre propre idée sur ce roman. 

1 commentaire:

  1. Roh ben zut alors !!! J'ai beaucoup aimé, et on se rejoint quand même sur le style de l'auteure :-)

    RépondreSupprimer