samedi 7 février 2015

Cinquante nuances de Grey


Saga : Cinquante nuances de Grey
tome 1
Auteur : EL James
Editions : JC Lattès
Genre : Contemporain ; Romance
Prix : 8.37
551 pages
Synopsis :
Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.
Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.
Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

Mon avis :

Longtemps j'ai hésité. Bien que l'engouement envers ce bouquin était phénoménale, Best-seller mondial, top du top de bon nombre de femmes qui se sont découvertes émoustillées par le charismatique Grey, je n'avais absolument pas l'envie, pour ma part, de le découvrir.
Je décidais alors de ne plus le prendre en compte, et si d'aventure il croisait ma route, alors peut-être... avec beaucoup de persuasion de la part de son propriétaire, j’accepterai de l'ouvrir... 

Et malheureusement pour moi, comme pour sa future critique, ce fut le cas.

Je ne partais pas optimiste et ravis, je m'attendais à un ramassis d’ânerie, cent pour cent glucosé, et des "C'est moi le maître alors obéis!" à tout va ! 
Parce que oui, élément important à souligner... c'est une histoire d'Aaamouuuuur, qui a pour sujet le sadomasochisme... 

Mouai... rien qui me convaincs vraiment de le lire...

Et voilà que débutait ma torture... Des heures difficiles d’hallucinations, d'incompréhension face à des phrases et des situations si gnan-gnantes qu'elles en sont presque évidentes avant même de les avoirs lus. De révoltes également, parce que je ne comprends pas (et ce n'est que mon avis sur le sujet) qu'on puisse écrit de tels contrat où le ou la soumis doit respecter des postures dégradantes tout en prenant du plaisir... 
Les scènes dites d'amour sont franchement un peu trop détaillées à mon goût, j'avais plus l'impression de lire du porno qu'autre chose, ce qui ne me faisait pas du tout frissonner comme bon nombre de mes semblables féminines. 

Et puis, il y a les personnages... Ils auraient pu être intéressant... mais...

Grey, là encore, de mon avis, n'est pas vraiment obsédant... Ni franchement charismatique. Certes, il a le regard lourd d'un homme qui se sent sur de lui, il pilote des hélicoptères et joue du piano, avec un air de profonde tristesse sur son visage... (oh ! Mais pourquoi ! Pauvre Grey, mon petit chou à la crème, je vais réussir à percer ta carapace !)...
Vraiment, rien n'est passé entre lui et moi, et peut-être que mon ressenti final c'est joué là, à ce moment précis, quand pour la première fois, j'ai croisé son regard (ou lu... peu importe).

Anastasia est également bien trop insipide à mon goût. Elle est comme beaucoup de caractère féminin pour ce genre, timide, gloussante, rougissante et innocente. Un ensemble bien trop fade à mon goût. 
La jeune fille se fait inévitablement manger toute cru par le loup Grey, et sans doute pour son plus grand plaisir, car le moindre attouchement la fait hurler !
Trop ! Je n'en pouvais déjà plus, et je n'avais lu que le quart du roman !

J'ai longtemps espéré pouvoir avoir la force de lâcher ce bouquin, mais mon éternel optimisme me le refusait. J’espérais, encore, être surprise par une fin plus... rocambolesque, voir émoustillante et surprenante...

Mais... sans trop vous en dévoiler... Y a pas grand chose à se mettre sous la dent... Et puis, mon petit cœur révolutionnaire de féministe, se refusait à lire les pages un peu trop SM à mon goût...
Du coup, je n'ai vraiment pas pris mon pied dans cette lecture ! Et c'est bien regrettable, vu toute l’hystérie engendrée à la lecture de ce roman pour les américaines...

En résumé... Si vous aimez les histoires guimauves et un brin sado, lisez-le ! Par contre, si comme moi, vous n'êtes pas une adepte de ce genre de lecture, passez votre chemin, vous ne loupez rien... Ou si il vous tombe dans les mains... Bonne chance...


Ma note : 12/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire