jeudi 20 août 2015

Zouck



Auteur : Pierre Bottero
Editions : Flammarion
Genre : Jeunesse
Prix : 7.50
155 pages
Synopsis :
" La musique était une onde qui me portait. Toujours plus haut. Je me sentais légère, presque éthérée. J'avais la sensation que mes gestes pouvaient s'affiner jusqu'à devenir parfait. " 
Anouck, dite Zouck, a une passion : la danse. Qu'elle partage avec sa meilleure amie : Maiwenn. Jusqu'au jour où elle s'éloigne l'une de l'autre. Zouck, obsédée par l'idée de perdre quelques kilos superflus, se coupe du monde. De son côté, Maiwenn, follement amoureuse, devient de plus en plus distante.





Mon avis :

Pour ceux qui me suivent depuis longtemps déjà, vous connaissez mon amour débordant pour cet auteur. 
Je n'ai de cesse de l'admirer. Dévorant ses œuvres avec avidité, et amour. Je suis souvent conquise avant même le début de ma lecture. Et bien que l'ensemble de son oeuvre soit importante, je m'oblige à freiner mes lectures de peur d'arriver à la fin. 
C'est donc avec parcimonie que j'entame un nouveau roman, me délectant, de chaque page, comme une gourmandise fondrait dans ma bouche.
Et comme toujours, je raye de ma liste un autre de ses romans... Elle s'effrite un peu plus à chaque fois, et viendra le jour où je n'aurais plus rien à lire de lui... Funeste sera ce jour...

Mais pour aujourd'hui, mon excitation est bien présente. Et j'ai enfin assouvie ma curiosité. Zouck me fait de l’œil depuis le premier jour de mon coup de foudre littéraire pour Bottero. Parce que la danse est pour moi, incontournable et libératrice, je ne peux passer à côté d'un sujet comme celui-ci. Le monde des tutus et chaussons m'a toujours fait rêver, et si l'on associe cette passion et la plume de cet auteur, précisément, je ne pouvais que succomber.

Zouck a une passion. La danse. Lorsque la musique l'enveloppe, elle s'envole, aérienne, heureuse et libre comme un oiseau. Zouck respire la danse, comme elle respire la vie. Mais un jour les mots durs, qu'elle surprend, sur son physique loin d'être celui d'une ballerine, la poignarde. La jeune fille n'aspire plus qu'à un régime draconien... qui vont lui faire perdre plus que quelques kilos en trop...

Encore une fois, et comme toujours; Pierre Bottero arrive avec simplicité et efficacité, à nous emporter dans une histoire faite d'innocence, de passion et de fragilité. Le quotidien d'une petite danseuse dévouée à la danse, qui par quelques mots se voit transformée en une anorexique sans vie, qui recherche la perfection.

Un sujet souvent rapporter à la danse ou au mannequina, et qui aurait pu m’agacer. Mais je vous le redis, pas d'entourloupe, pas d’extrême dans les mots ou les situations, juste des émotions ou manque d'émotion d'une jeune fille épanouie qui chavire et s'étiole...  


Ma note : 17/20



6 commentaires:

  1. Un très bon livre ♡ Très touchant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je l'ai trouvé aussi très touchant et accessible.

      Supprimer
  2. Ta chronique est très belle *_* Comme toi, j'adore Bottero et la danse alors il faudra que je lise ce livre... Merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien je suis heureuse de savoir que tu as pu découvrir un autre Bottero :D Et j'espère que tu l'aimeras tout autant que moi.

      Supprimer