samedi 21 janvier 2017

Fils-des-brumes


Saga : Fils-des-brumes
Tome 1 : L'Empire Ultime
Auteur : Brandon Sanderson
Editions : Le livre de poche
Genre : Fantasy
Prix : 9.60
928 pages
Synopsis :
Les brumes règnent sur la nuit,
Le Seigneur Maître sur le monde.
La jeune Vin ne connait de l’Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d’acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de 1000 ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l’allomancie, la précieuse magie des métaux.
Mais Vin n’est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l’Empire, elle est entraînée dans un combat sans merci. Car Kelsier, revenu de l’enfer, nourrit un projet fou : renverser l’Empire.


Mon avis :

Cela fait  déjà un petit moment que cette saga me fait de l’œil. Attirance vite confirmée par les nombreuses critiques élogieuses vues ou entendues par mon entourage.
C'est donc avec une réelle curiosité que j'entrais dans ce nouvel univers bien alléchant.

L'histoire et l'atmosphère de ce premier tome est un plus non négligeable n'ayant encore jamais lu un roman de ce genre. Je voue toujours une admiration à ces auteurs qui fourmillent d'imagination et arrive à nous créer des mondes aussi riches et palpitants. Surtout lorsqu'il s'agit de Fantasy ou de Science Fiction. C'est peut-être pour cela que ces univers m'attirent autant...

Bien que j'attaquais la première partie de la saga avec impatience, j'ai toutefois un petit bémol pour le début de l'histoire.
Mon envie de savoir m'a peut-être un peu trop poussée vers cette micro déception et mon impatience s'est payée dans le manque de dynamique (pour moi) des premiers chapitres. Je n'ai véritablement accroché qu'à partir de la 200ème pages, d'ou ma frustration passagère...

Si je suis juste avec moi-même, je ne peux pas m'arrêter à cette petite remarque tant le reste est excellent.
Les personnages, pour commencer, sont très intéressants. J'aime leurs caractères, bien définit, qui nous les rendent sympathiques, valeureux et pour certains, cruels. Les deux héros de l'histoire (Kelsier et Vin) sont charismatiques et fragiles à la fois. Et j'ai aimé leurs histoires, passé présents, et peut-être à venir.
Leurs pouvoirs si originaux, emprunts de nouveauté, nous laisse apercevoir bon nombres de péripéties dans le prochain tome. Là encore, la jeune Vin, me semble promise à un future épique ! Malgré ses doutes, ses émotions et son passé difficile.

Je crois n'avoir jamais lu une histoire de ce genre si l'on se réfère à de la Fantasy pure. Je ne pense toutefois pas être une lectrice assidue et exclusive à cette catégorie d'où, peut-être, mon manque de connaissance, et ma surprise ravis face à cette oeuvre.
Cependant, je pense que l'intrigue est unique, et bien faite, et qu'elle sait nous allécher, nous appâter et nous faire succomber.

Autre petite remarque, ce premier tome à une fin et j'aime assez cette idée de point final à une aventure. Bien qu'elle débouche sur quelque chose de plus grand encore que cet opus...

Une seule chose à dire dans ces cas là... Vivement la suite !



Ma note : 17/20

~~~ 


Tome 2 : Le Puits de l'Ascension
Prix : 10.60
1070 pages
Synopsis :
Le Seigneur Maître est tombé.
La guerre peut commencer.
En mettant fin au règne brutal et millénaire du tyran, ils ont réalisé l’impossible.
À présent, Vin la gamine des rues devenue Fille-des-Brumes, et Elend Venture le jeune noble idéaliste doivent construire un nouveau gouvernement sur les cendres de l’Empire. Mais trois armées menées par des factions hostiles, dont celle des monstrueux koloss, font le siège de Luthadel. Alors que l’étau se resserre, une légende évoquant le mystérieux Puits de l’Ascension leur offre une lueur d’espoir.
Et si tuer le Seigneur Maître avait été la partie la plus facile ?



Mon avis :

C'est avec une impatience débordante, que je m'embarque vers ce second tome. Bien, qu'aillant du attendre quelques mois pour  pouvoir dévorer la suite.

Je retrouve avec plaisir Vin et sa bande. Suite à la fin prémédité du Seigneur Maître, Elend Venture, le compagnon de notre fille des brumes, est élu roi, succédant au tyran. Mais alors que le royaume cherche la paix, deux armées font marches vers Luthadel, capitale du dominat central... Leur but : trouver l'atium, l'un des métaux rares et précieux servant à l'allomancie.

Comme pour le précédent opus, j'aurais peut-être un léger bémol concernant le rythme des premières pages.
J'ai mis un peu de temps à retrouver l'engouement de l'histoire précédente. Cherchant à comprendre les méandres d'un gouvernement et essayant de me rappeler les personnages secondaires. Bien qu'assez charismatiques, je ne me souvenais plus des pouvoirs de chacun. Mais tout met revenu rapidement, et j'ai pu m'immerger dans l'histoire.

Alors que l'auteur exploitait l'esclavage et la révolution, dans le tome 1, nous assistons, cette fois-ci, à la conquête d'un trône. Une guerre sans merci qui ne nous laisse aucun répit. Car si les premiers chapitres sont plutôt mous, la dynamique s'accélère considérablement au fils de notre lecture. l'avidité m'a prit aux trippes, et ne m'a plus quitté jusqu'à la dernière ligne.

Je crois l'avoir déjà signaler dans ma précédente critique, mais il y a un personnage secondaire qui m'a vraiment intéressé. Ce sentiment n'a eu de cesse de s'étoffer. Sazed, l'un des gardiens des souvenirs (si l'on peut l'appeler ainsi), nous apporte matière à questionnement. La découverte d'un texte, dans les premières pages, déclenche une série d'événements qui nous laisse, à chaque instant, perdu est dévorant de curiosité.
J'aime ce personnage brave et solitaire, qui pour préserver le savoir de ses ancêtres, est prêt au sacrifice de sa vie. C'est l'un des amis courageux et fort qui entoure Vin et Elend, tout au long de cette lecture et j'en ai aimé chacun d'entre eux.

Pour mon plus grand plaisir, Vin devient, au cours de ma lecture, cette femme charismatique aux pouvoirs extraordinaires que j'espérais. Je n'ai pas été déçue de la voir grandir, s'épanouir et découvrir des instincts qu'elle ne pouvait pas imaginer avoir. Je suis d'ailleurs certaines (enfin je croise les doigts) qu'elle n'en a pas terminé de nous surprendre. Elle est, selon moi, la clef de tout...

Et le final ! Quel fin ! J'ai adoré les combats ; j'ai plébiscité les instants où Vin est grandiose ; j'ai adoré cette complicité entre elle et Eden, je l'ai d'ailleurs aimé en roi ; j'ai trouvé que certains morts étaient salutaires ; j'en ai regretté quelques uns... et ce texte sorti d'un passé bien surprenant...

Que faire à part lire la suite ! Foncez !

 Ma note : 18/20

~~~


Tome 3 : Le héros des siècles
Prix : 10.90
1032 pages 
Synopsis : 
Pour mettre fin à la tyrannie, Vin a tué le Seigneur Maître.

Mais en essayant de fermer le Puits de l’Ascension, elle a laissé s’échapper une des formes maléfiques de l’Insondable. Depuis, ses Inquisiteurs et les brumes font toujours plus de victimes, tandis que les cendres qui tombent du ciel sont devenues incroyablement lourdes, menaçant d’ensevelir le pays et d’affamer les hommes. Vin et l’empereur Elend Venture espèrent sauver ce qui peut encore l’être. Mais pour cela, ils devront découvrir les derniers secrets du Seigneur Maître : l’ultime cachette d’atium, le plus puissant métal des Fils-des-Brumes, et l’identité du Héros des Siècles.


Mon avis :

Je n'ai pu résister à l'envie d’enchaîner la suite à ma lecture du tome 2. Quel plaisir de ne pas avoir à attendre de connaitre enfin le dénouement ! 
Il m'aura fallu, tout de même, plusieurs heures, pour dévorer les 1000 pages de ce dernier opus, mais quel régal ! 
Voilà une saga qui restera dans ma mémoire. 

J'avais laisser Vin et sa bande, suite à la bataille de Luthadel, la capital de Dominat central. La victoire acquise dans le sang à laissé des traces, et le temps s'est écoulé depuis.
Mais la quête de la jeune femme ne fait que débuter et trouver la cachette de l'atium, pour détruire Ravage, devient de plus en plus important pour leur survit. La fin du monde est proche.

Le troisième tome début donc là. Sous une pluie de cendre, dans un petit village, face à une armée de Koloss, près au massacre. 
Et dès lors, ma lecture ne fut plus qu'une succession percutante d’événements et de révélations toutes plus inattendues les unes aux autres. Ma soif de savoir en devenait entêtante, et je trouvais la moindre occasion pour lire quelques lignes.
J'attendais, avec une certaine appréhension, se dénouement tant espéré. Un point final qui porterait cette saga dans le rang de mes coups de cœur. Tant de fois j'ai souhaité lire les derniers mots, tant de fois je m'y suis refusée ! Une douce torture qui souligne le génie de l'auteur.

Je suis conquise ! Je suis extatique ! Je suis ravie !

Brandon Sanderson est brillant. Le dynamisme de ses mots, la finesse de ses personnages, leurs caractères, la description parfaite des scènes de combat, les nombreux moments de doute face à des situations quasis insurmontables. Chaque instant finement calculé, pour arriver à cette fin juste... parfaite !

Quel régal pour la lectrice que je suis !

Je pense m'arrêter là, pour ne rien vous dévoiler, mais si je peux vous donner un conseil : Lisez cette saga ! Vous ne serez pas déçu.



Ma note : 18/20


4 commentaires:

  1. La micro-déception du début vient bien de cette folle envie d'accrocher à l'univers duquel on te disait tant de bien. 17 puis 18 pour le second tome, voilà de belles notes :) Moi aussi j'ai beaucoup aimé cette trilogie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis en passe de la mettre en coup de cœur. Je dévore le troisième tome et j'aime sans doute encore plus celui-ci aux précédents.

      Supprimer
  2. Ralala... Lire ta chronique me donne tellement envie de lire la suite...
    Tes déceptions des premières pages je les comprends mais en fait, j'aime tellement cet univers que je peux me perdre dedans indéfiniment! Même si c'est chiant et qu'il ne se passe rien (ce qui n'est pas le cas de toute façon), je suis comme chez moi avec Vin! :D
    Maintenant j'ai prévu la lecture du 3 cette année mais... je ne veux pas quitter mes personnages préférés!!! Snif!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai certain livres, comme ceux là qui me hante encore aujourd'hui. Je suis comme toi, Vin est un personnage que j'adore et j'aime ce qu'elle devient au fils de ma lecture.
      C'est vrai qu'il est difficile d'entamer le dernier tome mais l'univers de l'auteur est encore bien exploité après. Sanderson en a écrit d'autres et j'ai très envie de les découvrir. Merci pour ton commentaire

      Supprimer