mardi 9 février 2016

L'épreuve


Tome 1: Le Labyrinthe
Auteur : James Dashner
Editions : PKJ
Genre : Jeunesse
Prix : 18.50
404 pages
Synopsis : 
Thomas, dont la mémoire a été effacée, se réveille un jour dans un nouveau monde où vivent une cinquantaine d'enfants. Il s'agit d'une ferme située au centre d'un labyrinthe peuplé de monstres d'acier terrifiants. Les ados n'ont aucun souvenir de leur vie passée et ne comprennent pas ce qu'ils font là. Ils n'ont qu'un seul désir, trouver la sortie. Pour ce faire, les "coureurs" parcourent chaque jour le labyrinthe pour en dresser les plans – des plans qui changent sans cesse, puisque les murs se déplacent chaque nuit. Le risque est grand mais, dès son arrivée, Thomas a une impression de déjà-vu, il sait qu'il veut être coureur et résoudre l'énigme du labyrinthe.


Mon avis :

Cela faisait déjà un petit moment que ce roman traînait dans ma bibliothèque. Mais par manque de temps, et peut-être d’appréhension, je n'avais pas encore eu l'opportunité de le débuter.
J'ai donc attendu mon heure, et l'achat des deux derniers volumes de cette trilogie, pour enfin envisager sa lecture.
Rajoutons à cela, le visionnage de l'adaptation du premier tome, pour me convaincre à cent pour cent de dévorer la suite.

Et  bien que la trame de l'histoire soit déjà bien amorcer dans le film, j'ai tout de même souhaité relire Le labyrinthe, pour pouvoir m’imprégner du style de l'autreur. Bien heureux celui qui m'en a soufflé l'idée ! Certains passages ont été transformé, et au final, j'ai eu l'impression de lire une histoire un peu différente, ce qui m'a totalement captivé.

Je suis, dès lors, addict de cette saga. Vous allez sans doute vous en rendre compte, au fils de ma critique. 

Il ne m'aura fallut que quelques heures pour dévorer ce premier tome, et à peine achevé je débutais le second. D'où mon absence de chronique pendant quelques jours... j'avoue je n'ai pas arrêté de lire avant de savoir l'intégralité de leurs péripéties.
Car si vous voulez du rythme, des sursauts, de la sueur, et des larmes, vous allez être servis ! 

L'auteur nous embarque dans ce Labyrinthe et pas un instant nous ne le lâchons. 

Tout commence pas un ascenseur... Dedans, Thomas, un adolescent qui vient de se réveiller. Il ne sait pas qui il est, d'où il vient, ce qu'il fait dans cette cage. Tout ce qu'il comprend c'est qu'il monte. Mais pour quoi ? Pour où ? Vers qui ? 
L'ascenseur s'arrête et le plafond s'ouvre... C'est le début de l'histoire... 

Je vous l'ai dit, je n'ai pas lâché le roman avant sa dernière ligne. Le rythme est dynamique et mon cœur s'est emballé à de nombreux moments. Comment ne pas courir avec eux, frémir devant ses "Griffeurs" et trembler face à leur désespoir (ou leur bravoure...).
A chaque instant on ne peut s'empêcher de penser que cela ne peut pas être pire. Et pourtant... James Dashner sait nous embarquer encore plus loin, toujours plus haut vers l'univers chaotique de nos héros.

Car il n'y a pas qu'un seul personnage important dans cette histoire. Et bien que Thomas soit un élément vital pour dénoué les lianes du Labyrinthe, d'autres adolescents ont leur part de gloire dans la réussite de ce roman. 
On s'attache très rapidement à cette communauté qui a su construire un certaine équilibre dans leur quotidien. Une micro société s'est établit au sein du bloc et chacun sait où se trouve sa place. 

Plusieurs caractères affirmés ou effacés ne m'ont pas laissé insensible. L'innocence et la gentillesse de Chuck ; La sagesse et l'amitié de Newt ; L'intrépide et volontaire Minho... 
Des personnages secondaires qui m'ont chamboulés, et qui, en grande partie, m'ont fait aimé cette saga dans son intégralité.

Je le reconnais, cela fait un petit moment que je n'avais pas autant apprécié me plonger dans une lecture. D'autant plus que je savais déjà que les deux tomes suivant m'attendaient bien rangés sur ma table de chevet. 
Je suppose que l'on est tous pareil. Quand on englouti une saga, on a envie d'en connaitre rapidement la fin. Et par chance, mon freins à la débuter a servi ma soif dévorante ! 

A peine avoir lu la dernière page, je me précipitais (les yeux pleins de larmes), vers cette suite tant convoité ! 

Ma note: 19/20
~~~ 


Tome 2 : La terre brûlée
Auteur : James Dashner
Editions : PKJ
Genre : Jeunesse
Prix : 18.50
414 pages
Synopsis : 
Et si la vie était pire hors du labyrinthe ? Thomas en était sûr, la sortie du Labyrinthe marquerait la fin de l’Épreuve. Mais à l'extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d'ordre.... et des hordes de gens infectés en proie à une folie meurtrière errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au coeur de cette Terre Brûlée, parviendra-t-il enfin à trouver la paix... et un peu d'amour ?


Mon avis :

Je ne sais que choisir pour décrire les émotions qui se bousculent dans ma tête à l'heure où j'écris cette chronique...
Si James Dashner à su m'amadouer avec le premier tome, ce second opus le place d'emblée dans une saga coup de cœur assumée !

Chaque page est plus insoutenable, atroce ou addictive que la précédente. Si vous pensez qu'un passage est difficile, je vous en prie, lisez la prochaine, vous serez encore plus horrifié ! 

Je ne sais plus par quel bout le prendre, tant il y a de chose à dire...

Reprenons par le commencement... J'étais encore bouleversée par les événements déroulés dans le final du Labyrinthe. Triste, chamboulée, estomaquée par toutes ses révélations attendus et qui bizarrement me donne envie de fuir et d'oublier. 
Le monde que nous connaissons à bien changé. Un changement climatique, une épidémie, la mort et la chaleur... voilà ce qui attend nos survivants suites aux épreuves tragiques qu'ils viennent de subir...
Sonnés par toutes ses révélations, Thomas et ses compagnons d'infortunes rejoignent un site sécurisé pour un repos bien mérité.
Mais à peine le temps d'un souffle, les voilà contraints à une nouvelle épreuve.

Traversé la Terre Brûlée pour trouver le remède qui pourra tous les sauver.

Et un peu comme un coureur qui vise la ligne d'arrivé, je me suis retrouvée essoufflée face à cette course vers l'impossible. 
Là encore, le groupe va faire face au pire machination. l'imagination de l'auteur n'a pas de limité, et bien qu'il aime ses créations, je suis certaine qu'il a pris un malsain plaisir à les torturés (ou tués) selon sa volonté...
Tiens et si celui-là, on le faisait mourir dans d’atroce souffrance ?! Oh... je verrais bien quelques fondues pour les terroriser un peu plus...

Et que dire de la demoiselle Térésa (qui, je ne l'avais pas cité dans ma critique précédente, n'ai pas très intéressante... selon moi...). Je ne l'a supportais que difficilement dans le premier tome, là, je suis carrément en désamour pour elle...
Du coup, le personnage de Brenda m'a tout de suite plus ! Et j'ai savouré chaque moment en sa compagnie. 

Je n'oublie pas, mon petit Newt, qui est, selon moi, un personnage très intéressant et on va le dire tout de suite, mon petit préféré depuis le début. 
Bah oui, moi, j'aime les éléments fiables, qui ont toujours la sagesse de dire ou faire quelque chose au moment souhaité. Qui ne voudrait pas d'un Newt dans ses valises ?! (Et puis... il a ses petites faiblesses...).

Je ne vous le cache pas, le livre était plié dans l'après-midi. Il est d'une efficacité redoutable et je l'ai aimé au plus au point ! Même si... certaines révélations me donnent un goût amère... J'aurais pourtant du me douter que Monsieur Dashner n'allait pas être sympa avec mes émotions... Snif... 


Ma note : 19/20
~~~




tome 3 : Le remède mortel
Auteur : James Dashner
Editions : PKJ
Genre : Jeunesse
Prix : 18.50
383 pages
Synopsis :
Thomas sait désormais qu'il ne peut pas faire confiance à Wicked. Il s'appuie sur les Blocards, de nouveau en possession de tous leurs souvenirs, pour achever le projet de Cure.






Mon avis :

Nooooooooooonnnnnnnn !!!! Je suis en mode dépression face à un fait qui s'est produit dans ce livre. J'accuse Monsieur Dashner d'avoir voulu me déchirer le cœur (et il y a presque réussi !). 

Oui bon... j'ai compris, vous ne comprenez pas mon émois, et c'est tout naturel si vous n'avez pas encore lu ce dernier tome. Et pour éviter tout spoiler, je ne vous direz rien ! Sachez juste que je souffre de voir un de mes personnages préférés finir comme ça... Mais bon... c'était inévitable me direz-vous... Mais... comme ça !!! 

Je vous embrouille l'esprit n'est-ce pas ?

C'est fait exprès. Cela vous donne envie de le lire ? Tant mieux ! Car je l'ai adoré ! 
Pourtant, en fouillant un peu les avis des différents lecteurs de cette saga, je me suis aperçue que beaucoup étaient mitigés face à ce dernier roman. Certains ont trouvé que la fin était... incohérente, ou... impensable. Et bien que je les rejoigne sur la facilité de ce final, je ne suis nullement déçue par la tournure des différents événements et rebondissements.

Le rythme est là, c'est indéniable ! 

Thomas et ses amis viennent de comprendre que rien est joué dans leur programme de survie. Le Wicked leur en fait voir de toutes les couleurs. Et nos jeunes héros ont bien du mal à concevoir un avenir heureux dans ce monde cataclysmique. 
Peut-il encore y avoir de l’espoir ? L'humanité est-elle amenée à s'éteindre ? Comment pourraient-ils réussir là où tous ont échoué...

Tout du long de ma lecture j'ai essayé d'imaginé une fin heureuse, où un vaccin est découvert, ou tous réchappent miraculeusement à la Braise, ou la vie reprend son cours plus harmonieuse... Je n'avais que ce laïus en tête, histoire de les encourager un peu, moi, lectrice devant ces pages...
Pas un instant je n'ai cessé d'être envahi par ce sentiment d'espoir. Je sais... je me répète, mais après tout je pense que croire serait vitale dans ce genre de situation. Non ?
 Et pourtant, encore une fois, nous sommes happés dans un tourbillon d’événements tragiques et apocalyptiques qui ne nous lâche à aucun instant. Et bon sang... j'ai pleuré comme une madeleine ! Oui... la dépression à débuté à ce moment précis où j'ai su que... non... je me terrais, vous n'avez qu'à lire... 

Toutefois, ne pouvant les laisser là, j'ai continué bravement ma lecture. Et si elle fut difficile, suite à cette tragédie, je ne peux qu'aimer cette fin qui, pour moi, est assez réaliste  finalement...
Alors bien sûr, ce n'est pas le happy end dans les règles de l'art, que tous souhaiteraient... mais... j'ai trouvé qu'au font cette fin offre de multiple possibilité et qui sait... dans mes rêves les plus fous... une suite ?!

Pour conclure... Cette saga est un coup de cœur si vous ne l'aviez pas encore deviné. J'ai été irrémédiablement envoûté par cette histoire au rythme trépidante ! Comment ne pas succomber face à cette aventure ?! J'en ai aimé chaque instant et je ne regrette en rien de l'avoir découverte. C'est une saga que je recommande fortement si vous aussi vous voulez de l'adrénaline dans vos veine pendant plusieurs heures d'affilés. 
Mais un conseil, si vous le débutez, assurez-vous d'avoir les trois tomes sous la main, sous peine de frustration intense...


Ma note : 18/20

2 commentaires:

  1. Coucou Julie ! Quel plaisir de voir qu'encore une fois nous sommes totalement d'accord ! Même si j'ai adoré le film, comme bien souvent, il y a tellement de choses supplémentaires dans un roman ! Vivement le prochain James Dashner, il s'annonce terrible ! A bientôt, des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé les films également (je viens de voir le second tome et j'ai été ravis de voir que beaucoup de fait était changé. Et bien que je préfère le roman, je suis heureuse de pouvoir ressentir des doutes faces aux devenirs de chacun... petits espoirs ?...). J'ai entendu parler du roman de JD et je trépigne d'impatience tout comme toi ! Vivement !

      Supprimer