dimanche 15 mai 2016

The Book of Ivy

Tome 1 : The Book of Ivy
Auteur : Amy Engel
Edition : Lumen
Genres : Jeunesse ; Sience-Fiction 
Prix : 15 Euros
342 pages
Synopsis :
Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.


Mon avis :

J'ai très vite été convaincu par ce roman. Mon attente le concernant était assez évidant. L'attrait visuel de l'objet livre étant très stimulante pour mon imagination, je n'avais qu'à me laisser porter par sa synopsis pour confirmer mon envie de le lire.

Et quel première partie ! 

Comme toujours, au départ, l'histoire débute par une tragédie. La maladie ; un virus ; ou une transformation climatique, construise un avenir apocalyptique où la race humaine est vouée à l'extinction. 
C'est un univers qui m'attire à chaque fois, et bien que je ne souhaite pas un futur pareil, j'ai toujours dans l'esprit que cela pourrait arriver. Surtout dans ce genre de cas où suite à une guerre et à un changement de climat, les hommes essayent de reconstruire un monde plus dictatorial, non pour assouvir un besoin de domination, mais plus par esprit de survit.

Dans cette histoire, Ivy se voit contrainte de se marier avec le fils du clan opposé. Choisi par des classements et des testes, les jeunes hommes et femmes doivent épouser, contre leur gré, des inconnus, du clan adverse. Un sacrifice pour l'harmonie et la prospérité de la ville. Une exigence créé par les ancêtres de cette nouvelle civilisation.
Mais alors que pour certain, cette voie représente un avenir sécuritaire, pour Ivy, c'est tout l'opposé. Car depuis sa plus tendre enfance, elle est conditionnée à haïr son futur mari. Et surtout... à le tuer.

Le personnage d'Ivy est tout simplement parfait. Peu sur d'elle, la jeune fille se voit confier au bon soin d'un homme qu'elle ne connait pas. Les doutes qui la ronge sur la possibilité de devenir une meurtrière la hante, et sa fragilité est mise à rude épreuve quand elle constate que son mari n'est pas une menace pour elle. 
Ses  convictions sont vites remises en question. Et si sa famille s'était trompée ? Et si Bishop était finalement quelqu'un de bien ? Un jeune homme enclin à l'entraide, à l'amitié et à la passion...

Comment alors, remettre en cause les dires de son père. Comment pourrait-elle trahir les siens, pour cet homme en qui elle croit de plus en plus ?

Ce premier tome est dynamique, et addictif à souhait ! J'ai aimé chaque situation, chaque rebondissement et le couple Ivy/Bishop est tout simplement convaincant. 
J'ai trouvé que l'auteur prenant le temps de  construire leurs sentiments respectifs, ainsi que les craintes de la jeune femme. Nous laissant à nous, lecteur, le temps d'apprécier chaque situation et chaque étape de l'histoire.

Je ne peux que constater mon envie de connaitre la suite, qui forte heureusement est déjà entre mes mains.
C'est donc assez logiquement, que je continue l'aventure d'Ivy sans plus tarder. Surtout quand on connait la fin de ce premier tome... Qui suis-je pour la laisser où elle est...

~~~

Tome 2 : The Revolution of Ivy
Auteur : Amy Engel
Edition : Lumen
Genres : Jeunesse ; Sience-Fiction 
Prix : 15 Euros
322 pages
Synopsis :
Née pour trahir et faite pour tuer... sera-t-elle à la hauteur ?
J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Mon avis : 

Aussitôt terminé, je débutais le second opus de cette mini saga avec pas mal d'interrogation. Allais-je apprécier, tout comme le précédent tome, cette univers apocalyptique ? Retrouverais-je l'engouement et les émotions porté par le personnage principale ? Allais-je apprécié les nouvelles péripéties créé par l'auteur ?...

Ce que je retiens avant tout, et qui m'a tenu une bonne partie de ma lecture, c'est une différence très net entre les trames des deux romans. Bien que l'univers ne me soit pas étranger, le style de l'auteur m'a semblé plus... adulte. J'aurais certainement apprécié retrouver la fraîcheur du précédemment tome, mais je reconnais qu'il est intelligent de construire une atmosphère plus rude autour de la jeune femme. 

On quitte la surprotection et le règlement drastique avec une certaine appréhension, et les premiers chapitres nous éloigne drastiquement de se confort rassurant. Ivy c'est faite exclure, et bannir. Accusé de trahison, de pseudo meurtrière, la voilà seule face à l'insécurité de la vie à l'extérieur des ces murs.
Les premiers moments d'angoisse, laisse place à l'abattement la plus totale, quand la faim et la soif menace de la faire succomber. Mais que serions-nous pauvre lecteur, sans un auteur sympathique, qui évite de sacrifier son héroïne pour notre plus grand plaisir ! 

Je ne vous en dirais pas plus, sous peine de vous spoiler l'histoire dans son intégralité. Sachez toutefois, que pas un instant je ne me suis ennuyée dans cette suite si inhabituelle. J'en ai apprécié la moindre ligne, et les multiples rebondissement apportent la dynamique à avoir pour ce genre de roman.
Finement construite, accrocheuse et addictive à souhait, que demander de plus ! 

Une fin plus aboutit, peut-être ?...

Bien que l'histoire se situe, pour la plus grande partie, en dehors de la ville, et d'ailleurs c'est un énorme plus, quand on compare cette saga aux autres dystopie (à part peut-être Reboot), la scène finale est un retour aux sources. 
Et c'est là que, selon-moi, l'auteur aurait put affiner l'histoire... Les personnages secondaires sont loin d'être exploité à leur maximum. J'ai en tête la sœur d'Ivy, qui aurait du avoir une plus grande place dans l'intrigue et dans le dénouement... Un électron libre, dont la folie n'est pas assez nourrit... Je la trouvais bien démoniaque dans le premier tome, et malheureusement,  sa démence n'est pas si marquante dans cette suite. Elle méritait un peu plus que les quelques lignes qui lui sont accordés... Histoire d'apporter cette interaction si attendu (de ma part), entre elle et sa sœur.

Et puis... Que dire du dernier chapitre... qui nous laisse un peu sur notre fin. Mais peut-être y aura-t-il une autre histoire... 

En conclusion de cette petite saga en deux volumes. Je l'ai trouvé différente et c'est un plaisir de l'avoir lu. Amy Engel à su jouer sa carte avec aisance et j'espère que pour elle ce ne sera qu'un commencement. On sent qu'entre les deux romans, son style s'est affiné, et je garderais un œil sur ses futurs travaux.


Ma note pour les deux romans : 17/20

4 commentaires:

  1. J'ai également beaucoup apprécié The Book of Ivy ! Je n'ai malheureusement pas encore eu l'occasion de me fournir la suite, mais ça ne saurait tarder :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de terminer la suite, et j'ai aimé son dénouement. J'espère que tu aimeras tout autant que moi :)

      Supprimer
  2. Ce premier roman donne la place à la romance et pour une fois je l'ai vraiment trouvé touchante et juste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je l'ai trouvé tout aussi juste que toi et assez réaliste.

      Supprimer