mercredi 19 octobre 2016

Chocolat

Auteur : Joanne Harris
Genre : Romance
Edition : J'ai lu
Prix : 8.20 euros
382 pages
Synopsis :
Lansquenet est un petit village au cœur de la France où la vie s'écoule, paisible et immuable. L'arrivée d'une mystérieuse jeune femme, Vianne Rocher, et de sa fille, Anouk, va tout bouleverser. D'autant qu'elle s'avise d'ouvrir une confiserie juste en face de l'église, la veille du carême !
Dans sa boutique, Vianne propose d'irrésistibles sucreries. Et beaucoup succombent à son charme et à ses friandises... Car le chocolat de Vianne soigne les espoirs perdus et réveille des sentiments inattendus. Tout cela n'est pas du goût du comte de Reynaud et du curé, convaincus tous deux que les douceurs de Vianne menacent l'ordre et la moralité... En tout cas, la guerre est déclarée. Deux camps vont s'affronter : les partisans des promesses célestes et ceux des délices terrestres.

Mon avis : 

Je n'ai jamais compté le nombre de fois où j'ai pu regarder le film tiré de ce roman. Mais que voulez-vous si l'on me réunis Johnny Deep et le chocolat au même moment, qui suis-je pour résister.
Mais alors que l'histoire n'a plus de secret, je n'avais encore jamais eu l'occasion de lire le roman tiré de cette romance. 

J'ai un amour inconditionnel pour cette friandise. Si je m'écoutais, je passerais ma vie à la savourer. Lorsqu'une scène se situe autour du chocolat, mes papilles se réveillent et telle l'addict que je suis, je ne pense plus qu'à ça. L'un de mes livres préférés au monde, Charlie et la chocolaterie, se réfère lui aussi à cette douceur, et c'est donc avec une certaine anticipation que je me lançais dans cette nouvelle et pourtant familière, lecture.

Je ne vous le cache pas, le film est tellement encré en moi que je n'ai eu de cesse de noter les similitudes et les changements tout au long de ma lecture. Cela ne m'a pas forcement dérangé, et je comprends, d'ailleurs, certains choix fait par le réalisateur.

Si je ne devais noté qu'un détournement, ce serait le personnage du maire, qui dans le roman, n'existe pas ou peu. contrairement au film, Monsieur le curé est l'unique maître de sa communauté. Cet homme aux convictions religieuses si dévoué à sa cause, ne peut que voir d'un mauvaise œil ce petit bout de femme, joyeuse et intrépide. Envoûtante avec ses chocolats, elle devient son ennemi face aux autres paroissiens. Le représentant de Dieu n'aura de cesse de la dévaloriser auprès des habitants du village, essayant, par tout les moyens, de la contraindre à sa croyance, jusqu'à la folie. 

J'ai encore et toujours ma préférence pour Josephine, la femme battue par son mari. Qui prend peu à peu confiance en elle. La jeune femme voit en sa nouvelle amie, un point d'encrage qui lui donne la force de se confronter à la réalité de sa vie. J'adore son personnage (livre et film).

Bien que j’apprécie le côté indépendant de Vianne, je ne m'accroche pas forcement à elle. Mon cœur balance plus pour les personnages secondaires... Ce vieil homme et son chien, cette vieille dame acariâtre et son petit fils... Ils donnent à l'histoire cette touche d'innocence qui font du bien.

Redécouvrir cette histoire dans son premier jus fus pour moi un agréable moment. J'ai pris plaisir à lire cette auteur et ce roman digne d'être connu. Mais si j'avais un conseil à vous donner, ne vous éloignez pas trop d'une plaquette de chocolat. L'envie est insoutenable.

Tiens... et si j'allais revoir le film maintenant...

Ma note : 16.5/20

4 commentaires:

  1. Je ne connais absolument pas ce roman et je ne suis pas très contemporaine, alors peut-être ceci explique-t-il cela, mais le résumé m'intrigue et pique ma curiosité...peut-être une prochaine lecture ! ! ;) Très jolie chronique, Pimousse ! ! Elle donne encore plus envie de s'intéresser au roman ! !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup j'ai essayé de donner l'envie, alors si il a piqué ta curiosité... c'est super !

      Supprimer
  2. Coucou ma belle ! Je ne connaissais pas du tout ni le livre, ni le film.
    Du coup j'ai regardé ce dernier ce week-end et j'ai passé un très bon moment. Merci pour cette découverte (et Johnny Deep avec 15 ans de moins, ça fait du bien). J'espère avoir l'occasion de découvrir le livre un de ces jours.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de savoir que tu as pu connaître ce film grâce à une de mes lectures. J'adore tellement ce film et johnny deep avec des cheveux longs c'est pas mal non plus pour nos petits cœurs.

      Supprimer