jeudi 17 novembre 2016

Nos étoiles contraires

Auteur : John Green
Edition : Nathan
Genres : Jeunesse ; Romance
Prix : 16.90
323 pages
Synopsis :
Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.


Mon avis :

Longtemps j'ai retardé cette lecture. 

La première raison, le sujet. Difficile d'appréhender un roman qui traite du cancer. Surtout sur des enfants. Dans le même genre, je m'étais déjà "imposée" Oscar et la dame en rose d'Eric Emmanuel Schmitt. J'en étais ressorti complètement bouleversée, impressionnée par le courage de ce petit garçon. Et il m'avait fallu du temps pour émerger de cette histoire, et retourner à mon quotidien sans cette maladie. 
D'où cette réticence à lire de nouveau un ouvrage sur ce thème. Je m'implique trop dans ces personnages...

La deuxième raison, se porte plus sur l'engouement des lecteurs. Tant d'éloge ne pouvait que fausser mon jugement. Je suis une personne influençable, voyez-vous... 
N'allais-je pas être portée par cet amour médiatique ? 
Je craignais, à l'inverse, n'éprouver aucune sympathie pour ce livre. L'anticipation ressentie, en début de lecture, étant grandement trompée par toutes ses critiques positives... 

Vous comprenez, désormais, ma problématique... ou devrais-je dire, mes problématiques.

Prenant mon courage à deux mains, je me suis lancée... et... ce fut un désastre. 

Hazel ne m'a pas du tout convaincu. Elle ne m'a inspiré aucune émotion. Ni plaisir, ni joie, ni tristesse. Je n'ai pas réussi à lui trouvé un petit quelque chose, et j'ai été agacé par sa négativité permanente. 
Résultat, je ne suis pas du tout rentrée dans cette histoire. 

Bien que certains personnages soient un peu plus intéressant. L'écrivain, par exemple. Il n'en reste pas moins que ma lecture fut... contraignante.
Je n'avais qu'une envie, l'arrêter. Mais voilà... je suis incapable de laisser un livre de côté. Je pense toujours que, peut-être, le final relèvera un peu le livre, et têtue comme une mule, je persiste et je signe.

Alors je cherche les bons côtés... 
Augustus, n'est pas si mal, mais le couple qu'il forme avec Hazel ne m'a pas ému du tout. Je reconnais toutefois, avoir verser une petite larme à la fin. Mais si je dois être honnête avec vous, j'ai la larme facile, pour toutes les petites émotions qui passent près de moi. Mon baromètre émotionnel n'est pas à prendre en compte.

Pour finir, et je m'arrêterais là dans cette critique désastreuse, l'auteur à un style un peu trop simple à mon goût. Pas assez étoffé et qui me laisse un peu froide. 
C'est mon deuxième livre et comme le précédent, il ne me laissera pas un grand souvenir. Juste de la déception... et encore... étais-je vraiment excitée de connaitre, enfin, Nos étoiles contraires... Je suis septique...

Restons en là.


Ma note : 13/20

2 commentaires:

  1. Première fois que je lis un avis qui ne soit pas que des compliments ^^ Je ne l'ai pas lu et je n'ai pas envie de le lire, le sujet est trop pour moi, il remuerait trop de souvenirs donc je préfère laisser la lecture aux autres ! Et du coup, ton avis fini de me convaincre =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse d'avoir pu te rendre service :P J'ai été un peu dure dans ma critique, c'est vrai, mais même avec du recul, je ne trouve rien de bon dans ce roman. Et si il doit en plus de rappeler de mauvais souvenir, ne te fais pas violence, il ne t'apportera rien. :)

      Supprimer