vendredi 10 février 2017

Oniria

Tome 1 : Le royaume des Rêves
Auteur : B.F. Parry
Genre : Fantastique Jeunesse
Edition : Hachette
332 pages
Prix : 16.50
Synopsis : 
Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Jusqu au jour où il découvre un sablier magique qui lui permet de voyager dans un monde aussi merveilleux que dangereux : Oniria, le monde des rêves. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu il souhaite par le simple et immense pouvoir de son imagination. En explorant Oniria pour sauver son père, plongé depuis plusieurs mois dans un mystérieux sommeil, Eliott est finalement confronté à son extraordinaire destin. Car Eliott est l « Envoyé » : il doit sauver le Royaume des rêves, menacé par la sanglante révolution des cauchemars.

Mon avis : 

Cela fait un petit moment que cette saga m'attire. Chaque nouveau tome m'inspirait un peu plus, et sur un coup de tête le premier livre mais tombé dans les mains.
J'aime beaucoup la qualité de la couverture (bien que ce côté 3D ne m'inspire pas un grand intérêt). Elle joue parfaitement le rôle d’appât, et j'ai succombé, comme il se doit.

Eliott est un jeune garçon attachant qui depuis quelques temps n'a pas une vie facile. Dans son école, un groupe d'élève lui mène la vie dure ; sa belle-mère n'est pas très agréable et le puni souvent de façon injustifié ; son père est dans le coma depuis quelques mois et sa grand-mère quitte le domicile familial suite à une dispute avec sa belle-fille.
Seul, Eliott doit faire face à une réalité qu'il ne supporte plus. 
Mais alors que tout semble compliqué, il découvre un sablier, qui l’emmène, chaque nuit, au pays des rêves. Oniria. Dès lors, sa vie ne sera plus jamais la même... 

Dès le départ, j'ai su que ce roman allait me captiver. Je ne vous cacherais rien, il a été engloutie en une nuit et j'étais même déçue de ne pas avoir le second tome sous la main.
Ce livre est une réussite, et bien qu'elle soit l'ébauche d'une grande aventure, je ne me suis pas du tout ennuyée.
Car, il faut bien l'avouer, ce roman sert à nous faire découvrir Oniria, ses personnages rocambolesques, ses règles et ses pouvoirs. On sent que l'auteur à construit une société bien diversifiée, avec ses codes, ses lieux, et bien sur ses bons et mauvais côtés.
J'ai aimé, cette sensation d'être un peu perdue face à cette civilisation un brin mesquine. J'ai apprécié, ne pas savoir sur qui compter. J'étais Eliott, incapable de reconnaître le danger, trop confiante en l'humain, et pourtant si curieuse et intrépide.

Le temps est la constante de ce roman. Eliott n'a pas le choix, pour sauver son père et retrouver une vie plus sereine, l'enfant va devoir affronter les démons, et la reine de ce pays "enchanteurs". 
C'est une quête pour la vie et c'est ce qui la rend si captivante. 

Le rythme est tonique, et ne nous laisse pas un instant de repos. J'aime cette sensation d'urgence, qui me plonge dans une sorte  de transe, il faut le dire, quand je tiens un bon bouquin. Par certains moment, j'ai eu l'impression de lire du Bottero, ce qui est, pour moi, une belle référence. L'auteur sait jouer avec nos sentiments, et c'est tout ce que je demande pour pouvoir m'évader. 

C'est un roman que je vous conseille fortement, mais si vous voulez mon avis, procurez-vous la suite avant de vous lancer... 


 Ma note : 16.5/20

~~~

tome 2 : Le disparu d'Oza-Gora
336 pages
Prix : 16.50
Synopsis :
Pour sauver son père, Eliott doit retrouver son double dans le monde fantastique d’Oniria. Eliott est parvenu à rencontrer le Marchand de Sable, dans son Palais de verre enchanteur et futuriste. Mais cette rencontre ne tient pas toutes ses promesses : le Marchand de Sable, aussi bienveillant et ingénieux soit-il, se révèle impuissant à aider Eliott. Il lance néanmoins le jeune Créateur et ses amis sur la piste d’un certain Jabus qui a choisi de mettre ses talents au service du mal. Jabus a disparu quelques mois auparavant, emportant avec lui de quoi faire des expériences terrifiantes… Il semble bien que le père d’Eliott soit celui sur lequel il s’acharne ! Mais où les trouver Jabus dans l’immensité d’Oniria ? Comme si cela ne suffisait pas, Eliott a une autre préoccupation en tête… Libérer Aanor, prisonnière de La Bête, qui veut l’épouser ! Toute l’équipe des rebelles le supplie de ne rien tenter : Eliott doit rester caché, c’est une question de vie ou de mort. Mais Eliott est trop têtu pour renoncer, et ne peut abandonner Aanor à son triste sort…

Mon avis : (à suivre)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire