vendredi 17 mars 2017

Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus


Auteur : Eric-Emmanuel Schmitt
Genre: Conte Contemporaine
Edition : Le Livre de Poche
96 pages
Prix : 5.10 euros
Synopsis :
Madame Ming aime parler de ses dix enfants vivant dans divers lieux de l’immense Chine. Fabule-t-elle, au pays de l’enfant unique ? A-t-elle contourné la loi ? Aurait-elle sombré dans une folie douce ? Et si cette progéniture n’était pas imaginaire ? L’incroyable secret de Madame Ming rejoint celui de la Chine d’hier et d’aujourd’hui, éclairé par la sagesse immémoriale de Confucius.






Mon avis :

Voici une bien étrange rencontre dans un lieu tout aussi surprenant... 

Pour vous mettre dans le contexte, une chose importante est à noter. L'histoire se passe en Chine, et la loi sur l'enfant unique vient d'être adopté. L'échange se fait dans cette période. Depuis, la restriction des naissances s'est un peu allégé, et est revenue à deux enfants par couple depuis 2015 (il me semble).

Madame Ming est "Madame pipi". Son travail, rendre les toilettes pour homme du Grand Hotel, impeccable. Une charge qui pourrait être avilissante pour beaucoup d'entre nous, mais un privilège pour celle-ci. 
Madame Ming est un personnage aimant, et souriant, qui ne laisse pas indifférent. Mais sous ses airs affables, se cache une histoire bien étrange. Cette dame aurait eu dix enfants. Un fait incroyable alors que la Chine interdit d'en avoir autant. 

L'histoire est contée par l'homme qui va croiser sa route. Un français, en visite pour affaire, qui ne se soucis que de son travail. D'abord dubitatif, face aux mensonges de cette vieille dame, l'homme va peu à peu se laisser porter par les histoires de cette famille qu'il croit imaginaire.

Ce ne fut pas une grande lecture, et bien que les mots de Monsieur Schmitt soient toujours aussi riche et agréable à lire, je n'ai pas été emballé par l'histoire.
Court, et sans réelle saveur, il me manquait la poésie de cette Chine légèrement dépeinte. Et bien que certaines citations rehaussent un peu le tout, je n'ai pas eu l'impression de voyager. 

J'avais pourtant quelques espoirs, ayant apprécié chaque livre appartenant à la saga du cycle de l'invisible... pour moi, il n'était pas à la hauteur. Même la fin me semble inachevé, et... bâclée. 
Pourtant j'aime cet auteur, et je ne vais pas non plus dire qu'il s'agit d'un roman sans grand intérêt. J'aurais peut-être juste aimé plus de contenu, plus d'atmosphère, et plus de détails.


Ma note : 13/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire