mercredi 5 avril 2017

Lectures de Printemps 2017


Bonjour à tous, amis lecteurs ou de passages,

Les beaux jours arrivent enfin, les bourgeons apparaissent, les couleurs changent et annonce le printemps.
Quelle saison merveilleuse ! C'est sans doute, avec l'Automne, ma saison préférée. Le soleil nous redonne l'énergie dépensée pendant l'hiver, et après les couettes et le thé brûlant, quoi de mieux qu'un roman dans les mains, allongée dans l'herbe ou sur un banc, à lézarder...
Vous vous y voyez déjà ? Moi totalement !

C'est partie pour mes objectifs de lecture ! 

Parce que cela fait un petit moment qu'il prend la poussière, alors que j'ai très envie de lire.
Synopsis :
Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l'un de l'autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l'école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d'échanger du courrier...




Parce que la couverture me parle énormément, et que j'espère lire un roman à la auteur de Jane Austen...
Synopsis :
Jeune femme déterminée, Kate Worthington souhaite ne jamais se marier.
Afin d'échapper à une famille qu'elle abhorre, elle projette de partir pour les Indes. Malheureusement, sa mère a d'autres projets pour elle et l'oblige à conclure un marché : elle sera libre de s'y rendre si elle parvient à refuser trois demandes en mariage. Kate se rend alors au manoir de Blackmoore et retrouve son cher ami d'enfance, Henry Delafield. Au coeur des landes sauvages, Kate doit faire face à la vérité qui a maintenu son coeur captif.

Cette demande en mariage la libérera-t-elle vraiment ?

Parce que j'avais adoré son premier roman, et qu'il me faut une nouvelle expérience de cette auteur.
Synopsis :
Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée.
Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire…

Parce que j'avais beaucoup aimé le premier tome, et qu'il est encore dans ma tête.
Synopsis :
À Perdido Beach, les enfants vivent depuis trois mois sans adultes, piégés à l'intérieur de la Zone. La famine menace, les dissensions éclatent et surtout, une créature inquiétante se réveille. Et elle a faim…
Cela fait trois mois que les enfants de la petite ville californienne de Perdido Beach sont piégés dans une bulle qu'ils ont baptisée la Zone. Trois mois que tous les habitants de plus de 15 ans ont disparu. La nourriture commence à manquer, la famine s'annonce et personne n'a de solution.
Bientôt des dissensions éclatent entre les « mutants », qui développent des pouvoirs surnaturels, et les « normaux ». Le chaos s'installe en ville.

Sans compter qu'un danger bien plus terrible menace les habitants de la Zone. L'Ombre, une créature inquiétante terrée dans les collines, appelle ses serviteurs. Elle s'est réveillée. Et elle a faim.

Parce que ce livre m'attire depuis des années, et qu'enfin, je trouve le bon moment pour le dévorer.
Synopsis :
mãn est une histoire d'amour entre une femme et celles qui l'ont, tour à tour, fait naître, allaitée, élevée. Elle a été déposée dans le potager d'un temple bouddhiste sur le bord d'un des bras du Mékong par une adolescente. Une moniale l'a recueillie et nourrie d'eau, de riz et du lait des seins d'une mère voisine, avant de la confier à une autre femme - enseignante de jour, espionne en tout temps.
mãn parle de l'amour à l'envers, celui qui doit se taire, celui qui ne peut être vécu, celui qui ne doit pas s'inscrire dans le temps en souvenirs, en histoires. Or, juste avant la fin, ou au milieu d'un nouveau début, ailleurs, loin de la chaleur tropicale, près du corps, dans la lenteur aérienne des flocons de neige, il y a eu un amour à l'endroit, c'est-à-dire un amour ordinaire né d'une rencontre ordinaire, avec un homme ordinaire, ce qui était pour elle l'extraordinaire, l'improbable.
mãn, c'est l'apprentissage du mot « aimer » pour donner suite à la définition du verbe « vivre » de À toi et à la conjugaison de « survivre » de Ru.

Parce que je l'ai reçu à Noel, offert par ma tante, et que j'en entends beaucoup parler.
Synopsis :
En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

Parce que j'aime beaucoup cet auteur
Synopsis :
Camille et ses amis se connaissent depuis la maternelle. Leur dernière année de lycée les a enfin tous réunis dans la même classe. A quelques mois du bac, en compagnie de sa meilleure amie, Léa, d'Axel, Léo, et toute sa petite bande, la jeune fille découvre joyeusement la vie. Tous se demandent encore quels chemins ils vont prendre. Ils ignorent encore que d'ici l'été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie. Du meilleur au pire, avec l'énergie de leur âge et leurs espoirs, entre convictions et doutes, entre illusions et réalité, ils vont expérimenter, échanger et affronter. Leur histoire est la notre.


Cela promet de belles lectures en perspective ! Et vous ? Les avez-vous déjà lu ? Quand pensez-vous ?
Je vous souhaite une saison printanière fleuris de doux moments, où les romans feront partis intégrantes de votre vie !

2 commentaires:

  1. Je n'en ai lu aucun mais "Petit Pays" a remporté un franc succès à ma bibliothèque, nos lecteurs nous le rendent enchantés de leur lecture :)
    Bonnes lectures à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je le disais dans ma critique de ce livre, je pense qu'il me marquera.

      Supprimer