lundi 26 juin 2017

Avant toi


Auteur : Jojo Moyes
Edition : Milady
Genre : Romance
520 pages
Prix :
Synopsis :
Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.




Mon avis :

Combien de fois ai-je hésité à lire ce livre ? Je ne serais compter. Les critiques étaient élogieuses, de nombreux coup de cœur, une adaptation au cinéma, et des commentaires touchants, tout poussaient à m'inciter vers une lecture agréable et bouleversante.
Mais j'attendais, comme souvent quand un livre semble attirant mais que l'appréhension d'être déçue s’immisce en nous.
Allais-je également succomber au charme de ce roman ? 

L'occasion de le débuter fut saisi, et c'est avec une certaine crainte que je me lançais dans cette lecture qui en avait émue plus d'une... 

Dès le premier chapitre, j'étais déjà conquise. L'histoire, en elle-même, est très originale, et peu décrite dans les livres de romance. La tétraplégie n'est pas vraiment exploitée sous forme de roman, et bien qu'ils existent, les sujets sont souvent plombants et plus impersonnels. On tombe très vite dans le domaine du médical, des soins, et la richesse de leur contenu n'est compréhensible que pour un public expérimenté ou qui côtoie au plus près une personne handicapée.

Jojo Moyes nous l'humanise, et bien que le thème soit dramatique, la fraîcheur de ce texte nous le rend plus digeste. 

Sans doute est-ce lié à l'héroïne, Lou, une jeune femme sans emploi qui se voit offrir un poste d'Aide Soignante, pour six mois, alors qu'elle n'a aucune compétence. Son cv : sa motivation et sa joie de vivre, des capacités qui vont lui être d'un grand secours quand on comprend que son patient n'a plus gout à la vie...
Will est tout son contraire, sombre, taciturne, et hargneux, l'homme n'est plus qu'une ombre. Son passé actif et excitant est comme une croix qu'il porte. Alors qu'il aimait les sports extrêmes, le voilà coincer dans une chaise, pour le restant de sa vie. 

C'est l'histoire d'une rencontre, de confiance et d'amitié. 

L'auteur touche également un autre sujet très difficile. Pour l'entourage, qui se retrouve impuissant, et pour la personne handicapée, qui elle, ne voit que cette solution.
Sans trop vous en dire, car je ne voudrais pas vous gâchez "l'intrigue", je me suis étonnée, de pouvoir comprendre ces personnes qui n'ont plus d'espoir. C'est assez troublant, pour ma part, de me voir accepter une telle chose, mais quand on y réfléchit... Que ferions-nous dans une telle situation ?

J'ai été conquise par les échanges et la complicité qui se créée peu à peu entre Lou et Will, Jojo Moyes, nous retranscrit parfaitement leurs émotions, leurs regards, leurs sentiments, même si rien n'est dit.
Car ce n'est pas une histoire d'amour avec un grand A, On comprend rapidement, qu'il y a une attirance entre eux, mais, ce n'est pas le sujet principal de ce livre. Pour moi, c'est un sauvetage.
Lou essaye, comme elle peut de trouver des solutions pour redonner un peu de vie dans le quotidien morne et terne de son patient. Elle souhaite plus que tout lui redonner confiance, lui prouver qu'il peut encore avoir une vie faite de découverte et de joie, et ce ne sera pas tous les jours faciles. 

Je pense que je retrouverais cette auteur, car j'ai vraiment aimé son style. Mais je ne lirais pas la suite de cette histoire, je trouve ce roman parfait comme il est. 

Ma note : 17/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire