vendredi 15 septembre 2017

l'étoile polaire



Auteur : Michel Onfray et Mylène Farmer
Edition : Grasset
Genre : Conte philosophique
64 pages 
Prix :
Synopsis :
On trouvera dans ce conte philosophique de Michel Onfray, illustré par Mylène Farmer, un arbre-monde, une constellation de la Baleine, un snekkar de feu, des hommes à peau rouge, des créatures venues d’ailleurs mais surtout une étoile polaire devenue pierre de soleil qui permettra au petit garçon bavard d’un ouvrier agricole taiseux de rester éternellement fidèle à son père, mort debout sous ses yeux comme un chêne foudroyé par une nuit sans lune.



Mon avis :

Avant de commencer cette chronique, je dois vous avouer ma passion pour Mylène Farmer.
Enfin, la Mylène d'avant les années 2000... Ce qu'elle fait maintenant ne la représente plus, je ne m'attarderais pas dessus et ce n'est que mon avis.
Mais je suis curieuse, et quand un livre sort avec pour auteur ou dessinateur, Madame Farmer, je ne peux résister. 
Pour le coup, ce n'est pas moi qui me le suis procuré mais le père noël (déguisé en ma cousine de Bretagne...), j'étais extatique ! Il faut le reconnaître. 

J'ai un peu attendu avant de le débuter, par manque de temps plus que par conviction, mais après une bonne année et demi d'attente, je m'y attelle enfin.
Et...
J'ai rien compris !
J'ai longtemps hésité à vous faire un billet sur ce conte, car même en me creusant la tête et en cherchant des signes philosophiques, je suis perdue. Je ne suis pas une lumière en cette matière, et je n'ai jamais fait de philo de ma vie, peut-être est-ce pour cela que je ne distingue pas les subtilités de cette lecture, mais à en croire les autres lecteurs, je ne suis pas la seul à avoir été semée en route.

Je ne vous ferais même pas un résumé, je n'en ai pas l'envie. Il y a des livres comme ça, qui ne nous semble pas justifiable, et là encore, je me vois déçue de Mylène... 
Pourtant, ces dessins sont relativement sympathiques, comme vous pouvez le juger (ils m'ont permis d'agrandir un peu cette chronique).

En bref, passez votre chemin, si vous ne voulez pas avoir un bon mal de crâne, ce conte ne sert à rien....


Ma note : 9/20 (pour l'effort esthétique)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire