jeudi 15 mars 2018

La saga des McCabe




tome 1 : Dans le lit du highlander
Auteur : Maya Banks
Editions : J'ai lu
Prix : 5.49
376 pages 
Synopsis :
Fille illégitime du roi d’Écosse, Mairin a longtemps vécu dans l’anonymat. Quand elle est faite captive, elle comprend qu’elle est l’enjeu de nombreux complots ourdis contre son père. Secourue par le ténébreux Ewan McCabe, la voilà désormais prisonnière de l’impétueux Highlander.





Mon avis :

Maya Banks ne m'est pas inconnu. Je l'avais découverte avec la saga des Montgomery et des Armstrong, une épopée vraiment très plaisante, avec des highlanders valeureux et des héroïnes courageuses. J'avais été conquise.
C'est donc assez naturellement, que mon choix de lecture s'est porté sur une autre saga de cette auteur, et bien que ce premier tome n'est pas reçu les mêmes critiques élogieuses, la suite promettait d'être plus alléchante.

C'est donc avec une petite appréhension sur mon ressenti future, que je me lançais dans cette nouvelle histoire.

Les bases sont toujours les mêmes, un homme, une femme, un conflit et une attirance. C'est simple et efficace, et c'est ce qu'on attend de cette lecture. Bien que dans le cas des romans de cette catégorie, on a un petit plus qui n'est pas négligeable. L'Histoire (je fais référence à l'historique des événements) à sa place dans la romance, et apporte ce grains d'aventure qui ne nous lâche plus jusqu'à la fin.

C'est d'ailleurs ce que j'aime dans ces romans. L'amour détend, et l'aventure nous transporte. 

Je choisis toujours des romans de ce type, à des époques bien distinctes, et qui ont très souvent pour sujet des Highlanders ou des chevaliers. Lire du contemporain/romantique ne me passionne pas, et ne me transporte pas. Cela ne me fait pas rêver.
Que des hommes à la bravoure sans faille qui combattent à l'épée, là ! Je dis oui ! 

Mais voilà, pour revenir à ce premier tome, le comportement exigeant, et machiste d'Ewan m'a plus agacé que fait rêver...
J'aime que le guerrier soit charismatique et viril, mais je préféré la douceur à l'exigence... J'ai un peu mal vécu sa façon d'exploiter la femme (dans son ensemble). L'homme est bourru, n'a aucun savoir vivre envers sa promise (ou épouse) et j'ai eu un peu de difficulté à accepter qu'il ne prenne pas en compte ses déboires et ses sentiments.
Bien que cela soit assez réaliste en fin de compte, au vu de l'époque...

Pour autant, j'ai apprécié retrouver l'auteur dans cette lecture, et je trépigne d'impatience pour mes lectures suivantes !



Ma note : 15/20
~~~

Auteur : Maya Banks
tome 2 : La séduction du highlander
Editions : J'ai lu
Prix : 6.95
312 pages 
Synopsis :
Bannie de son clan, Keeley McDonald vit dans une chaumière isolée où l'on vient de loin la consulter pour ses talents de guérisseuse. Lorsqu'un guerrier à l'agonie tombe de cheval devant sa porte, elle le recueille et le soigne. Mais les frères d'Alaric McCabe ne tardent pas à venir récupérer le blessé et emmènent la jeune femme pour qu'elle continue de veiller sur lui. Déja troublée par la virilité du Highlander, Keeley découvre un homme d'une sensualité exigente, qui l'initie aux secrets interdits de l'amour. Elle sait pourtant que, une fois rétabli, il devra en épouser une autre...



Mon avis :

J'avais quelques petites craintes concernant ce roman. Il faut dire que le tome 1 avait été une lecture assez agaçante, que je n'avais pas du tout apprécié. L'homme était un goujat, machiste et je n'avais pas du tout supporté son entêtement et sa vision de la femme... 

Mais, comme je suis têtue, je donne une seconde chance à cette saga. il faut dire que j'aime beaucoup cette autrice, si bien que je m'étonnais de n'avoir pas aimé le précédent tome. 
On efface tout et on recommence, avec La séduction du highlander, qui, bien que pas extraordinaire, m'a un peu plus contenter...

Alaric McCabe doit épouser la fille McDonald. Son avenir de Laird est tout tracé et bien qu'il ne se réjouisse pas de ce mariage, le voilà partie vers sa nouvelle épouse...
Mais l'attaque qu'il subit, et le mauvais coup d'épée à sa hanche change ses projets. Épuisé, à demi-mort, il tombe devant la maison de Keeley, guérisseuse et ancienne McDonald.
Je vous laisse deviner la suite...

Ce n'est pas une grande romance, mais j'ai su trouvé à ma lecture, un certain côté agréable. Alaric n'est pas comme son frère, bougon et colérique, mais plus gentil et intelligent, et totalement acquis à la jeune guérisseuse qu'il surnomme son ange.
Mais rien n'est simple comme toujours, et bien qu'elle accepte (contrainte serait plus juste) de suivre les McCabe sur leur territoire, Keeley se sent en difficulté quand elle comprend qu'elle aime l'homme promise à son ancienne grande amie... 

Une romance assez classique dans ce genre, mais mignonne. Et puis, j'ai bien aimé la jeune femme. Volontaire, caractériel (dans les bons côtés), passionné et pas si godiche que ça.

Par contre, j'ai sauté les pages de fesses, parce que franchement, ce n'est pas ce qui m’intéresse dans ce genre de lecture, et puis, un peu comme des lapins, quant ils commencent, ils ne s'arrêtent plus ! Et c'est franchement agaçant. 
Acte 3 scène 2 : Parties de jambes en l'air ! (bref)...

Pour revenir à une critique plus positive, il y a un point qui m'a plus particulièrement intéressé, c'est l'autre frère, Caelen, très taciturne, et sombre, un peu comme son aîné, mais qui me semble plus juste... J'ai hâte de pouvoir connaitre son histoire, car il est le personnage principal du prochain tome, ce qui engage une belle lecture (je l'espère).

En gros, une lecture sans prise de tête pas non plus folichonne, mais un peu mieux que le précédent, ce qui n'était pas compliqué... 


Ma note : 16/20


Auteur : Maya Banks
tome 3: Le highlander qui ne voulait plus aimer
Editions : J'ai lu
Prix : 6.95
376 pages 
Synopsis :
Alaric McCabe était promis à Rionna McDonald, mais il en aimait une autre. Alors son frère Caelen a pris sa place. Et voici Rionna nantie d'un époux bien impressionnant. Elle qui croise le fer comme un homme ne peut s'empêcher d'être intimidée par ce guerrier taciturne, apparemment peu pressé de consommer leur union. Est-ce par indifférence ou par égard ? Comme elle, Caelen ne s'est marié que, pour le bien-être de leurs deux clans menacés par des traîtres. Mais bientôt c'est elle qui attend et espère ses étreintes...




Mon avis :

J'ai enfin terminé cette saga, et elle ne restera pas gravée dans ma mémoire. 

Et pourtant, j'attendais un peu plus de ce troisième tome. Les notes et les critiques n'étaient pas mauvaises et il semblait être le meilleur des trois. Mais, je suis passée à côté. Pour tout vous dire, j'ai déjà oublié certain point de l'histoire, alors que deux jours me séparent de ma lecture. C'est vous dire le peu d'attachement que je lui porte.

Mais reprenons au début.

Nous avions laissé les jeunes mariés à la fin du second opus. Rionna, promise au frère de son époux, n'avait eu d'autre choix que d'épouser le benjamin de la fratrie, lorsque tous avait compris qu'Alaric n'épouserait nulle autre que la femme qu'il aimait.
N'ayant pas de sentiment pour celui-ci, la jeune demoiselle n'avait donc pu que se résigner à accepter le choix du roi, en épousant Caelen. 
L'homme est froid et taciturne, et bien que leur penchant "charnelle" soit assez exacerbé, ce nouveau couple est loin d'être satisfait de leur avenir respectif.
Sans compter la menace qui plane sur les trois romans, Duncan Cameron, l'homme qui a jurer de prendre le pouvoir et d'exterminer le clan McCabe... (et puis le père de Rionna qui lui, rêve de reprendre sa place de Laird).

Bref, tout cela aurait du me satisfaire et me donner l'envie de lire ce roman sans éprouver aucun déplaisir...
Mais voilà, encore une fois, l'auteur se réjouit de nous dévoiler les plaisirs de la chaire sous toute ses coutures, et sans avoir réellement compter, plus d'un tiers du roman est consacré au partie de jambe en l'aire.
Comment rentrer dans une histoire de fesse, alors que je m'attends plus à une histoire romantique sous fond de guerre. 
Trop c'est trop, je n'ai pas pu apprécier ma lecture, tant je sautais de pages. 

Du coup, mon avis sera court, je n'ai pas envie de chercher les points positifs, et je préfère passer mon tour. 
Au final cette saga, qui aurait pu être sympathique, m'a totalement laissé de glace. Je n'ai vraiment pas aimé  cette implication trop poussé dans le lit de ces couples, alors que j'aurais tellement apprécié quelques lignes en moins. Elles desservent le contenu et c'est bien dommage...

A si, un petit point positif, j'aime bien la couverture.

Ma note : 15,5/20

2 commentaires:

  1. Oh intéressant comme romance... Et je dois dire que la couverture m'attire beaucoup! J'aime son mélange de couleur... Bel avis qui donne le goût de découvrir l'auteure!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est ce qui m'avait plus à son achat (en plus du nom de l'auteur que j'aime beaucoup). Les deux autres couvertures sont toutes aussi jolies. Je trouve que cette maison d'édition nous donne envie ! :D

      Supprimer