samedi 31 mars 2018

Amok




Auteur : Stefan Zweig
Genres : Nouvelle, Classique
Edition : Le livre de poche
128 pages
Prix : 1.50
Synopsis :
Dans " Amok ", un jeune médecin raconte comment, dans la jungle malaise, sa vie a basculé en quelques instants, comment une jeune femme jusque-là inconnue a déchaîné en lui l'amour et la folie.







Mon avis :

J'aime beaucoup Stefan Zweig. Un auteur qui m'était encore inconnu il y a peu, et que je prends plaisir à découvrir. 
Amok est donc mon deuxième livre de lui, et j'entrais dans l'histoire avec un soupçon d'excitation.

Ma lecture fut assez rapide, au vu du peu de page (si l'on enlève la préface et Postface, il ne fait que 70 pages. Une petite heure suffit donc pour en connaitre la fin. C'est une nouvelle, je ne m'en étonne donc pas.

L'histoire est assez intrigante pour que je me laisse porter jusqu'à son achèvement, de la plus agréable des manières, quand on reconnait le talent de cet auteur et son amour des mots. 
Amok parle d'une folie (le terme Amok désigne un homme fou qui ne peut plus se contrôler), mais tout commence sur un bateau, en route pour l'Europe. L'homme qui nous conte l'histoire (au départ), est l'auteur lui même, qui par une nuit d’insomnie rencontre un homme sombre et mystérieux. Cet homme est médecin, et nous allons très vite comprendre les raisons qui le pousse à rester dans l'ombre...

J'ai très vite succombé à cette envie d'en savoir plus. L'auteur nous embarque dans une sombre affaire ou la folie, la tromperie et le désespoir nous submerge. 
Plus j’avançais dans ma lecture, plus la sensation oppressante de la démence effleurait mon cœur... Le médecin, un personnage assez lugubre, ivrogne et abattus, par des années à rester dans un pays qui n'est pas le sien, provoque, par orgueil, une réaction en chaîne, qui n'aura de fin que la fin elle-même. 

C'est une nouvelle comme je les aime. La folie de l'homme, l'amour inconditionnel et dévastateur, la puissance des mots et la déroute des personnages, me plonge dans une avidité malsaine, où je n'attends qu'une chose, une fin ou l'espoir n'a pas sa place... 

Ma note : 16.5/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire