vendredi 30 mars 2018

Autobiographie d'une courgette

Auteur : Gilles Paris
Genres : Drame ; Contemporain
Edition : Flammarion
Prix : 14.90
265 pages
Synopsis :
Icare dit "Courgette", petit garçon de 9 ans, est né du mauvais côté de la vie.
Depuis tout petit, il veut tuer le ciel, à cause de sa mère qui dit souvent : "Le ciel, ma Courgette, c'est grand pour nous rappeler que dans la vie on n'est pas grand chose".
Depuis son accident, la mère d'Icare ne travaille plus, boit de la bière en regardant la télévision et ne s'occupe pas de son fils.
Un jour Courgette, à défaut de tuer le ciel, va tuer accidentellement sa mère. Le juge le déclare "incapable mineur".
Placé en maison d'accueil, Courgette découvre enfin l'Amitié, les fous rires, les larmes, les émotions et l'Amour...
Un petit chef-d'oeuvre d'humour et d'émotions. L'apprentissage d'une vie...

Mon avis :

Avant ma lecture, j'ai beaucoup hésité à le découvrir. Pas parce que le sujet ne m’intéressait pas, bien au contraire, mais plus par manque d'envie. Et alors qu'une amie me détaillait son ressenti face à sa propre lecture, on va dire que je me suis laissée convaincre...

Mais je doutais que ce roman me satisfasse. 

Mal m'en a pris, et bien qu'il ne soit pas aussi addictif que d'autres, j'ai apprécié cette autobiographie un brin particulière...

Courgette surnom d'Icare, est un petit garçon assez innocent. Élevé par une mère qui préfère sa télé à sa compagnie, l'enfant s'ennuie et rêve de sauver celle-ci de sa vie désastreuse en tuant le ciel... Rapport à une phrase qu'elle aurait dite et qui pointait du doigt ce ciel coupable de ses maux. 
Alors, Courgette, dans un instant d'ennui, trouve le revolver de sa mère, et pour enlever tout soucis à sa chère maman, il va tuer le ciel... Mais les balles ne vont pas trouver la bonne cible. 

Courgette est d'une naïveté touchante. Alors qu'il commet l'irréparable, l'enfant n'a pas conscience du bien ni du mal. Il ne comprends pas les adultes, et se sent un peu perdu dans ce monde hostile. Mais son placement en Maison d'accueil va changer sa vie, de la plus belle des manières. 
Ses amis, un cadre de vie plus sein, et Camille... 

J'ai aimé que le narrateur soit Courgette. Et bien qu'au départ, il m'a été difficile de rentrer dans l'histoire (peut-être à cause de cette narration un peu étrange et simple), je lui ai trouvé au fils des pages ce petite plus qui a fait chavirer mon cœur de lectrice.
J'ai voulu, pour lui, tout le bonheur du monde. J'ai souhaité cette complicité avec ce gendarme et son fils ; j'ai aimé les parties de rigolade avec ses amis. 
Et j'ai été très émue par quelques passages émouvant, ou le bonheur est présent, beau et salvateur.

On s'attache facilement à tout ce petit monde, et au final, je dirais que ce roman nous fait du bien, nous berce et nous apaise. Malgré des sujets compliquées et graves, l'auteur nous les rend abordables, et l'émotion qui se dégage à chaque instant m'a totalement conquise.  Un livre feel-good, qu'il aurait été dommage de ne pas croiser. 

Ma note : 17/20

2 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé ce roman, je serai curieuse de le relire ! Et j'ai très envie de découvrir le film qui en a été tiré =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai effectivement vu qu'il y avait un film tiré du livre. Et je suis tout aussi curieuse que toi :)

      Supprimer