vendredi 10 août 2018

Une fille comme elle

Auteur : Marc Levy
Edition : Robert Laffont
Genre : Contemporain
373 pages 
Prix : 21.50
Synopsis :
New York, sur la 5e Avenue, s'élève un petit immeuble pas tout à fait comme les autres… Ses habitants sont très attachés à leur liftier, Deepak, chargé de faire fonctionner l'ascenseur mécanique, une véritable antiquité. Mais la vie de la joyeuse communauté se trouve chamboulée lorsque son collègue de nuit tombe dans l'escalier. Quand Sanji, le mystérieux neveu de Deepak, débarque en sauveur et endosse le costume de liftier, personne ne peut imaginer qu'il est à la tête d'une immense fortune à Bombay… Et encore moins Chloé, l'habitante du dernier étage. Entrez au N°12, Cinquième Avenue, traversez le hall, montez à bord de son antique ascenseur et demandez au liftier de vous embarquer… dans la plus délicieuse des comédies new-yorkaises !

Mon avis :

Cela fait bien longtemps qu'un roman de Marc Levy n'avait pas croisé ma route. Mais qui suis-je pour résister, lorsqu'un père, pour faire plaisir à sa fille, lui offre ce livre ? Il m'est impossible de dire non quant il s'agit d'un roman. 
Du coup, me voilà avec le dit ouvrage dans les mains, et bien que je ne sois pas une grand fan de monsieur Levy, comment vous expliquez que ce résumer me faisait diablement envie.

Voilà une histoire parfaite pour mes longues journées d'été !

Plusieurs personnages se croisent dans ce roman, et ils ont tous un point commun : Un ascenseur manuel. L'un des derniers dans New York, une antiquité chouchoutée par deux liftiers. Près de quarante ans de carrière dans ce petit appareil de trois mètres carrés, de quoi rendre un peu fou, c'est tout le contraire pour Deepak, qui vénère son outil de travail, et qui aime pouvoir rendre service aux habitants de son immeuble, bien que certains soient parfois irrespectueux. 
Mais alors que sa routine quotidienne roule sans anicroche, voilà que l'un des neveux de sa femme débarque de l'Inde. Un homme dont il ne connaissait même pas l’existence, et qui va tout chambouler dans sa vie bien rangée.

J'ai vraiment apprécié cette lecture. Comme souvent avec Monsieur Levy, la lecture est facile (et ce n'est pas négatif dans ma bouche), l'aisance qu'il a pour raconter des histoires est toujours très agréable, et bien que je n'en lise pas beaucoup, je suis toujours surprise de me retrouver à la fin d'un de ses livres, le sourire aux lèvres et l'esprit serein. 

L’histoire est toute mignonne, et j'ai beaucoup aimé certains des personnages qui croisent la route de Deepak et Sanji. La tante, pour commencer, est une adorable indienne qui porte beaucoup d'espoir lorsqu'elle rencontre pour la première fois son neveu. On sent qu'elle souhaite plus que tout retrouver cette vie perdue, et bien qu'elle aime son mari éperdument, au point d'avoir tout quitter pour lui, le manque cruel de son pays se fait sentir dans chacun de ses actes. C'est une dame douce et touchante, qu'il m'a plus de pouvoir observer dans ce roman.
Et puis, il y a Chloé, j'adore ce prénom, une jeune handicapée à qui il manque 40 centimètres de jambe. Une jeune fille qui habite au 8ème étage d'un immeuble et qui a pour ascenseur, un appareil manuel... Cette jeune fille est un peu le lien entre tous les autres, et j'ai vraiment aimé son combat, sa ténacité, sa gentillesse et sa soif de tendresse.
Je ne vous parlerais pas de tout les habitants, ni personnages qui croisent notre route dans cette lecture, mais tous ont un côté appréciable et ils apportent chacun à leurs manières, un petit quelque chose à cette histoire.

Voilà une lecture fraîche, et assez feelgood. Un roman propice à ces fortes chaleurs. Un livre que l'on pourrait emporter en voyage, sur une plage, dans un train ou en haut d'une montagne... 

Ma note : 17/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire