lundi 19 novembre 2018

La bibliothèque des citrons




Auteur : Jo Cotterill
Edition : France Loisirs
Genre : Jeunesse
360 pages
Prix : 13.50
Synopsis :
Une histoire démontrant que l'on peut surpasser sa douleur grâce aux bienfaits de la lecture et de l'amitié.








Mon avis :

C'est en cherchant un livre pour ma commande à France Loisirs, que je suis tombée sur cette couverture acidulée. Je dois le dire, cet ouvrage à su capter mon attention, et bien que je n'en avais absolument pas entendu parlé (ce qui peut être rafraîchissant par moment), j'ai eu l'envie de le choisir.

Dans un premier temps, j'ai pensé, que cette histoire serait assez simple. Elle l'est de tout évidence, dans la première partie du roman. Mais un fait se produit, qui va tout changer. L'univers fragile que c'était créé la jeune fille va basculer, ou plutôt s'effondrer, et j'ai adoré cette sensation de naufrage, bien qu'il soit léger (on parle tout de même à un public d'enfant, il ne faut pas l'oublier). Mais la situation qu'elle vie, est malheureusement le fait de beaucoup d'autres dans le monde... 

Calypso est une jeune fille pleine de courage. La perte de sa mère fut difficile pour elle comme pour son père, et bien qu'elle se force à être forte pour lui, elle n'en est pas moins une enfant qui cherche une certaine sécurité qu'elle n'a plus. 
Son père s'est réfugier dans son travail, au point d'en oublier le quotidien. Le ménage, les courses, les repas, ou tout simplement, parler à sa fille...
Deux ombres qui évoluent difficilement, dans une maison limite insalubre, voilà la vie de Calypso. Mais le jour où elle croise Mae, et devient son amie, tout change.

Cette histoire est des plus touchante. J'ai beaucoup aimé la simplicité de ce texte (et ce n'est pas une critique), ma lecture fut douce, et facile, bien que le sujet traité soit délicat. L'auteur a su nous le rendre plus claire, moins lourd, j'ai vraiment aimé sa plume. 

La relation qu'entretient les deux amies est forte et touchante. Elle allège un peu la vie de Calypso, et leur passion commune pour les mots est vraiment attachante. 
Mae et sa famille apportent une fraîcheur qui nous est salutaire. Un peu comme un cocon, il est un refuge pour la jeune fille qui est en perte de repère. Un nouveau souffle, appréciable, un moment où elle peut redevenir l'enfant qu'elle n'est plus, où elle peut se permettre de rire et se comporter comme une jeune fille insouciante. 

Dans ce roman, point de jugement sur le comportement de chacun, et c'est vraiment très agréable. Chaque personnage fait ce qu'il peut comme il peut, et j'ai apprécié que personne ne porte un regard critique sur ce qui leur arrive. 
J'ai également aimé que tout ne soit pas rose. La fragilité du père et de la fille sont très réaliste, on y lit le désespoir, la colère et l'espoir. La souffrance réelle d'un deuil, l'émotion sincère qui peut devenir incontrôlable, l'impuissance face à toute cette situation. 

Voilà une lecture que je recommanderai certainement. Une lecture touchante et juste.

Ma note : 16.5/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire