vendredi 13 juillet 2018

L'atelier des sorciers

Tome 1
Auteur : Kamome Shirahama
Genre : Manga
Editions : Pika
208 pages
Prix : 7.50
Synopsis :
Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a achetés à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique !
Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupc?onnait pas l’existence !


Mon avis :

Je ne sais pas pour vous, mais lorsque je découvre un nouveau manga qui traite de la magie, je n'ai qu'une seule idée en tête, foncer l'acheter. L'atelier des sorciers n'y a pas réchappé.

Parlons tout d'abord des illustrations, je suis toujours très attirée par la finesse de certains dessins. Tous n'ont pas ma préférence, et je m'attache beaucoup plus à des histoires bien dessinées et qui savent attirés l’œil, qu'à d'autre un peu trop caricaturaux qui me laisse de glace. Je passe s'en doute à côté de manga ou bande dessinée, fabuleuses, je le reconnais, mais je n'arrive pas à dépasser l’esthétisme d'un roman/manga ou autres...

Toujours est-il que Kamome Shirahama répond parfaitement à tout mes critères de sélection, et je me suis plongée avec délectation dans ce premier opus.

Coco est une petite fille passionnée par la magie. Mais comme la plus part des habitants de son monde, elle ne peut devenir sorcière.
Préservée dans le plus grand secret, cette petite communauté ne laisse entrer qu'une infime sélection d'enfants et malheureusement pour elle, coco n'en fait pas partie.
Pourtant, sa rencontre avec l'un d'entre eux va changer sa vie.

J'ai beaucoup aimé ce premier tome, qui nous révèle déjà beaucoup d'indics sur la magie, le devenir de coco, et sa quête. Bien que la chaumière qui va lui servir de maison pour un temps m'ait un peu laissé frustrée (j'aurais aimé un château à la hauteur d'un Poudelard...), les différents apprentis qu'elle rencontre ne m'ont pas laissé indifférente, et j'ai hâte de pouvoir les retrouver dans le second tome  (qui est déjà en ma possession).


Le méchant de cette histoire, qui n'est peut-être pas si méchant que ça... je pense que c'est son chapeau qui nous donne cette impression... nous mène à nous questionner, cela apporte à l'ensemble de l'intrigue quelques bouffés de dynamisme qui relance l'histoire dans certains moments de flottement. 


J'ai aimé les informations données autour de la magie... Mais je ne vous en donnerait par le contenu de peur de vous spoiler trop rapidement. Sachez, que c'est assez surprenant, et déroutant... Peut-être un peu trop facile à mon goût, mais cela ne gâche en rien au capacité nouvelle de notre petite héroïne... 

J'ai très envie de me plonger dans la suite ! Et vous ? L'avez-vous déjà découvert ? 

Ma note : 17.5/20

mercredi 4 juillet 2018

Clarissa

Auteur : Stefan Zweig
Edition : Le livre de poche
Genre : Classique
235 pages
Prix : 5.10
Synopsis :
« Le monde entre 1902 et le début de la Seconde Guerre mondiale, vu à travers les yeux d’une femme » : ainsi Stefan Zweig résumait-il le thème de ce roman, entrepris dans les derniers temps de sa vie et retrouvé dans ses archives.
Clarissa, fille d’un militaire autrichien, est née en 1894. À l’aube du premier conflit mondial, elle rencontre à Lucerne, en Suisse, un jeune socialiste français, Léonard, qui n’est pas sans évoquer Romain Rolland. La guerre les sépare, mais Clarissa attend un enfant.
Dans l’Europe déchirée, en proie à l’hystérie nationaliste, son acceptation de cette maternité va devenir, plus qu’une décision personnelle : un destin et un symbole.
Une œuvre testamentaire où le grand écrivain autrichien résume, de façon poignante, son idéal humaniste et son désespoir.

Mon avis :

Bien que j'aime beaucoup cet auteur, pour une fois, j'ai eu un peu de mal à lire ce roman. 

Clarissa est une jeune fille élevé sous l'autorité militaire. Son père, incapable de la moindre tendresse, n'a de cesse de lui inculquer une éducation faite de discipline et de rigueur. Envoyé en pensionna pour parfaire sa conduite, l'enfant n’aspire à rien. 
Clarissa est un peu à part, jeune fille intelligente et studieuse, elle est incapable de se faire des amies. Son entourage se compte sur le doigt de la main, et bien qu'elle arrive à se lier d'amitié pendant un temps, avec une jeune demoiselle, celle-ci disparaît subitement sans laissé la moindre trace.
Jeune adulte désormais, Clarissa va enfin trouver un sens à sa vie, sous le regard d'un éminent professeur, elle va suivre son chemin, et pense à un avenir plus claire... mais la première guerre arrive à grand pas...

Je ne suis tout simplement pas rentrée dedans...

L'auteur choisi de nous dépeindre une jeune fille de l'époque, et bien que j'ai apprécié Clarissa, je ne peux en dire autant du reste de l'histoire. Un peu trop de description, un peu trop de discours philosophique, un peu trop de longueur, et bien que j'ai aimé les jeunes années de notre héroïne, le passage en Suisse m'a un peu... ennuyé. Je n'ai pas ressenti cet amour naissant, et cette séparation m'a un peu laissé de glace. 
Toutefois, la partie consacrée à la guerre relève un peu l'ensemble. Et j'ai apprécié la voir évolué dans ces temps tourmentés.

Malheureusement, la fin nous laisse sur notre faim. Je ne me souviens plus d'où j'ai lu cette information, mais il semblerait que cela soit une oeuvre inachevée. Ce qui expliquerai cette fin un peu brutal. J'aurais aimé plus de contenu sur le devenir de Clarissa et des siens.

Une lecture très mitigée, qui ne m'aura pas emballée plus que ça. Une première pour cet auteur que j'aime énormément.

Ma note : 15/20

vendredi 22 juin 2018

La Femme du boulanger




Auteur : Marcel Pagnol
Genre : théâtre 
Edition : de Fallois
189 pages
Prix : 6.50
Synopsis :
La femme du boulanger s'est enfuie avec un berger. Le boulanger se saoule et ne fait plus de pain. Tous les habitants du village - y compris les ennemis légendaires, l'instituteur et le curé - s'unissent pour retrouver la femme du boulanger. Le marquis prend la direction des opérations...





Mon avis :

Cela faisait longtemps que je voulais lire ce roman. 
Vu de nombreuses fois en adaptation, et ayant déjà mes petits moments préférés, j'avais très envie de découvrir cette pièce, du point de vue de la lecture. C'est chose faite à présent.

Je vais tout d'abord vous dévoiler le côté négatif de cette immersion... Je n'ai pas, comme souvent avec cet auteur, voyager dans la garrigue... Je m'explique. Ce que j'apprécie particulièrement dans les œuvres de Marcel Pagnol, c'est le côté chantant de l'accent des différents protagonistes de ses histoires. C'est le soleil, les cigales, et la simplicité de son monde. Là, bien qu'il y est parfois quelques phrases ponctuer de mot du sud de la France, j'ai eu du mal à me retrouver sous la chaleur méditerranéenne...
Une constatation importante, quant on sait que c'est ce que je recherche dans ses romans.

Mais revenons en à l'histoire.
Je passerais sur la préface, qui raconte l'histoire d'un boulanger alcoolique, et qui n'est donc pas des plus intéressantes... Bien qu'il s'agisse d'une première esquisse à La Femme du boulanger.
L'intrigue se situe dans un petit village. Très vite nous comprenons l'importance du pain au sein des foyers. L'achat de celui-ci étant le moteur principal à une bonne journée, tous espère que le nouveau boulanger sera à la hauteur. Le dernier s'étend pendu près des fourneaux, tous attendent cette miche de pain au bord croustillant avec exaltation. Fini la galère pour s'en procurer !
Accompagner de sa femme, Aimable adore pétrir la pâte pour les beaux yeux de sa belle. Il ne vie que pour elle, pour lui gagner un peu de sous. 
Mais celle-ci regarde ailleurs, et sur un coup de tête (ou devrais-je dire de cœur), elle s'enfuit avec un berger... 
Ne voyant plus sa femme, le boulanger décide de tout arrêté jusqu'à son retour, s'ensuit une recherche intensive de tout les villageois, comprenant bien vite que leur pain ne leur sera rendu qu'au retour de la fuyarde...

Ce boulanger est si attendrissant, aveugle et amoureux, que la tromperie de sa femme ne lui effleure même pas l'esprit, bien que beaucoup lui donnent de solides preuves de son infidélité. J'ai aimé sa patience, cet amour puissant, qui le pousse au déni. 
Et puis il y a cette réplique que tous attend, moi en l'occurrence. Celle du retour de pomponnette. La chatte à elle aussi décidé d'abandonner son compagnon pour un autre, et la voilà de retour. Le boulanger, profite de cette soudaine arrivée, pour dire ce qu'il a sur le cœur. Son texte nous laisse à penser que ce mari cocu n'est pas si crédule, et qu'il s'est comment faire comprendre à sa femme son point de vue sur sa fugue. 

J'ai beaucoup aimé cette lecture, bien que ma préférence aille pour l'adaptation de Marcel Pagnol.




Ma note : 16/20

jeudi 21 juin 2018

Lecture d'été 2018




Bonjour amis lecteurs ou de passage…



C'est enfin l'été ! Le printemps fut des plus pourris, et mes lectures s'en sont ressenties… J'espère que cette saison sera faite de soleil, chaleur et petite robe agréable à porter. Nous verrons bien, cela ne peut être pire que cet hiver froid et ce printemps pluvieux et gris.

bref, j'ai envie de fraicheur ! Et qui dit fraicheur, dit lecture détente, romantique, jeunesse et à bulle…
sans plus attendre place à ma sélection :

~~~

Parce que j'ai une envie de bulles...


L'atelier des Sorciers, tome 1 de Kamome Shirahama
Synopsis :
Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a achetés à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique ! Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence !


Nausicaä tome 2 de Hayao Miyazaki 
Synopsis :
Nausicaä et Asbel sont parvenus à quitter la Mer de la Décomposition mais ils tombent en chemin sur un croiseur Dork et se retrouvent capturés. Ils apprennent de la bouche même de leurs hôtes qu’un plan de contre-attaque visant l’armée Tolmèque et plus particulièrement la princesse Kushana est prévu. Mais la méthode pour arriver à leurs fins écœure Nausicaä qui, grâce à l’aide d’Asbel, parvient à s’enfuir…



Les carnets de Cerise tome 5 de Joris Chamblain et Aurélie Neyret 
Synopsis :
Cerise, onze ans, vit seule avec sa mère et rêve de devenir romancière. Elle a déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et surtout les adultes. Elle les observe pour tenter de deviner leurs secrets les plus enfouis Au fil de ses enquêtes, elle a compris à quel point son passé lui manquait et faisait tout pour ressurgir. À travers une correspondance avec sa mère, Cerise va replonger dans ses souvenirs, dans son enfance des premières rencontres aux premiers mensonges... Ce voyage lui dévoilera le secret de ses carnets et on comprendra enfin pourquoi elle déteste tant que les adultes dissimulent quelque chose...


Parce que j'ai une envie de VO

The secret Garden de Frances Hodgson Brunett
Synopsis :
Mary Lennox est une enfant peu engageante. Privée d'affection, elle n'a jamais appris, dans son extrême solitude, à sourire ni à aimer. A la mort de ses parents, emportés par une épidémie de choléra, Mary quitte l'Inde où elle avait toujours vécu. Exilée dans le manoir anglais d'un oncle toujours absent, Mary trouve du réconfort dans l'Amitié. Elle partage avec Dickon, Colin et le rouge-gorge un merveilleux secret : un jardin oublié de tous, dont la clef, comme par magie, ouvre aussi la porte des cœurs...

Parce qu'un peu de jeunesse cela fait toujours du bien !



Gardiens des cités perdues tome 3 de Shannon Messenger
Synopsis :
Voilà plusieurs semaines que Sophie Foster n’a plus aucune nouvelle du Cygne Noir, l’organisation clandestine qui l’a créée. Si elle se sent abandonnée, la jeune Télépathe redoute surtout qu’un traître n’ait infiltré leurs rangs. Pourtant, elle a bien vite d’autres chats à fouetter : un mystérieux traqueur est découvert sur Silveny l’alicorne, Vertina, le miroir spectral de Jolie, refuse obstinément de révéler ce qu’elle sait, et le Conseil ordonne à Sophie de guérir Fintan, le Pyrokinésiste à l’esprit brisé, malgré l’immense menace qu’il représente…
Toujours accompagnée de Keefe, Dex, Fitz et Biana, la jeune fille est entraînée dans un tourbillon de révélations et de rebondissements… à tel point que, déterminée à démasquer les rebelles qui menacent les Cités perdues, elle va commettre un terrible faux pas, et conduire les elfes au bord de la guerre !


Tobie Lolness tome 2 de Timothée de Fombelle
Synopsis :
Après deux années passées avec le peuple de l'herbe, Tobie décide de repartir vers l'arbre. Ses parents sont sûrement encore vivants et prisonniers. Il veut aussi retrouver ses amis et découvrir le moyen de sauver l'arbre de la destruction qui le guette. De son côté, Elisha est retenue prisonnière par Léo Blue qui n'attend que son improbable consentement...

Parce qu'un peu d'écologie, cela ne fait jamais de mal...



Le bonheur est un déchet toxique de Manu Causse
Synopsis :
Nathanaël a toujours vécu chez son père, avec qui il était très complice. Mais à la mort de celui-ci, le jeune garçon découvre soudain qu'il a une mère, et qu'elle réclame sa garde. Adieu la ville, les fast-food et les steaks-frites ; bonjour la cambrousse, les légumes et le tofu. Sa mère est vegan et ardente militante écologiste. L'atterrissage est compliqué... 
Ce roman subtil navigue de l'émotion à l'humour, de la ville à la campagne, du premier amour à l'engagement politique.

Parce que j'adore la Fantasy !


Nouvelles d'un Myrien tome 4 de Sandra Moyon
Synopsis :
J’avais un rêve. Un rêve de paix, de liberté et d’amour. Mais comment changer le monde lorsqu’il est déjà si difficile de modifier sa propre vision des choses ? Comment avancer lorsque le passé ne cesse de me tourmenter ? À chaque regard en arrière, je ne vois que la mort de ceux que j’aime et la souffrance de ceux qui restent. L’avenir ne m’a jamais semblé si incertain et si effrayant. Les Rebelles me nomment le Destiné, mais aucun d’eux ne sait à quel point le Destin se joue de moi. Je me battrai pour libérer mon peuple, mais quel en sera le prix ? Qui sera encore là, à la fin, pour découvrir ce Nouveau Monde ? Existera-t-il seulement un jour ? Ma seule certitude me vient du cœur. Elle me dit que la fin est proche, et surtout, que la lumière ne peut exister sans les ténèbres.


Codex Aléra tome 3 de Jim Butcher
Synopsis :
La corruption menace de détruire le royaume d'Aléra à tout jamais... Assoiffé de pouvoir et de richesse, Kalarus mène la rébellion contre le Premier Duc. En s'alliant avec un féroce ennemi du royaume, il déclare la guerre à Aléra.
Sur les ordres de son oncle, le jeune Tavi infiltre une légion et met en œuvre ses talents de Curseur et d'espion. Sa mission : réunir des informations sur le traître Kalarus. Il est loin de se douter que cette légion inexpérimentée et mal équipée sera bientôt la seule force qui puisse sauver Aléra d'une ruine certaine.

Parce que j'ai une petite envie de comédie romantique...


La patissière de Long Island de Sylvia Lott
Synopsis :
Au début des années 1930, la jeune Marie est forcée de quitter sa Frise natale et est envoyée par son père, opposé à sa relation avec un protestant, auprès de ses frères installés à New York. Après un temps d’adaptation difficile, elle entreprend de conquérir la ville grâce à une recette de cheesecake qu’elle adapte avec les ingrédients locaux. Soixante-dix ans plus tard, Rona, sa petite nièce est en pleine crise professionnelle et personnelle lorsqu’elle lui rend visite. Marie lui raconte alors l’histoire de sa vie et lui confie avant son retour la recette du fameux cheesecake lui offrant ainsi la possibilité d’un nouveau départ.


Une fille comme elle de Marc Levy
Synopsis :
New York, sur la 5e Avenue, s'élève un petit immeuble pas tout à fait comme les autres… Ses habitants sont très attachés à leur liftier, Deepak, chargé de faire fonctionner l'ascenseur mécanique, une véritable antiquité. Mais la vie de la joyeuse communauté se trouve chamboulée lorsque son collègue de nuit tombe dans l'escalier. Quand Sanji, le mystérieux neveu de Deepak, débarque en sauveur et endosse le costume de liftier, personne ne peut imaginer qu'il est à la tête d'une immense fortune à Bombay… Et encore moins Chloé, l'habitante du dernier étage. Entrez au N°12, Cinquième Avenue, traversez le hall, montez à bord de son antique ascenseur et demandez au liftier de vous embarquer… dans la plus délicieuse des comédies new-yorkaises !

J'ai hâte de pouvoir lire tout ça ! Et vous, avez-vous décidé d'une liste pour cet été ?

samedi 16 juin 2018

Book Haul


Bonjour à tous amis lecteurs ou de passage...

Peu de livres encore pour ce mois-ci, mais que du bon. L'argent se fait un peu plus rare en ce moment, et bien qu'il y est un nombre incalculable de livres qui me font envie, je n'ai que la solution d'attendre pour le moment. Ma wish-list s'agrandit à mon grand désespoir... 
Mais je n'ai acheté que du bon ! Sans plus attendre, place aux livres :

  
Cela fait très longtemps que Rebecca de Daphné Du Maurier me fait de l’œil. J'ai vu le film il y a très longtemps, et je ne me souviens plus de la chute, il est donc temps, pour moi, d'enfin le dévorer !
Je ne pouvais passer à côté d'un roman de Jane Austen, alors quant j'ai apperçu Du fond de mon cœur, je n'ai pas pu résister ! Et puis cette couverture est tout simplement superbe !

 

Les deux premiers tomes d'une saga de  Aki Shimazaki, Mitsuba, et Zakuro, rien que les noms des titres sont poétiques ! J'ai vraiment hâte de les débuter.
Et puis, mon livre France Loisirs, assez incontournable, le second tome de La Faucheuse...

Voilà des livres très prometteur, il me faut juste un peu de temps pour pouvoir enfin les commencer.



Après avoir vu le dernier Avangers au cinéma, on peut dire que je me suis bien spoiler le dernier Thor... un peu frustrer, je me le suis enfin procurer pour pouvoir le regarder. (et j'adore !).

Voilà mes achats du mois de Mai. Et vous ? Je vous souhaite de belles lectures!