mercredi 4 octobre 2017

La Petite Boulangerie du bout du monde


Auteur : Jenny Colgan
Edition : Pocket
Genre : Contemporaine
494 pages
Prix : 8 euros
Synopsis :
Quand son mariage et son entreprise familiale font naufrage, Polly Waterford quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d'une île des Cornouailles. Elle s'installe seule dans un minuscule appartement situé au-dessus d'une boutique laissée à l'abandon. Pour se remonter le moral, elle se consacre à son plaisir favori : fabriquer du pain. Alors qu'il n'y a plus dans le village qu'une boulangère irascible au pain sans saveur, les arômes de levain qui s'échappent de chez elle attirent très vite la curiosité et la sympathie des habitants. Petit à petit, d'échanges de services en petits bonheurs partagés, elle ravive l'esprit d'entraide et de partage dans le village. 


Mon avis :

Longtemps conservé dans ma pal, je n'avais jamais un moment à lui consacré. Pourtant, je ne l'oubliais pas, je savais qu'il patientait, et qu'il prenait, tout doucement, la poussière...
Pas programmé, il attendait son heure, jusqu'au jour ou ma chère mère a  commencé à me parler d'un bouquin. Un petit livre tellement plaisant ! Une envie soudaine de faire du pain ! 
Cela me disait quelque chose... et puis le titre à été prononcé, et j'ai su alors que son tour arrivait.

Je l'ai dévoré. Que se soit visuellement mais aussi gustativement, car tout au long de ma lecture, je me suis mise à faire du pain. Convaincue, et acquise à la cause du pétrissage. A moi les pains croustillants, l'odeur de la levure, les recherches sur le levain, les recettes bio, et cette odeur si caractéristique qui me fait saliver à chaque instant.

Il faut dire que l'auteur ne nous aide pas à refréner cette soudaine envie. Polly est un personnage tellement adorable, que je me suis très vite identifiée à elle. Bien que je n'ai eu aucun de ses soucis, je me suis prêtée au jeu d'être cette trentenaire qui change radicalement de vie. 
J'ai adoré cette île, cet appartement, cette boulangerie et ces habitants. Je me suis vue attendrit par cet oiseau, j'ai pleuré, j'ai espéré, je me suis épanouie à travers elle, et j'ai rêvé d'être à sa place.

C'est un roman sans prétention, qui fait le plus grand bien, même si certains côtés tragiques de la vie y sont décrites. J'ai eu parfois du mal à m'en remettre, mais comme Polly, on dépasse le cap difficile, et on replonge dans le travail...

Je n'aimerais pas trop vous en dire, pour vous laissez quelques surprises. Mais sachez toutefois que ce roman ma ravis de la plus belle des façons. 
C'est une histoire touchante et attachante, qui, l'espace d'une lecture, nous plonge dans une vie faite de rêve et d'espoir. 

Je pense lire la suite, bien que la fin soit parfaite comme cela...


Ma note : 18/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire